En ce moment je suis en stage dans une grande compagnie qui fabrique un peu de tout, télé, appareils photos, téléporteurs ce genre de trucs quoi. La principale conséquence de cette toute nouvelle situation, c’est que je redécouvre le bonheur de me lever avant 11h, bien bien avant. Croyez-moi, un an d’école de commerce ça vous dérègle le cycle de sommeil plus sûrement qu’un Paris-Saturne en classe affaire (et pourtant le décalage horaire avec saturne doit être assez sale).

Hier, je me suis donc levé assez tôt pour surprendre mon père et mon chien pendant leur petit déjeuner, chose qui n’a plus dû arriver depuis mes 8 ans. Je dis « leur » petit déjeuner parce que là on assiste à tout un rituel : l’animal s’assoit au pied de la table le regard larmoyant en mode kosovar, mon père choisit une des cinquante sortes de pâtés/saucisson/charcuteries qu’il stocke dans le frigo, prépare un nombre pair de tartines, et répartit tout ça entre le chien et lui. Une pour toi, une pour moi. Affligeant. Entre deux tranches de roulade de Lyon (cherchez pas, même moi je connaissais pas) le paternel a tout de même trouvé deux petites secondes à m’accorder (Ô joie) pour papoter de la pluie, du beau temps et de la convergence des technologies. Au passage il m’a aussi glissé le numéro de La Vie reçu au boulot, il me le met souvent de côté au cas où j’y trouverais des sujets intéressants. Et justement cette semaine…

 

 

Depuis la création du blog j’ai écrit un paquet d’articles sur les prêtres. Sur leur salaire, la question du célibat, celle de leur prétendu décalage avec la réalité, tout ça nous en avons beaucoup parlé car c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Pourquoi ? Parce que pour des mecs qui donnent leur vie à la communauté, je trouve que ce qu’ils reçoivent en retour est assez déprimant. Entre les clichés à la con qui font d’eux les petits soldats aveugles de l’institution ou de vieux rabats-joie frustrés, ces familles qui s’en balancent de la religion et les assimilent à des prestataires de service ou le peu d’aide qu’ils reçoivent dans les paroisses, franchement ils sont pas aidés.

Mais le pire du pire, c’est que tout le monde pense avoir pour vocation de parler à leur place. Les prêtres subissent ceci, les prêtres devraient plutôt vivre comme cela, chrétien ou pas (souvent pas) chacun se sent le devoir de porter des combats imaginaires. Après un Euro catastrophique on réalise une fois de plus que la France compte 60M de sélectionneurs, et bien vous en faites plus pour la crise des vocations, elle compte aussi 60M de prêtres ! Surtout que la plupart du temps, les premiers à donner des leçons sont les derniers à se rendre à la messe, et se balancent de l’Eglise comme de leur premier slip de bain Tribord (Speedo pour les riches). Pourtant avant de parler à la place des prêtres, il faudrait peut-être commencer par les écouter non ? Non. Le souci c’est que dans la France de 2012 on les traite comme de gentils marginaux : ils seraient incapables de communiquer avec le monde réel parce que vous comprenez, ils sont un peu bizarres les pauvres…

 

 

Enfin si, j’abuse, car cette semaine La Vie leur donne enfin la parole avec son dossier « Dans l’intimité des prêtres ». Et tout à coup au lieu d’avoir à faire à un simple « prêtre »déshumanisé par le titre, t’as en face de toi des êtres humains, de vraies personnes. Ca change tout. Trop de gens voient en eux des êtres venus d’ailleurs, inaccessibles ou complètement à la masse (voire les trois à la fois). Alors ça  leur fera du bien de découvrir que comme la terre les oiseaux et les fleurs, ils ont une vie, un esprit et un cœur (attention référence!*). Comment vivent-ils la solitude ? Quelles sont leurs joies ? Leurs désillusions ? Profondément humains je vous dis…

Un autre élément que j’ai trouvé sympa dans ce dossier, c’est le fait qu’il ne soit pas la pour défendre une thèse. On ne te présente pas une contemplation béate de la vie des prêtres, style conte de fée et bouquets de roses, ni un dossier à charge tel qu’on le voit trop souvent dans les médias sur le mode « regardez ce qu’on leur fait subir ! » comme si on évoquait quelques uns de ces lapins de laboratoire sur lesquels on teste les cosmétiques. Pour une fois personne n’est là pour faire du militantisme. Pas non plus de grandes envolées théologiques sur le sens du célibat à la lumière de l’exégèse du passage biblique sur les disciples d’Emmaüs, la question n’est pas là.

 

 

Alors vous allez encore me dire que je fais du placement de produit et que je suis un servile laquais au service des richissimes magnats de la presse catholique. Déjà, non**. Ensuite, dans une France ou l’on ne se bat plus pour inviter le curé à déjeuner le dimanche midi, il est facile de mettre le personnage du prêtre de côté, de le remiser dans la case « Eglise/Dimanche 10h-11h » point barre. Pour une fois on dépasse un peu ça, et au moins la prochaine fois qu’on débattra du célibat des prêtres ou de leurs conditions de travail, on ne le fera pas sans penser aux principaux concernés. Et du coup, on parlera moins dans le vent…

 

 

*Un an d’abonnement gratuit au blog pour celui qui trouve en premier
**Argument massue…

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

26 commentaires to “60 millions de prêtres en France”

  • pocahontas !!!!

    • Je peux dormir tranquille…

  • Quand j’ai vu le titre j’ai cru que tu allais parler du sacerdoce des laïcs…

    Je peux t’affirmer que si, il y a encore des gens (au moins une) qui se battent (presque) pour inviter le curé à déjeuner le dimanche: ma mère.

  • J’suis deg je l’avais le pocahontas.
    La loutre et le héron son mes amiiiis.

    • Appelle moi Lucky Luke.
      Merci pour l’article kto. (et pour celui sur la vocation au passage; un petit coup de pied dans la fourmilière ça fait toujours du bien).
      coup de projecteur intéressant est nécessaire en effet sur les Padre; je suis deg de ne pas être en France pour pouvoir feuilleté le magazine, ça m’aurait intéressée.
      Le Curé de la paroisse à déjeuner le Dimanche midi c’était toujours un régal….je salue leur patience quand ils étaient face à moi même est mes frangines et frangin, qu’on le bombardait de questions encore et encore. C’était bien fun, et la plupart sont devenus des très bons amis!

  • Sympa cet article ! Mais… pour en savoir plus il faut acheter la Vie !!!

    Alors tu as beau dire que tu ne fais pas du placement de produit et que je suis un servile laquais au service des richissimes magnats de la presse catholique… là tu es pris en flagrant délit !! ;-)

    Sinon c’est vrai que ça doit être sympa de partager des tartines au paté avec son chien… moi je n’ai pas de chien… mais j’ai des enfants… on peut aussi partager du saucisson avec eux… c’est bien aussi ;-)

    • Je l’ai à la maison, je vous parlerai des thèmes abordés quand j’aurai un peu de temps ! ;)

      • Moi je veux bien ;)

    • Salut Blogrock !

      C’est vrai que cet article est délicat à écrire, je ne vais pas coller ici des pdf du dossier que j’aurais scanner, mais cela veut donc dire que j’évoque un support que tout le monde ne pourra pas lire. Chaud.

      Mais finalement puisque je n’ai pas mis une simple allusion sur le groupe facebook, j’espère qu’au délà de la lecture ou non du journal, le message de base sera passé !

      Pour infos, le dossier reprend les questions que chacun se pose, qu’elles fâchent ou non, avec beaucoup de simplicité : homosexualité, relation avec les amies filles, solitudes, regard des autres, liens avec la vie d’ »avant ». Et je crois sincèrement que cette lecture ferait du bien à tout chrétien, pas seulement aux pratiquants ;)

      • T’inquiète, c’était pour taquiner…

      • Pour ceux qui n’accèdent au net que grâce à un smartphone sur lequel la lecture n’est peut-être pas des plus aisée, ou qui préfèrent le support papier (et qui impriment chaque article du blog ?), j’ai vu La Vie dans des médiathèques (à Nantes par exemple).
        Sinon, en vous inscrivant sur lavie.fr, gratuitement, vous avez accès à une grande partie du dossier (je ne sais pas s’il y a tout, il faudrait que je le pique à mes parents pour comparer). Certes, l’interface n’est pas des plus pratique, on accède à chaque article individuellement et il n’y a pas de lien « suite » pour accéder à celui qui vient juste après dans l’édition papier. Mais voilà, à condition de donner votre adresse électronique (il faut valider l’inscription en cliquant sur un lien), vous pourrez lire l’essentiel.

      • Bah oui mais justement, j’aurais vraiment beaucoup beaucoup beaucoup aimé que tu nous fasses un résumé des principaux points ici…

        Je sais que j’en demande beaucoup, mais du coup je ne sais pas ce qu’il y a dedans et j’ai pas spécialement envie de m’inscrire sur le site de LA VIE pour aller trouver des parties de ce dossier…

      • L’idée est simple, mais c’est dingue comme elle est bonne !

        Je me rends compte que j’ai une envie dingue de poser ces questions là à un prêtre et que j’ai jamais osé.

        Ce que tu dit dans l’article est vrai, finalement j’ai tendance à déshumaniser un peu le prêtre en le mettant dans une case. Je vais trouver ce dossier, tu m’as donné envie.

  • Avez-vous déjà vu : un blog catho avec une vidéo de nouf nouf à l’école des charcutiers -_-’

    • En effet…

    • J’ai pas tout à fait compris non plus. Pareil pour la photo du mec blond là…

  • J’espère que mes collègues non-croyants à qui j’ai passé l’adresse ont vu la vidéo (et au passage l’article) ca remplacerait presque le cathologue

  • Cet article ne sert pas seulement à dire « lisez la vie » !

    J’ai bien compris le message que tu fais passer, et je pense que tu fais notamment référence au célibat des pretres: qu’on arrête de parler à leur place !

    • +1

    • C’est vrai ! Ils en ont marre les prêtres ! Ras la casquette je vous dis ! Pas étonnant qu’il y en ai de moins en m…
      *Se fait bâillonner*

      Bonne vacances

  • Poste très instructif. Merci d’avoir pris le temps de partager votre point de vue avec nous

  • If doable, as you develop into expertise, would you mind updating your blog with a lot more details?

  • Thank you stephanie for this great post

  • フィッティング ブログの誰 ニーズ外検索する} {見つけてください。あなた実現 たくさんそのほぼ 困難(あなたと議論するために、その、私は真ではないでしょう匟AHA)| 必要たいを。あなた積極置く新しい 主題上のスピンが年間にについて書かれてthatsの。 ニースもの、単に 素敵な!

  • St. Paul-born Vitalia is addicted to it online social gaming, hot air ballooning. Last but not least her inspiration primarily hails from checking out and travelling to different locations for example to Hue — Vietnam.

  • Cardiologist Vitalia prefers it workout sessions, horse riding. Her inspiration arises from checking out and making your way to new cities and places around the world including Matosinhos!

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags