Si j’aime tant caser des photos de gros fails dans les articles du blog, c‘est qu’elles me rappellent une vérité toute simple : j’ai beau tenir LE site phénomène des vingt dernières années et dépasser eaaasy les quatre commentaires de moyenne à chaque parution, je reste malgré tout un être humain. Si, si, j’en suis terriblement conscient, n’essayez pas de me réconforter. Certes, je travaille comme un taré sur une greffe de mâchoire de requin depuis mes quatre ans, mais d’ici à l’aboutissement de ce projet je suis condamné à rester l’un d’entre vous. Ce qui implique entre autres joyeusetés des foirages assez magnifique qui me ramènent régulièrement à misérable condition. Je vous épargne mes moments de dragues les plus foireux ou mes vaines tentatives pour apprendre à mon lapin comment dire mon prénom. Je ne vais même pas vous raconter comment j’ai fait le bonhomme lors d’un match de rugby l’an dernier en m’imposant pour tirer la pénalité de la gagne à 2 secondes de la fin. Pénalité que j’ai lamentablement envoyée crever entre deux taupinières à cent mille bornes du poteau le plus proche…

 

En revanche je vais partager avec vous mon dernier gros fail en date, puisqu’il vous concerne (teasing de folie…). J’anime ce blog depuis maintenant plus de deux ans, espérant porter à ma manière le message du Seigneur. J’y consacre ma colossale fortune et mon temps, pourtant d’une valeur inestimable. En fait je suis un peu Bruce Wayne, mais en plus baraque. J’ai perdu mes amis, abandonné mes études, et le juge aux affaires familiales vient de me retirer la garde de mes gamins du futur. Mais je m’accroche, puisqu’au fond tous ces sacrifices mènent les gens au Christ. Ou du moins le pensais-je jusqu’à la semaine dernière, quand un de mes meilleurs potes m’a déclaré :

«Bon j’ai fait tourner le blog chez Médecin du Monde* pour faire un peu de pub avant de finir mon stage. Franchement ils ont bien aimé ! Enfin ils ont bien aimé les blagues quoi, parce que ce qui concerne la religion ils s’en foutent un peu… ».

 

 

Génial ! Ca tombe bien, la religion c’était un peu le truc secondaire pour meubler, histoire de tenir un semblant de fil conducteur. Ça reste relativement accessoire finalement, du moment qu’on arrive à bien se poiler en regardant des photos à la con…

 

Et quand j’y réfléchis, ce n’est pas la première fois qu’on me fait la réflexion. Je parle, je parle,  je noircis des pages virtuelles en essayant d’expliquer pourquoi Jésus et moi vivons une relation épanouie qui me rend heureux comme Winnie** qui se serait noyé dans un pot de miel, pourquoi j’aime Dieu et son Eglise. Et pourtant on dirait bien que la seule chose qui passe, ce sont des jeux de mots foireux qui apportent à Dieu autant en terme d’évangélisation qu’une rediffusion intégrale du Bigdil. Alors autant les virer, mais dans ce cas plus personne viendra me lire. On s’en sort comment ?

En fait je vis l’expérience de la limite du témoignage. Quand t’es gamin et qu’on te dis « tu sais les années passent vite », tout ce que tu réponds c’est « ouais, les minutes du match aussi, pousses-toi de la télé ». Quand tu parles de religion c’est la même, les gens trouvent le concept « pas méchant » voir « crognon » si tu parles à une gamine de 14 ans (c’est l’abbréviation de « cro mignon »***), mais au fond est-ce qu’ils se sentent concernés ? Est-ce que les gars se disent « peut-être que Dieu m’attends moi aussi » ? Pas si sûr… Ca me rappelle une chanson de Nakk:

 

 

« Les p’tits m’ont dit tu chantes bien […]
Ce qu’tu racontes c’est pas d’la merde mais on s’en bat les reins »

 

Je ne vous prépare aucune dépression de derrière les fagots****, quand on sort d’école de commerce on fait plutôt son burn out vers 35/40 ans, j’ai un peu de marge. Je n’ai pas non plus l’intention d’arrêter le blog, ou quoique ce soit. Mais je pose simplement la question, pourquoi témoigner ? Je vous parle de ce site, mais aussi de toutes ces soirées où tu discutes de ta foi au lieu d’enflammer le dance floor, de ces moments où tu prends la parole en cours, au taff ou entre potes pour essayer de casser les préjugés et les idées reçues. Est-ce que c’est ainsi qu’on convertira le monde entier ? A quoi ça sert de porter la Parole si c’est la nôtre qui n’est pas à la hauteur ? Lorsque que j’écris un article, je vous expose mes certitudes ou mes réflexions, aujourd’hui je vous pose la question : A quoi sert-il de prêcher si l’on ne prêche que pour les convaincus ?

 

 

* Déjà, pour commencer, il devrait pas bosser là-bas. « Je bosse chez Médecin du monde » c’est comme dire « Je travaille pour Gentillesse Sans Frontières » ou « Planète Amitié ». Ca fait pas sérieux.

** Osez me dire que ce gars est pas diabétique…

***Expression qui est déjà, en soi, inacceptable

****Expression complètement surannée, mais considérée comme acceptable

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

49 commentaires to “Beaucoup de bruit pour rien”

  • Ca fait un peu dépressif quand même non ?

    • Je pense que c’est surtout pour nous pousser à comprendre le pourquoi et l’importance du témoignage. Un contre-pieds, je le vois bien comme ça…

    • Prêcher le faux pour avoir le vrai ? C’est tordu ^^

  • Mais qui te dit que tu ne plantes pas de graines, y compris chez ceux qui disent n’aimer que les blagues ?

  • Je suis au commencement de mon chemin vers le baptême et franchement, votre blog m’a vraiment fait du bien. Du catho décomplexé et plein d’humour, rien de tel pour « évangéliser » car les images (celles qu’on imagine quand on était une athée aigrie et je sais-tout) qu’on peut avoir de la sphère catho sont loin d’être aussi intéressantes. Non, franchement, ne dites pas que vous n’étes pas à la hauteur!!! Vous m’avez permis de clarifier nombre de questions « existentielles » ou non et je continue à lire vos articles dès que possible!!! Enfin bref, continuez

    • Encore une fois, c’est pas la question ! :D

      Il est pas question d’arrêter ou quoique ce soit, je vous pose juste la question qui me trotte dans la tête: pensez vous vraiment qu’on puisse amener qui que ce à Jésus par la parole ? Je m’interroge…

      • Comment, si ce n’est par la parole, ou plutôt la Parole ?

        • Bravo !
          C’est exactement ce que je répondais hier à mon bien-aimé Client que j’évangélise peu à peu depuis 3 ans ! La Parole.
          Tu peux être découragé quelque fois, mais il n’y a QUE ça.
          Contre tout le reste.

          Je considère d’ailleurs que ce blog (KTO est un copain) est à la limite de l’aire géographique que couvre la parole écoutée dans le cercle immédiat et p h y s i q u e (par opposition au cercle virtuel). Parce qu’il suffit de cliquer une fois pour passer aux antipodes de cette Parole là.

  • Ça va forcément avoir l’air d’un dialogue pourri de Hollywood, mais j’ai quand même envie de te dire de continuer. D’accord ça a l’air relou comme ça, les gens s’en foutent. Enfin ils s’en foutent sur le moment. Et puis, partons du postulat que ce que tu dis sur ton blog est la Vérité révélée par notre Seigneur Jésus Christ. Ben sur le moment, ok, les médecins du monde ils en ont rien à faire, après tout, pour peu qu’un coup à tirer se profile à l’horizon, pour peu que le cousin catho soit vraiment trop ringard pour qu’on se passe de lui cracher dessus, la foi c’est jamais qu’une possibilité.
    Et puis un jour, comme ce dont tu parles, c’est la vérité, le bien que veut pour nous Jésus, ben un jour, lorsqu’ils seront confrontés à un échec, une difficulté, ou qu’ils seront face à une situation dont tu as parlé dans un billet qu’ils ont lu, là ce que tu dis aura une bonne chance de résonner un peu. Et malgré toute son humanité l’homme a toujours un petit fond de recherche de vérité. Gageons que pour certains, ce que tu auras prêché servira.
    Et puis n’oublie pas que nous qui sommes déjà croyants, ça nous arrive de voir un truc qu’on n’aime pas trop dans ce que tu dis, et après l’avoir lu, on y réfléchit, et ça peut faire changer.
    Forcément, si tu t’attends à convertir la République Tchèque ou mieux encore, la Chine, tu peux un peu te poser des questions après ce genre de réponse. Mais comme beaucoup, ton petit travail à échelle humaine, il a des effets discrets, mais efficaces, et réels. Et ça, ça compte, sur le plan des résultats humains comme sur celui de ta gloire dans les cieux.
    :)

    • Qu’on se mette bien tous d’accord: Il est pas question pour moi d’arrêter, hein !

      Ici je ne parle pas du blog, mais je me pose juste la question de l’utilité du témoignage…

      • Bah ouf, j’ai répondu quand même alors. :)

  • Pense à tous ceux qui entendent toute la journée dans leur entourage « les cathos sont ennuyeux, en dehors du temps, vieux, dépressifs, dépassés, inaudibles… » et qui en rentrant le soir tombent sur l’un de tes articles . Ca rebouste, ca réconforte, ça fortifie, ça donne envie d’aller plus loin, plus haut, plus fort.. Bien sur que « tu ne prêches pas que pour les convaincus » : il y a 3 ans, je me suis « enflamée » dans une discussion en fin de soirée avec un ami etudiant trés refractaire pour essayer de « casser les préjuges », je me souviens le lendemain lui avoir partagé certain de tes articles, puis plus tard un jour j’ai vu qu’il avait ton blog dans ses favoris, quelques temps plus tard, il a fait un parcours Alpha, et aprés 1 an et demi de cheminement catechuménal il a reçu le sacrement du baptême à Pacques l’an passé. Je me souviens qu’au debut, pour « se defendre » devant ses proches pas du tout croyants, il utilisait certaine de tes blagues et metaphore. BREF continue, c’est pas un fail du tout, les mecs de medecin du monde peut etre qu’un jour, tu sais pas, dans 1,2,3,4,10 ans ils se souviendront d’une de tes lignes et qu’a ce moment la , ça « leur parlera » …

  • Si ça peut te rassurer, perso je ne viens pas pour les blagues. Oui ça te fait un belle jambe…

    Que celui qui a OSÉ dire que je venais pour faire suer le monde se dénonce :P

    • Tu penses à quelqu’un en particulier ?

      • Non.

        • Je crois que ça doit être moi même si je n’ai pas dis la phrase in extenso

          • Non !

            Bon j’arrête les blagues, je vais laisser ça à Kto, il s’en sort mieux que moi.

          • T’inquiète, on fait juste que te chambrer, on a tous vu le smiley de ton commentaire.

  • Ouh .. ça sent la grosse déprime ça ..
    Et comment t’es sûre que tu ne prêches qu’à des convaincus ? Il faut dire le Credo avant de lire ton blog ?
    Moi, je le partage toujours sur FCB (au milieu des loups quoi !). Peut-être qu’un jour, un de mes pseudo-amis se convertira ? Va savoir ? Personne ne sait ce qu’il se passe dans le coeur des hommes.
    Et puis, on te demande juste de le dire, pas de le faire croire. Chacun fait ce qu’il peut et Dieu fait (tout) le reste.

    • Je pense que le gros du souci est là. Est-ce que vouloir à tout prix voir les fruits de son évangélisation, ce n’est pas un peu de l’orgueil ? Tu te sens meilleur parce que tu as « réussi » quelque chose qu’en réalité seul Dieu fait. Ce ne serait pas bon !

    • Pour mémoire, KTO est un humain, de sexe masculin.

  • Hey meuhnon ton blog ne prêche pas que les convaincus !!!
    Je suis sur que tous les gens qui le connaissent en parle autour d’eux et qu’il permet de « ramener » ou « d’amener » des gens vers la foi :-)

    Bref continues comme ça et ne baisse pas les bras ;)

  • @Florence, Anonyme et Maelle:

    Comme dit plus haut, pas de déprime, pas d’arrêt du blog ! Merci pour les compliment cela dit !

    L’article porte juste sur les limites du témoignage. Et je voudrais votre avis la dessus…

  • Les limites du témoignage elles existent, c’est vrai, mais le témoignage à tout de même son importance. Aucune méthode n’est dans faille. D’ailleurs, sinon, on serait déjà tous croyants.

    Elles sont certaines, si quelqu’un n’a pas envie de se poser la question de la foi, tu peux lui témoigner de tout ce que tu veux, ça pourrait être le Christ qui témoigne devant lui, il ne se convertirait pas. C’est avant tout un choix personnel.

    De plus, le temps du témoignage, même si il se répète est lié à un instant t. Or, la conversion, ça peux être soudain (Paul) ou beaucoup plus long. Tu utilise souvent la métaphore du Chemin pour expliquer le chemin du croyant. Mais la première étape du chemin c’est se dire: 1°) Est ce que Dieu existe? 2°) Qui est Dieu? Et chacun va à son rythme et ce chemin peut être long.

    Un témoignage, ça à au moins un pour commun avec le débat. Si l’on fait un débat sur un sujet quelconque chacun va plus ou moins camper sur sa position. Et tout le monde aura plus ou moins le même avis au début et à la fin. Mais ce qui compte finalement, c’est la réflexion que chacun va pouvoir mener ensuite de son côté et éventuellement faire évoluer son point de vue. Donc, à l’instant t du témoignage, il peux arriver que la personne s’en foute ou ne soit pas d’accord mais peut être juste parce qu’il faut du temps.

    Chaque personne est aussi différente, chaque personne à son histoire personne ne réagit pareil. Un témoignage ou des témoignages ne peuvent suffire car ce n’est jamais sa vie. Et il faut du temps pour éventuellement adapter ce qu’on a entendu à sa vie. Car personne ne verra les choses tout à fait de la même manière. Il faut du temps pour créer SA foi, avec ses hésitations, ses assurances,…

    Mais un témoignage, même si ça ne porte pas nécessairement du fruit tout de suite, c’est indispensable. Si notre foi se résumait à une vague personne qui se serait fait crucifié et qui serait bon orateur, elle ne serait rien. C’est le témoignage des apôtres et de tout ceux qui ont suivis jusque ici qui lui donne sa force. C’est le témoignage de personnes qui ont préféré renoncé à tout plutôt qu’à ça qui peut le rendre puissant. Mais aussi le témoignage de personnes qui sans aller jusque là y ont forgé une part d’eux même.  » choisir entre le bien et la facilité » disait Dumbledore. C’est bien ça. Un témoignage cela peut être des actes. Des actes où l’on va à l’encontre des habitudes faciles et logiques de l’égocentrisme.

    Le témoignage est indispensable car il permet d’ancrer la foi dans une réalité présente. Non, ce n’est pas un reliquat du passé. Et oui, c’est encore possible d’être croyant dans ce monde.

    Il est vrai que le seul témoignage ne suffit pas. Mais sans témoignage, la foi ne peux pas de transmettre. Or, si c’est vraiment Winnie l’ourson et son pot de miel, ne serait-il pas super chouette de transformer le monde en une multitude d’oursons et en un océan de miel? Mais le témoignage n’est jamais que l’apport d’une information, de la Bonne Nouvelle. La conversion, c’est pas notre job, c’est celui du big boss.

  • Perso, je me situait plus dans des « convaincus isolés », c’est-à-dire ceux qui n’ont aucun problème avec la foi ni même avec l’appartenance avec l’Eglise mais qui ne savent pas trop quoi faire de ça et qui manque de gens avec qui partageait ça. D’ailleurs, étant arrivé sur ce blog à l’époque du concours du pèlerin, je me suis engouffré dans tout une cathosphère: ça a été une véritable bouffée d’air frais.

    Sinon, tu aurais dû demandé à l’ami qui t’as rapporté les propos de médecin du monde quels billets il leur avait montré. Parce que, effectivement, si c’est un billet sur la foi ou sur la planète catho, il auront tendance à rigoler sans que ça provoque la moindre réflexion. Si, par contre, tu leur montre le billet « Benoît 16/sida 0″ par exemple, je pense que ça les aurait mieux sorti de leurs gonds.

    De toute façon, tu as déjà rassemblé une petite communauté ce qui prouve que ça ne laisse pas indifférent. De plus, si les thèmes de foi rassemblent surtout des convaincus, les thèmes polémiques rassemblent plus de monde et permettent d’avoir un vrai dialogue: nos contradicteurs s’en sortent peut être pas plus convaincus mais ils ont au moins discuté avec des cathos ouverts. En fait, les préjugés qui sont utilisés contre l’Église peuvent être retournés contre ceux qui les utilisent (J’ai même vu sur tweeter comment tu avais mouché un anticlérical de base qui ressortait les clichés sur Pie XII).

  • Comme d’autres l’ont dit avant moi, nous on témoigne, c’est Dieu qui convertit. Certains vont rigoler de tes blagues et un jour, par hasard, une situation va leur rappeler une de tes phrases et peut-être… D’autres disent qu’ils ne viennent que pour tes blagues parce qu’ils ont peur du regard des collègues alors qu’au fond ils sont touchés par certaines de tes phrases, ou tu leur a donné envie de retourner à la messe, le dimanche matin quand les collègues ne sont pas là pour voir…
    D’ailleurs, si j’apprécie ton blog et sa communauté de convaincus, c’est un peu pour ça, c’est pas le genre de conversations que j’aurais avec mes collègues. En venant sur ton blog j’ai l’impression de retourner à l’aumônerie étudiante : on s’y sentait bien, on faisait des blagues et on réfléchissait, on débattait sur des sujets profonds mine de rien. Tout ça me manquait !

  • Plus haut j’ai lu « vouloir voir les produits de son travail d’évangélisation c’est orgueilleux », mais à ce moment là tu te dis « j’ai fais mon truc, peu importe comment ça fonctionne derrière » et tu deviens pas franchement efficace, tu te remets jamais en question. Pas top question productivité…

  • J’avoue, je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires avant d’écrire le mien. Donc, je pense que je ne fais que répéter ce qui a déjà été dit mais je vais le faire quand même. Jésus ne nous demande pas de convertir, mais de témoigner. Nous, on est là pour semer et Dieu se charge de faire pousser, dans le silence, sans que l’on s’en rende compte. Bien sûr, c’est plus encourageant lorsque l’on voit les fruits de son travail. Mais Ste Thérèse de l’Enfant Jésus, qui voulait être missionnaire, est entré au Carmel pour évangéliser uniquement par la prière car justement c’était plus difficile que sur le terrain car on ne voit pas le résultat (elle a dit ça en gros, j’avoue n’être pas allé vérifié de manière précise). Et elle offrait ce sacrifice au Seigneur…
    De plus, par expérience, je peux témoigner que c’est au moment où l’on s’y attend le moins que tout d’un coup nous avons un signe, un petit clin d’oeil de Dieu qui nous dit : « Tu vois, ta prière, ton témoignage n’ont pas été vain. Courage et persévère ! »
    A cela j’ajouterai que prêcher pour les convaincus est loin d’être inutile : même le plus croyant d’entre nous a sans cesse besoin d’être fortifier dans sa foi et de se convertir sans cesse.
    Enfin, pour finir, j’ajouterai une règle de base, le B.A-BA du chrétien qui tente maladroitement d’apporter la lumière du Christ à ceux qui sont dans les ténèbres : ne JAMAIS séparer le témoignage de la prière. Prier encore, encore et encore (note que je ne dit pas que tu ne le fais pas, je le rappelle juste).
    Ah oui, encore une idée qui me viens : les gens qui rigolent à tes blagues sans prêter attention au fond, bah ça à au moins le (grand) mérite de donner une image décrispée, joyeuse, positive, du chrétien et de l’Eglise à tous ces gens qui ont une fâcheuse tendance à en avoir une image plutôt noire…

    • « Jésus ne nous demande pas de convertir, mais de témoigner ».
      Où c’est écrit, ça?

      Moi, je lis:
      « Convertissez-vous! »
      « Allez dans le monde entier: faites des disciples, baptisez-les… »

      C’est juste une question…

      • En fait c’est l’idée que ta petite personne toute seule ne peux pas convertir quelqu’un. Il fat nécessairement un petit coup de main de l’esprit saint.

  • Pour les limites du Témoignage, pense à la dualité temporel / intemporel qui revient quasiment dans tous les coms (long, instant, immédiat, tout de suite, plus tard, maintenant…).
    Ton action est forcément temporelle mais, parce qu’elle est d’inspiration divine, sa portée est intemporelle. Elle n’a pas de limites.
    Donc on témoigne, on sème tout ce qu’on peut à tous vents, un peu comme Larousse, et Big Boss se charge du reste.
    Ca te va ?

  • Parce que nous ne témoignons pas pour être reconnu comme un témoin efficace, mais parce que le Seigneur nous y invite !

    Nous avons eu une belle homélie sur ce thème en juin dernier, je vous laisse la découvrir, elle sera plus efficace que moi.

    http://www.pastoraleetudiantedetoulouse.fr/Pages/seme.aspx

  • Encore une bonne question! Et devine quoi?! Premier témoignage devant les jeunes de l’aumonerie cette semaine. C’est vrai on se pose souvent la question, mais pourquoi je fais tout ça si c’est pour ne pas toucher qui que ce soit!

    Je pense que par ta démarche tu fais déjà bouger les choses, je connais des personnes non croyantes avec qui je parle souvent de la Foi. Je leur ai parlé de ton blog et certains le lisent. A la suite de la lecture des nouveaux articles, on en discute et bien sur ta façon d’écrire aide puisqu’on passe un bon moment mais aussi elle fait réflechir .

    Alors à la question pourquoi témoigner ? je te poserais une autre question, tu te demandes pourquoi tu pries? puisqu’au fond ce sont les deux choses qui font de nous des Chrétiens.

  • À moins que tu ne manques vraiment de temps, ne t’en fais pas, ton blog ne peut pas être inutile. Même des gens qui s’en moquent, je pense qu’ils ne peuvent pas manquer de remarquer que tu es catho assumé, et ça casse au moins l’image du vieux catho enfermé dans son église et qui n’a jamais rien vu de technologique.

  • salut,
    je te recommande le dernier livre de Fabrice Hadjadj :
    http://www.editions-salvator.com/#A-22182-COMMENT-PARLER-DE-DIEU-AUJOURD%B4HUI-?
    comme souvent, il est brillant (presque trop), incisif, drôle… et il fait réfléchir.

    vers les pages 150, il montre que le non-croyant n’a pas besoin de moi pour être sauvé… car Dieu s’en occupe bien lui-même (cf. Paul VI, Evangelii nuntiandi) – toutefois l’annonce pourra peut être l’aider à lever la tête vers les vrais questions sur l’homme.
    Il montre surtout que « malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » : être chrétien, c’est vivre en Christ, vivre du Christ, et donc rayonner du Christ en toute sa vie… y compris en cet acte vraiment humain qu’est l’effort de parole… Si je ne parle pas au Christ et du Christ je ne suis peut être pas tout à fait humain… « Ainsi il ne s’agit pas de faire de l’évangélisation mais d’être vraiment chrétien » p151

  • Bonjour KTO,

    Sainte Bernadette aurait dit:  » on ne m’a mas chargé de vous le faire croire mais de vous le dire »
    J’aime l’humilité et la sagesse de ces paroles qui peuvent donner confiance et courage à celui qui témoigne.

    Les témoignages sont essentiels je crois; ton énergie dans les mots, ta conviction, ton humour, ta facilité à t’exprimer sont des dons précieux pour intéresser et accrocher tous ceux qui fuient un langage gnan-gnan ou trop déconnecté de la vie de tous les jours.

    Une confidence: j’ai l’âge d’être ta mère, je suis croyante depuis toujours, et c’est pourtant en grande partie grâce à toi que je suis allée me confesser l’année dernière alors que je n’arrivais pas à franchir le pas depuis des années!! Merci.

    Voici quelques paroles du pape sur le fait de témoigner:

     » Notre connaissance de Jésus a surtout besoin d’une expérience vivante. Le témoignage d’autrui est certainement important, car normalement toute notre vie chrétienne commence par l’annonce qui vient jusqu’à nous grâce à un ou plusieurs témoins, mais ensuite c’est nous-mêmes qui devons être impliqués personnellement dans une relation intime et profonde avec Jésus. »

    Bon week-end
    Que Dieu te bénisse!
    B.

  • Cet après-midi, j’ai entendu un gars qui témoignait et qui avait reçu l’appel du Seigneur pour faire qqchose de très important. Et il a reçu cette phrase de Mère térésa

    • (à propos de fail…)
       » Nous ne sommes pas appelés à réussir, mais à être fidèles »

  • En fait, il manque des indicateurs sur les conversions réalisées, un taux de réussite ou un taux d’efficience par rapport aux moyens mis en œuvre
    Les écoles de commerce, ça fait ça… Il faut tout mesurer, tout contrôler et transformer en chiffres !
    Bon courage !

  • Romains 10,14 « Mais comment l’invoquer sans d’abord croire en lui? Et comment croire sans d’abord l’entendre? Et comment entendre sans prédicateur? 15 Et comment prêcher sans être d’abord envoyé? Selon le mot de l’Ecriture: Qu’ils sont beaux les pieds des messagers de bonnes nouvelles! 16 Mais tous n’ont pas obéi à la Bonne Nouvelle. Car Isaïe l’a dit: Seigneur, qui a cru à notre prédication? 17 Ainsi la foi naît de la prédication et la prédication se fait par la parole du Christ. 18 Or je demande: n’auraient-ils pas entendu? Et pourtant leur voix a retenti par toute la terre et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde. 19 Mais je demande: Israël n’aurait-il pas compris? Déjà Moïse dit: Je vous rendrai jaloux de ce qui n’est pas une nation, contre une nation sans intelligence j’exciterai votre dépit. 20 Et Isaïe ose ajouter: J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, je me suis manifesté à ceux qui ne m’interrogeaient pas, 21 tandis qu’il dit à l’adresse d’Israël: Tout le jour j’ai tendu les mains vers un peuple désobéissant et rebelle. »"

    Et encore 1Co3,5 : « Qu’est-ce donc qu’Apollos? Et qu’est-ce que Paul? Des serviteurs par qui vous avez embrassé la foi, et chacun d’eux selon ce que le Seigneur lui a donné. 6 Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé; mais c’est Dieu qui donnait la croissance. 7 Ainsi donc, ni celui qui plante n’est quelque chose, ni celui qui arrose, mais celui qui donne la croissance: Dieu.

  • Oh tu sais, ce constat est un peu celui de toute l’Église dans le monde occidental de nos jours. Elles est devenue une « voix qui crie dans le désert » (tout en se prenant régulièrement des tomates dans la tronche). Mais rassurons-nous, la dernière fois que quelqu’un a prêché dans le désert, c’était pour préparez le chemin du Seigneur ! Jean Baptiste ne devait pas être très tendance à l’époque, et pourtant il a annoncé le plus grand bouleversement de l’histoire de l’humanité.

    Bref, nous devons garder espoir, notre Église n’est peut-être pas tendance mais elle est la gardienne du plus précieux trésor de l’humanité, l’Évangile de Jésus Christ, qu’elle s’efforce d’annoncer au monde (mission à laquelle ce blog participe à sa manière!).

    à toute ;-)

  • Il fallait être à Lyon ce WE! 20 000 personnes à la fête diocésaine. Alors certes c’étaient surtout des catholiques pratiquants, mais les quelques petites centaines de non-cathos présents (sans doute traînés là par des types qui te ressemblent!!) étaient impressionnés et se sont forcément posés des questions! De plus Mgr Barbarin a dit (comme d’habitude): « Alors comment faire la mission? Et bien bon courage, je vous fais confiance, faites ce que vous jugez bon! ».

    La raison d’être de l’Église catholique est la mission. « Se sachant catholique en droit elle cherche à le devenir en fait. » (Lubac dans Fondement théologique des missions)

    Quelques citations:

    « L’Église, qui a reçu mandat de son divin Fondateur, … continue la mission du Christ sur la terre, — ipsius in terris consequitur missionem, — ne cherchant pas autre chose que d’amener à la connaissance de Jésus-Christ tout le genre humain, et de le conduire, par l’observation de la loi évangélique, à la gloire céleste.» » Instruction du 8 décembre 1929 de la Congrégation de la Propagande. Depuis on l’a rebaptisé « Évangélisation des Peuples car le mot « propagande » était un peu mal vu après la Seconde Guerre mondiale…

    « Les missions de l’Église accomplissent un ordre du Christ.
    Après sa résurrection, Jésus, nous dit saint Matthieu, avait donné rendez-vous à ses disciples sur une montagne de Galilée. S’approchant d’eux, il leur parla ainsi : « Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignant toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé’. » Même scène à peu près dans la finale de saint Marc, où les paroles de Jésus précèdent immédiatement’- l’Ascension : « Allez par tout le monde, et prêchez l’Évangile à toute créature’. » Saint Jean donne pour cadre au même entretien le cénacle, au soir du premier dimanche : ayant souhaité la paix à ses disciples qui s’étaient réunis, portes closes, par crainte des Juifs, Jésus ajoute ces paroles solen¬nelles : « Comme mon Père m’a envoyé, je vous envoie »; puis, soufflant sur eux, il leur dit: « Recevez le Saint-Esprit ; ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis, etc…1 » Ces textes, remarquons-le, sont la charte de fondation de l’Église. Auparavant, il y avait eu les préparations lointaines; il y avait eu l’éducation au jour le jour des apôtres choisis; il y avait eu l’annonce et la promesse : « Je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les puissances de l’enfer ne prévaudront point contre elle »; il y avait eu l’enfantement mystique, au Calvaire, lorsque du côté percé de Jésus cou¬lèrent l’eau et le sang, symboles des sacrements et de la grâce vivifiante… Maintenant, c’est la fonda¬tion expresse. Or, ces mêmes textes sont aussi la charte de fondation des missions. C’est en les envoyant prêcher l’Évangile à toute créature que Jésus remet à ses apôtres ses pouvoirs divins. L’oeuvre missionnaire ne sera donc aucunement une oeuvre surérogatoire, elle ne sera pas comme à la périphérie de l’activité de l’Église : elle est la première de ses oeuvres, elle constitue une part de son activité essentielle. Sans jeu de mots, elle est sa mission : Ecce, ego mitto vos. Dans la personne des Douze, l’Église est envoyée.  »
    1. Matt., 28, 16-20.
    2. Marc, 16, 15. Cf. Actes, 1, 7, et Luc, 24, 27. :
    Encore Lubac dans Fondement théologique des missions.

    Donc ton blog cher Kto est ta façon à toi de participer à la mission. Il est ta réponse de disciple du Christ à une demande (un ordre) du Christ. Puisque tu es son disciple, tu l’aimes et tu l’écoutes, tu sais qu’il veut être découvert de chacun et de tous. Tu fais ce que tu peux. Tu fais ce pour quoi tu es doué (si, si tu es doué!). Les premiers à convertir sont toujours les autres disciples (regarde comme Paul se tape des lettres de 30 pages pour soutenir les communautés qu’il a fondées (ou pas)). Le premier c’est moi, qui profite de tes textes et les transmets à d’autres qui affinent ainsi leur jugement (soit en prenant ta pensée, soit en infléchissant la leur).
    D’une part il m’est utile à moi et à quelques autres de façon certaine, d’autre part si il permet un jour d’arracher la conversion d’une personne, tu auras une réception grandiose quand tu arriveras dans les cieux. Vu ce que tu écris, je ne crois pas que tu sois une occasion de chute pour personne. C’est déjà pas mal!
    Alors accroches-toi, redore un peu ta petite cuirasse, remets ton casque et en avant soldat! ;-) Marche, je peux t’assurer que tu ne crèveras pas, il y en a pas mal qui te portes!
    Ton blog, Kto, n’ayons pas peur des mots, il est ta dignité de prophète.

    • Je rajouterai simplement un exemple de mission qui a aussi lieu durant la « formation » des disciples, avant la passion du Christ comme Lc 9;2: « il les envoya proclamer le règne de Dieu ».

    • Entièrement d’accord avec Zythan !
      Mais un bémol quand même : n’essaie pas d’arracher une conversion !
      La conversion, ça se travaille, ça peut être débattu, mais ça a surtout besoin de discernement. Travaille en toute humilité, et que ta cuirasse t’aide à supporter les coups mais évite d’en donner que tu pourrais regretter.
      Ne sois pas trop stratège, n’attends rien en retour.
      Offre à Dieu ce que tu possèdes et laisse-Le se servir dans ce que sera ta récolte.

  • Témoigner? C’est inutile, strictement inutile, absolument inutile.
    Dieu est tout puissant pourquoi aurait -il besoin de nous? Il peut très bien apparaitre devant tout le monde et nous convertir, nous forcer à croire. Nous ne sommes que des « serviteurs inutiles ».

    Lc 17,10″ Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. »

    Mais Jésus a dit à ses disciples « Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
    Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. » Jean,15
    Dieu veut donc que nous soyons ses amis et cela change tout !! Il exclu les apparitions (a part pour quelques saints) car il ne veut pas que notre conversion soit forcée, contrainte, mais il veut que ce soit une conversion d’amour !!
    Et parce qu’il veut aussi nous associer au Salut (je ne mesure même pas ce que je suis entrain d’écrire…) il a prit une décision des plus audacieuses (ha la Sagesse de Dieu…folie pour les hommes…), faire de ses serviteurs inutiles, de ses amis, ses témoins.
    C’est pour cette raison et uniquement pour cette raison que nous devons témoigner : Parce que Dieu lui-même nous l’a demandé pour que nous portions la bonne nouvelle à tous nos frères en son nom. Il en a même fait un commandement :

    « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples » (cf. Mt 28, 19)

    Et il ne nous a pas laissé seul, il ne nous a pas envoyé au casse pipe ! Il nous a envoyer l’Esprit Saint afin que nos témoignages soient féconds. Et il est très présent sur ce blog !
    Et la productivité j’ai envie de dire : On s’en fout, mais alors on s’en fout à un point …
    Par contre il faut avoir à cœur d’évangéliser le monde, et ne pas arrêter avant qu’il ne soit totalement évangélisé! Parce que c’est un drame que quelqu’un puisse ne pas connaitre Dieu. Autant dire qu’on est pas prêt d’arrêter…

    Beaucoup de personnes se posent la même question que toi et Benoit 16 l’a bien compris.
    C’est pourquoi il a proclamé une année de la foi pour le 50ème anniversaire de Vatican II. Et comme il a de la suite dans les idées, il a demandé à ce que le synode des évêques se réunisse sur le thème de la nouvelle évangélisation (n’oublions pas de prier pour eux). Et la semaine missionnaire mondiale qui se déroule actuellement a le même thème que les prochains JMJ

    « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples » (cf. Mt 28, 19)

    C’est donc une question qui mérite longuement réflexion, parce que la difficulté, comme d’autres l’ont souligné, c’est qu’on ne voit pas souvent les fruits, et qu’on est vite découragé.
    Mais il faut tenir bon dans le Christ !
    Quoi que tu fasses, le Seigneur peut l’utiliser pour entrer dans le cœur de quelqu’un ..

  • Pour l’utilité du témoignage dans le coeur des pas croyants, je sais pas, mais je crois fermement en la « petite graine » (si c’est pas aujourd’hui, ça sera un autre jour).

    En revanche, un résultat direct, je peux t’en filer un: jusqu’à cette année, je me cantonais surtout à essayer de recevoir, de préférence au sein de groupes un peu fermés pour être sûre de pas avoir besoin de me défendre. La lectures de tes articles énergiques sur le témoignage, l’aumonerie, et tout, fait partie des éléments qui font que cette année je suis « dame caté » pour la première fois de ma vie.

    Alors tu vois, hop, une petite croix dans la colonne résultats ;-)

  • Dieu seul peut donner la foi
    mais tu peux donner ton témoignage.

    Dieu seul peut donner l’espérance
    mais tu peux rendre confiance à tes frères.

    Dieu seul peut donner l’amour
    mais tu peux apprendre à l’autre à aimer.

    Dieu seul peut donner la paix
    mais tu peux semer l’union.

    Dieu seul peut donner la force
    mais tu peux soutenir un découragé.

    Dieu seul est le chemin
    mais tu peux l’indiquer aux autres.

    Dieu seul est la lumière
    mais tu peux la faire briller aux yeux de tous.

    Dieu seul est la vie
    mais tu peux rendre aux autres leur désir de vivre.

    Dieu seul peut faire ce qui paraît impossible
    mais tu pourras faire le possible.

    Dieu seul se suffit à lui-même
    mais il préfère compter sur toi.

    Prière d’une équipe de Campinas (Brésil)

  • Can I just say what a relief to find an individual who in fact knows what theyre talking about online. You surely know ways to bring an concern to light and make it necessary.

  • usted escribe un artículo hermoso compartir buena información de su aumento mi nivel de escritura el conocimiento es la calidad entender fácilmente sobre toda buena obra

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags