Dieu :  Belotte !

St Michel : Quand même ça me tue qu’on soit encore en train de jouer à la Belotte.

Abraham : Tu préfères qu’on joue à la Crapette ? Moi j’aime pas la Crapette. En fait, j’y ai jamais joué mais je trouve vraiment que le nom dégoûte. Ou alors on se fait un petit Kem’s des familles ! J’vais chercher Marie, en plus j’connais justement un signe qui…

St Michel : Mais non ! Je m’en balance qu’on fasse une belotte, un rami ou un baby-foot ! On a du boulot, en bas c’est la dech’ et nous on est calés les fesses sur des chaises à faire des châteaux de cartes…

Dieu : Re-belotte !

Abraham : Tu m’fais flipper Mich’-Mich’. Explique toi.

St Michel : Fais pas genre, ça crève les yeux : les prêtres ont 80 piges et y a pas plus de séminaristes que d’beurre en boîte ! Walou ! La France était la Fille aînée de l’Eglise mais elle passe plus de temps à s’envoyer des Vodka-Redbulls qu’à prier. Les politiques nous mettent la misère et un peu partout y a des tarés qui foutent le feu à nos gamins…

Dieu : Et 10 de der ! Bon, les p’tits potes, je vous mets 50 points dans la tronche… A vue de nez comme ça, hein, mais ça monte ptêt’ à 1000, 1500.

St Michel : Patron, ça vous dirait d’écouter ce que je raconte juste 2 secondes ? Si j’parle dans le vent, dites le moi. Je vais faire un tour buter deux-trois dragons, au moins je perdrai pas mon temps.

Dieu : Bon. Ecoute Michou. J’ai bien vu que t’étais tendu, et c’est vrai qu’en bas ça chauffe un peu en ce moment. Après c’est pas non plus le vietnam, et j’ai un p’tit gars qui va te dire pourquoi… »

 

 

Les soirs d’hiver, lorsque le vent passe en sifflant contre la chaumière et qu’il n’y a plus de bûches pour relancer le feu, il est facile de se laisser gagner par le désespoir. Dans ces moments là, pour peu que l’on se mette à réfléchir à la situation de l’Eglise, on peut vite se dire que finalement St Michel a raison. On va droit dans le mur. Cette fois, c’est la fin. La désolation le dispute à la panique : en langage technique, on appelle ça « baltringuer ».

On va pas nier l’évidence : pour toutes les raisons évoquées plus haut (et bien d’autres encore) en ce moment, c’est un peu hard. On n’est plus chez nous en Europe*, et chaque fois qu’on l’ouvre on nous fait passer  pour des abrutis attardés. Ca tombe bien, c’était prévu. Dieu a dit « je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». Et force est de constater que les loups font leur boulot avec application. Autour de moi y a un paquet de cathos qui le vivent mal, ambiance fin de règne et chant du cygne. Les mecs ont l’impression que tout part en vrille, et que dans dix ans y a pokies online plus personne dans la baraque.

 

Mais qu’est ce que vous croyez ? Qu’on est les seuls à se taper des galères ? Regardez les premiers chrétiens : Pierre, Paul, Etienne et tous les autres martyrs des débuts avaient déjà leurs petits problèmes à gérer**. Ca les a pas empêcher de semer la Parole à travers l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Je vous parle pas du schisme avec les orthodoxes (1054) pour la bonne raison que sur le plan technico-religieux j’y comprends rien, mais t’as quand même toute la partie orientale de l’Eglise qui quitte le navire pour se barrer de son côté, c’est pas de la crise King Size ça ? Rebelotte au XVème avec la Réforme protestante, on s’étripait de partout dans une Europe où la moitié des pays envoyaient Rome balader pour la jouer solo. Ca sentait aussi sévère les cavaliers de l’apocalypse pour nos cousins allemands, russes ou chinois quand ils ont vu débarquer des idéologies athées plutôt séduites par l’idée de rayer les croyants de la carte.  Mai 68, plus proche d’ici et plus proche dans le temps : la moitié des prêtres de Paris qui se cassent, témoignant d’un bordel monstre qui agite l’Eglise de France comme jamais depuis 1905 lorsque que la République envoyait l’armée pour chasser les moines et les bonnes sœurs des monastères.  On peut continuer pendant des plombes, les galères notre Eglise s’en est tapé un max.

 

 

Alors on arrête deux minutes de se faire des films en s’imaginant un « autrefois » glorieux : une période bénie où tout le monde était chrétien, tout allait bien, le lait et le miel coulant à flots… Bande de mythomanes ! Ca n’existe pas ça ! Même quand on tapait dans le 100% on s’arrangeait pour se foutre sur la gueule parce qu’on avait deux Papes en même temps ! A chaque génération son pain noir, ses défis, ses angoisses. Nous marchons dans les pas des chrétiens qui nous ont précédés, on continue le chantier et on construit l’Eglise, pierre par pierre, toujours dans la tempête parce que le monde ne nous fera jamais de cadeau. Ca tombe bien, ça me rappelle l’histoire d’un mec qui avait tellement confiance en Dieu qu’il pionçait pendant que la tempête faisait rage. On n’a pas d’excuses, pas plus de raisons de baisser les bras que nos frères des temps passés. Alors on arrête deux minutes de baliser, on prend un peu de recul, et on en finit avec ces réflexions qui puent la défaite.

Une petite pensée pour ces chrétiens qui se sont dit il y a quelques siècles : « Cette fois, on est vraiment dans la dèch’… ». Qu’ils se rassurent, l’Eglise est toujours là. Et puisque Dieu le veut, dans quelques siècles, d’autres se diront la même chose de nous.

 

 

*Sauf en Pologne. Quelqu’un veut aller vivre en Pologne ?

**En l’occurrence ça consistait souvent à esquiver des trucs : des pierres, des taureaux ou des types qui cherchaient plus ou moins à les couper en deux.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

45 commentaires to “Cette fois c’est sûr, c’est la fin”

  • Bon, ça sent un peu le roussi, mais c’est à nous de nous bouger aussi, on est en train de s’endormir sur la rentrée avec un train-train qui s’installe tout juste.
    Eh ben ça veut dire que l’évangélisation doit faire partie du quotidien ! Il faut qu’on continue à parler, parler et encore parler, rassurer. J’en parlais hier avec mon client/ami : je me rendais compte qu’il était en train de baisser les bras. En trois ans je ne l’ai pas converti, mais j’ai contribué à lui faire envisager le monde sous un angle un peu plus apaisé. Et voilà que le démon (dragon ?) reprend du poil de la bête ! Les élections, les conflits sociaux à venir, les trucs pas beaux qui émergent un peu partout, les faits de société, la femme de Dutrou…
    L’Amour gratuit, le Pardon, la Disponibilité, l’Ecoute, l’Ouverture, le Prochain, la Justice selon les Evangiles par opposition à celle des hommes, l’Espérance ! Que de sujets passionnants !!
    Décalés ? les Chrétiens ? Non mais ça va oui ? On est en plein dans l’actualité nous.
    Et ça sert à quoi de se lamenter platement sur les vicissitudes de la vie ? Il avance mieux le Schmillblick ?

    Je vous signale en passant que dans certaines aumôneries on a besoin d’animateurs. Maintenant que vous avez tous vos emplois du temps de l’année, réveillez-vous, y a du taff !

  • :-) On discutait justement des contours cette Église de France qui sont en train de se dessiner, autour des déclarations des évêques sur le « mariage pour tous »: pour la première fois depuis que je les écoute, une série d’évêques qui ne sont pas d’accord d’habitude ont parlé dans le même sens. Peut-être faut-il y voir une occasion de réveil, et une chance d’unité.

  • C’est la deuxième fois que je me branche, j’aime bien ce site.
    Par contre, pas de déprime!, nous avons le Christ avec nous, alors! marchons, droit et plein d’espérance.
    Je m’occupe de musulmans qui se convertissent au christianisme, et ils sont plus nombreux que l’on croit, seulement ils sont obligés de le cacher. En premier lieu, la prière, ensuite offrir à Dieu nos misères et en troisième lieu agir. Mais bien sûr AGIR. L’amour ne se montre-t-il par par des œuvres? Les blablabla, les jérémiades et tout le tintouin c’est pour ceux qui regardent en arrière…
    Alors, EN AVANT! AGISSONS et inondons le monde par notre amour, amour de Dieu et des hommes.

    • C’est certain, mais c’est chaud parce qu’on est un peu la génération bla bla nous ^^

    • Tu bosses dans quel coin ?

  • Bonjour,

    Un petit com au passage, tu as dit tout ce qui fallait pour bien commencer l’année :)
    Tous prêt et à aller de l’avant et à inonder le monde de notre espérance ainsi que de notre bonne humeur au quotidien (et oui la foi commence par là)
    Toujours garder le sourire, c’est la base :D (Toujours prêt passe aussi ;)

    Bonne rentrée à tous :D

    PS: Très bon article une fois de plus :D

  • J’ai le droit de ramener ma fraise en disant que d’un point de vue strictement juridique, ce n’est pas l’Eglise Orthodoxe qui décide de se barrer dans son coin, mais plutôt les deux parties qui s’excommunient, puisque chacun est persuadé que c’est l’autre qui « se barre dans son coin »? En fait, d’ailleurs, même si c’est grave en y repensant, il y a fort à parier que les deux parties y trouvaient leur compte au maximum, puisque le Pape pouvait dès lors diriger sans trop d’obstacles son Église entière, tandis que les Orthodoxes n’avaient plus dans les pattes un type qui avait la prétention de diriger au-dessus des 7 patriarcats. D’ailleurs (et ça c’est mea culpa, j’ai pas de quoi être fier là ^^’) le Patriarche de Constantinople s’est en fait trouvé une bonne excuse (le filioque) pour mettre un nom théologique sur cette querelle de pouvoir. Finalement, le fond du problème c’est que nous orthodoxes n’acceptons pas la manière dont les catholiques comprennent la primauté du Pape, ce qui est d’ailleurs en train d’évoluer dans les deux sens. :)
    Et sinon, j’aime bien l’idée que tu développes dans cet article, c’est vraiment très bon. :)

    • Ah oui, je crois que tu peux préciser: moi non plus j’y comprends rien !

    • Merci de tes précisions affeninsel. C’est un peu pour ça que je ne voulais pas entrer dans les détails, la peur de me planter sur un sujet que je connais très très moyennement ;)

    • On vient de trouver le vrai cathologue !

  • Très bien écrit ton article. Vraiment.

  • Je valide totalement l’intro. D’ailleurs je lis que ça.

    • Pareil, d’ailleurs j’écris que ça. Une intro qui me fait marrer, le reste est généré par une sélection de vocabulaire aléatoire.

  • Dieu a tous les atouts coeur obligé !
    Sinon j’suis dubitatif sur la logique qui revient à dire que le salut passe par le prosélytisme…

    • Wtf ?

      C’est pas du tout le propos de l’article Biudinou ! Citation ?

      • Non je parlais des commentaires (que j’ai lu oui oui).

        J’y ai lu des mots comme « évangélisation », « conversion » ou un petit recrutement pour les aumôneries…j’ai toujours eu un peu de mal avec cet esprit là.

        • Dommage, mais l’evangélisation et tout ce que tu cites fait partie de note mission de témoins. Sans action vers l’Autre nous restons chacun dans notre coin, hors de la communauté chrétienne qui est tout sauf fermée (contrairement à ce que d’aucuns soutiennent).
          Assimiler l’évangélisation à du prosélytisme c’est une passerelle un peu rapide. Surtout si tu le vois au sens péjoratif. Je parle de conversion parce que quelqu’un qui apprend à ouvrir son coeur, à appréhender le monde sous l’angle des évangiles se convertit d’une certaine manière. Ou se re-convertit.
          Et comme je parlais d’action, le « recrutement » dont tu parles est un appel à servir. Je pense que pour éviter de tomber dans les clichés, il faut essayer de donner une image un peu plus positive de nos actions. En l’occurrence c’est du bénévolat. Pur.
          « Cet esprit là » te demande d’expliciter un peu ta critique ou du moins l’origine de « ton mal » (avec cet esprit là). Il y a certainement quelque chose à faire de ton côte.

        • Personnellement, j’ai beaucoup plus de mal avec une certaine conception de la religion où on resterait « entre initiés ». Pour moi, c’est vraiment là où ça ressemblerait à une secte.
          Etre chrétien, c’est annoncer le Christ, de manière directe ou indirecte, en faisant preuve de franchise, subtilité, bienveillance et courage.
          Plus facile à dire qu’à faire ? Probablement.
          Mais je préfère cela à un catholicisme qui se transmettrait uniquement de père en fils ou de mère en fille, et qui s’avère assez déprimant.

          On peut évangéliser sans prosélytisme : tu n’a pas des masses de cathos qui sont convaincus que le Christ convertira les coeurs à grand renfort de bourrage de crânes et de pressions psychologiques.
          Évangéliser, cela rend très humble, car on sait qu’au final c’est le Christ qui ouvre les âmes à sa présence, et non pas pas des slogans ou du marketing.
          Et je suis le premier à reconnaître mes insuffisances dans ce domaine.

          Il suffit de témoigner de ce que l’on vit avec Dieu, ne serait-ce que par un simple sourire sincère. En respectant toujours les personnes qui nous font face.

          J’espère que mon commentaire ne fait pas trop « Télétubbies »…

      • Je plussoie ce que Filou dit dessous, l’évangélisation c’est un peu notre en job. « de toutes les nations faites des disciples ». D’ailleurs on y revient dans quasiment chaque article, mais ce thème n’a rien de négatif en soit.

  • C’est pas un article, c’est un manifeste !

    L’intro est top, l’article est inspirant… Vraiment, je n’ai pas lu tous les articles mais celui-là est très très bien !

  • J’avoue, j’ai cru un instant que c’était la fin du blog…

    • Idem. En recevant ton mail qui annonçait ton nouvel article je me suis dit. C’est trop dommage qu’il arrête c’etait super sympa. Vu que c’est juste le catholicisme qui se termine, c’est pas trop grave.

  • Belle réflexion, encore une fois. L’espérance est et sera toujours le moteur des chrétiens ! On sait qu’on le sait, mais c’est bien de se l’entendre dire de temps en temps ! Deo Gratias !

  • Merci pour cet article ! Franchement, on a besoin de gars comme toi pour nous recentrer sur l’important, pour arriver à faire la part des choses, même si ce n’est pas toujours facile. Bravo !

  • Certainement un des meilleurs article de la série !
    Article à faire lire à nos grands-mères qui désespèrent ;)

  • Excellent article. Je l’ai fait lire à mon prof d’histoire de l’Eglise, il m’a dit qu’il allait te citer dans son cours…

    À part ça je t’ai envoyé un mail kto… je veux pas dire mais j’attends la réponse! Vu que t’es pas au Japon.

    • Tout les matins j’arrive au taf en me disant « vas-y je prends deux minutes pour répondre » et je zappe à chaque fois. J’ai aucune excuse, maxima culpa tout ça.

      Allez soyons fous, ce soir ! Sans faute ! Sinon tu reviens le balancer ici ;)

    • Attends, me balance pas tout de suite ^^

  • Que ton règne vienne !

  • C’est abusé si je demande le rapport avec Shenron ?

    • Tu peux voir la version kto de Saint Michel juste à côté de Shenron. Le mec en orange là. Et Saint Michel il tue des ?

  • Je sors d’un blog lié à La Croix (c’est un référence comme autre non?) et je peux vous dire que dans ce genre de site du cathos dépressifs y en a tellement que l’on peut en faire un panorama général:

    -Le catho déçu simple (comprenez parfois ex-progressif):nostalgie Vatican II; litanie sur le prêtre-ouvrier; tout ça c’est la faute de Jean Paul II; les prêtres sans col romain c’était bien; éventuellement l’option petit espoir si on fait Vatican III.

    -Le catho déçu cynique: la pape est idiot; les prêtres sont idiots; les cathos sont idiots; le dogme est idiot; la foi est idiote; les gens en dehors sont forcément intelligent; je reste car voir le Titanic couler de l’intérieur c’est excitant.

    -Le catho déçu enragé: sa seule référence Vatican II; son seul dogme l’Esprit du Concile; il a une mission: bouter les prêtres (et le pape et les intégristes au passage) hors de l’Église; son arme: une foi inébranlable dans la société moderne (et occasionnellement en Dieu); avec lui, la croisade est lancée et les cols romains seront exterminés de la surface du globe.

    je sais, je troll vraiment à mort mais bon des mois à lire leurs commentaires plus désespérants les uns que les autres, il fallait bien que ça sorte.

    • Tu oublies ceux qui se disent que l’Eglise irait bien mieux si on n’avait pas fait Vatican II ^^

      • Oui, je sais; mais les tradis, depuis une date récente, ils sont plus trop dans la déception puisqu’ils font la comparaison entre leurs Églises qu’ils jugent pleines et celles de l’Église conciliaire. D’ailleurs, ils sont plutôt heureux que l’Église conciliaire se casse la gueule; ça les conforte dans leur vision du monde et du catholicisme.

        Mais, c’est pas trop la clientèle de la Croix ou de La Vie qui est majoritairement pro-Vatican II. Toutefois, j’ai eu droit parfois à de beaux spécimens dans certains commentaires.

        • T’as du bol, tu viens d’un endroit ou ils savent ce que c’est, Vatican 2 :-)

          • En fait, pour avoir un ancrage catho (si je puis dire), j’ai pendant longtemps fréquenté le site de la Croix mais surtout celui de La Vie. C’est en lisant les commentaires et en voyant que les types s’envoyaient des mandales à coups de « Vatican II » (sans aucune citation des textes du concile d’ailleurs) que je me suis intéressé à la chose.

            Pendant longtemps, j’ai même pensé que ce n’était qu’une réforme ponctuelle comme on en fait tous les deux ans en France. Et puis avec mes quatre mois de vacances (merci la fac), je me suis lu certains textes (sur le site du Vatican; c’est en français; et puis après deux ans de doctrine dalloz vous pouvez vous attaquer à tout).

        • Marie Tape juste ^^ Je pense que dans ma classe de l’an dernier, la moitié aurait voté pour un titre de film…

          • Vatican 2 ? C’est un lieu dit à côté de chez moi … (véridique)

            Il commence à y avoir quelques documentaires sur Vatican 2 (pour les 50 ans) ou sur Benoit 16.
            C’est souvent très dévastateur… et sur des chaines publiques (enfin je dis ça je dis rien…).

          • C’est dommage quand on voit l’actualité et la beauté des textes du Concile… Tiens, une petite dédicace sortie de Gaudium et Spes, Exposé préliminaire, paragraphe 6:
            « 3. Des moyens de communication sociale nouveaux, et sans cesse plus perfectionnés, favorisent la connaissance des événements et la diffusion extrêmement rapide et universelle des idées et des sentiments, suscitant ainsi de nombreuses réactions en chaîne. « 

  • Très bel article !
    Merci !

  • [...] vous l’ai déjà dit dans cet article, pour moi y a rien à relancer du tout. Mais comme ça semble être une obsession chez certains, je [...]

  • haha, oui, et quand les croisés, répondant à l’appel du pape Urbain II, à ce moment en exil puisque remplacé à Rome par un anti-pape à la solde de l’empereur (il me semble…), veulent se recueillir sur le tombeau de St Pierre, sur leur chemin vers la Terre Sainte,
    et que des partisans de l’autre pape, du haut des poutres du toit, leur balancent des pierres…

    Personnellement c’est à ce passage là que je pense quand on se dit que « c’est la crise » et que « ça va vraiment mal ».

    (alors, oui, c’est l’ancienne église St Pierre, pas l’actuelle, un brin plus baroque, et dans laquelle il serait difficile de balancer des cailloux depuis la voûte puisque le coupable aurait déjà du mal à contrôler son vertige et à se retenir de faire une chute de plusieurs dizaines de mètres de haut) (et ne pourrait de toute façon pas viser à cette hauteur)

  • Blog génial. J’ajoute ce message à mes favoris.

  • « } to the telltale abnormalities through the neural, 1 seizure is definitely provoked..

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags