Je suis probablement le seul à m’ennuyer suffisamment en cours pour lire les brèves sans intérêt qui s’accumulent dans la petite case en haut à droite du Figaro.fr. Bon, rassurez-vous je fais d’autres trucs plus constructifs, je colorie les « o » dans mon exemplaire de 20 minutes et je surfe sur les comparateurs de prix pour voir combien me coûterait un hélicoptère avec un distributeur de glace pilée. C’est donc en bossant assidûment mon cours de Macro-analyse de la conjoncture que je suis tombé il y a quelques  semaines sur cette brève « la justice allemande bannit la prière à l’école ». Jackpot.

 

 

« Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a refusé mercredi, en dernière instance, à un lycéen musulman le droit de faire sa prière à l’école. Alors âgé de 14 ans, Yunus M. avait commencé à prier entre les cours en 2007 dans une école berlinoise, soucieux de se conformer aux préceptes de l’islam, qui prévoit cinq prières quotidiennes »

 

J’étais choqué. Mais au nom de quoi on t’empêcherait de prier où tu veux ? Gros foutage de gueule mis à part évidemment, mais dans un collège je vois pas le souci. A l’heure où une armée de petits rebelles vont fumer des clopes en chocolat (ou pas) dans les toilettes, pourquoi un gamin n’aurait pas le droit de faire sa prière. Bon, après il va galérer à mort pour paraître cool, mais c’est un peu son problème*. Pour moi ça relevait plus du réflexe anti-religieux primaire à la française** que d’une réelle volonté de préserver l’intérêt général.  « Mais faites ça dans des caves, des voitures à vitres teintées,  pourquoi pas dans un carton si ça vous fait plaisir du moment qu’on vous voit surtout pas. Si on les ignore toutes, les religions seront sur un pied d’égalité ».

Perso je fais tranquillement ma prière dans le métro le matin, et quand j’ai pas le temps je trouve cinq minutes pour la faire avant d’entrer en cours.  Pareil le midi, à l’heure où je paie 95 euros pour trois pâtes et un poisson pané que je dois décongeler avec les mains, je dis mon petit bénédicité. Bon j’ai pas été scout, donc j’en ai pas 150 en réserve et je peux pas sortir un « Seigneur Bénissez ce repas » sur un air des Las Ketchup, mais je fais tout de même ça avec application. Et bien jamais je n’ai eu droit à une seule réflexion du genre « Non mais bla bla bla ça pourrait choquer quelqu’un qui pense différemment Pif Paf Pouf respect des convictions de tous  Riri Fifi Loulou ». Je fais ça discretos dans mon coin, personne n’y prête attention et c’est bouclé. Que ce soit à l’EM ou à Nanterre on m’a rarement demandé de rentrer la croix que je porte autour du cou alors que Jésus avait envie de prendre un peu l’air.

 

 

Du coup je trouvais ça un peu dur de l’interdire au petit Monsieur Yunus, et les gens qui s’en plaigaient vachement intolérant.

Sauf qu’en lisant la suite de l’article, tu réalises que le cœur du problème n’est pas là. Le p’tit bonhomme ne demande pas qu’on le laisse tranquille prier dans son coin, il réclame une salle de prière afin de pouvoir pratiquer sa religion. En première instance un tribunal lui donne raison, ce qui est déjà assez fou, mais comme il l’utilise qu’une douzaine de fois en deux ans cette obligation faite au lycée est retirée en appel. Entre temps il avait de toute manière décidé que la salle de prière c’était pas assez in, et donc de prier avec ses potes dans le couloir devant les salles de classe.

 

Je supporte pas qu’on utilise la religion pour faire de la provoc’.  Quelques lignes plus haut j’essayais de montrer qu’on peut pratiquer sa religion tranquillou au milieu des « gens normaux » sans que ça devienne une montagne pas possible de convictions baffouées enchevêtrées dans tous les sens. Que les gens ont assez de bon sens pour ne pas faire des histoires avec la pratique au quotidien. Ben là on a un magnifique contre-exemple : la religion bulldozer.

« Cassez-vous j’arrive, j’écrase tout le monde avec mes convictions et vous avez intérêt à me faire de la place. Tiens non, d’ailleurs on s’en fout parce que de toute manière je la ferai moi-même. J’en fais des tonnes pour surtout bien montrer que moi j’ai la foi, et que je m’adapterai pas aux pouilleux qui l’ont pas, ou pas la bonne, ou pas de la bonne manière ».  Moi qui passe mon temps à expliquer qu’on peut être croyant et pas spécialement fou furieux je perds pas mal en crédibilité, et ça m’énerve… Pourtant faut y aller pour m’énerver en ce moment, parce que c’est la saison des clémentines et moi j’aime bien les clémentines.

 

 

En faisant de la religion  un vecteur d’agressivité, de mépris, de l’intolérance, Yunus donne simplement raison à tous les débiles d’internet qui postent des commentaires sous les articles parlant de religion avec des grandes réflexions philosophiques du genre « le jour où on sera débarrassés des religieux les guerres seront enfin finies ». Et dans cette histoire, c’est sûrement ce qui me fout le plus les boules…

 

 

* A mon époque il lui aurait suffit de mettre du Quicksilver et c’était gagné !

**Chez nous on parlerait de laïcité, mais ça revient au même

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

32 commentaires to “Fini la prière au lycée”

  • Désolé en ce moment je publie pas à un rythme frénétique, mais les partiels me mènent la vie dure…
    Je vous promet que je rattrape ça très vite ;)

  • T’as des mecs comme ça, quand ils étalent leur religion t’as l’impression qu’ils crachent à la gueule des gens…

  • Je suis d’accord avec toi à 10 000%, on est pas là pour se comporter comme des « conquérants »…

    • Non, comme des témoins.

  • Pas de souci pour les articles, moi je te comprends ;) . Surtout qu’ils sont un peu plus longs donc ça compense !

  • Il semblerait que ce jeune nous fasse une crise d’ado bien comme il faut… C’est vraiment dommage de donner ainsi une aussi mauvaise image de sa religion.

    Tu aurais un lien vers l’article original s’il-te-plaît ?

  • Les Musulmans ne sont pas là pour témoigner, eux. Pas plus que les Juifs. Nous avons le même Dieu, mais nous n’en avons pas gardé un message unique parce qu’il ne s’est pas manifesté de la même manière au même moment. Dommage. C’est pas de sa faute bien sûr, mais il aurait quand même pu prévoir qu’on passerait notre temps à se foutre sur la gueule à cause de ça ! Toute la diplomatie consiste à veiller à ce que le message de l’autre ne nous sape pas. Quel est le message que nous passons réellement aux Musulmans et aux Juifs ? Cherchez bien sur Google… A boire et à manger, à voile et à vapeur, à déguster et à gerber… Ca va dans tous les sens. Et pourtant, non, on ne proclame pas notre haine de ce qui nous agresse, pire, on laisse faire.
    Finalement, on ne réagit vraiment que quand on se sent fort. Plus fort que l’autre, celui qui nous « agresse ». Parce que malgré son agressivité, il est plus faible que nous, il est minoritaire. Je viens de poser là les bases de l’intolérance dans l’acception occidentale du terme. Mais on n’aime pas se l’appliquer à nous. C’est naturel.
    L’idéal eut été que l’agresseur ne se sente pas obligé de nous agresser. Il se serait rangé à la majorité, tout naturellement, et aurait déroulé n’importe où son tapis, mais pas de manière ostentatoire. S’il l’a fait, c’est parce qu’il ne respecte pas son environnement. Peut-être que celui-ci n’offre pas une image « respectable ». Et là, on replonge dans les dilemmes culturels. La tolérance c’est bien. Mais pourquoi est-ce qu’on accepte dans notre culture les jeans avec la ceinture sous les fesses, les piercings, l’auto-mutilation, l’excentricité totale et qu’on nous demande de nous habiller correctement quand on rentre dans une église ? L’image que nous donnons de notre environnement est qu’il est totalement tolérant, à l’excès même, hors lieux sacrés. Et l’école n’est officiellement pas un lieu sacré. Ou alors nous avons plusieurs axes de sacralisation. Et ça, ce n’est pas bon pour une société qui se veut cohérente.

    • « Les Musulmans ne sont pas là pour témoigner, eux. Pas plus que les Juifs.  » Pourrais-tu préciser ta pensée s’il te plaît ?

      • KTOATC a répondu pour les Juifs. Je rappelle juste que Islam veut dire Soumission. Les Musulmans se sont donné la mission de soumettre leurs semblables à la loi de Dieu. Ni plus ni moins. Le problème pour eux c’est qu’on ne se laisse pas faire. Non pas parce que nous sommes tous convaincus par Son message d’Amour, mais parce que beaucoup d’entre nous rejettent Dieu tout court quand ils ne détournent pas purement et simplement à leur profit les préceptes les plus élémentaires de l’honnêteté. Ce faisant, ils ne comprennent pas qu’ils ont contribué de près ou de loin à saper l’un des axes les plus structurants de notre société.

      • Merci de vos précisions à tous deux. Mais alors qu’est-ce qu’un témoin ?

        Comme le dit Kto, les juifs ne sont pas prosélytes : mais Saint Augustin dit d’eux qu’ils  » sont par leurs livres, nos soutiens et nos témoins », ce qui a été réitéré depuis par Jean-paul II (discours à la synagogue de Rome en 1986 : « juifs et chrétiens sont dépositaires et témoins d’une éthique marquée par les 10 commandements »). Si j’ai bien compris, ils sont témoins de l’histoire des hommes avec Dieu.

        L’islam en revanche est une religion prosélyte par nature (non pas au sens péjoratif, mais au sens où elle veut soumettre à la loi de Dieu, comme le dit Filou ; le christianisme est lui aussi une religion qui souhaite la conversion pour le bien de l’Homme). « Ô Prophète ! Fais connaître ce qui t’a été révélé par ton Seigneur. Si tu ne le fait pas, tu n’auras pas fait connaître son message » (V, 67) « Ô toi, le Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin (shâhid), comme annonciateur de bonnes nouvelles (mubashir), comme avertisseur (nadhîr), comme celui qui invoque Dieu (dâ’i) –avec sa permission et comme un brillant luminaire (siraj munir) » (XXXIII, 45, 46). « Appelle (‘ud’u) les hommes dans le chemin de ton Seigneur, par la sagesse (al-hikma) et une belle exhortation (al-mu’idha al-hassana), discute avec eux de la meilleure manière (jadilhum bi allati hiya ahssan) » (XVI, 125) N’est-ce pas du témoignage ?
        Je ne parle pas ici des musulmans qui ne font pas honneurs à leur religion. On a exactement la même chose chez les chrétiens. Il y a partout des gens de foi et des hypocrites.

        Ou alors le témoignage chrétien est-il entre le témoignage passif des juifs et l’actif prosélytisme des musulmans ?

        (Je vous rassure je connais pas JPII et le Coran par coeur, j’ai juste consulté mes vieux cours d’enseignement religieux et cherché les références sur Internet. Je suis certes une super-héroïne mais quand même)

        • Je n’ai pas pris ce genre de cours, je ne rivalise pas.
          Ô Chamatou, tu es une super héroïne (si, si).
          Mais blague à part, je suis assez d’accord avec ta conclusion. Le témoignage chrétien est à mi-chemin entre les deux autres religions monothéïstes. Peut-être parce que Jésus s’est fait Homme ? De quoi témoigne-t-on sinon de ce qu’on a vu et touché ?

    • Les juifs sont les gardiens de l’alliance entre Dieu et les hommes, c’est le peuple élu. Ils n’ont jamais cherché à évangéliser ou croître, Dieu ne le leur a pas demandé.

      Le lien est là : http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/30/01003-20111130ARTFIG00553-la-justice-allemande-bannit-la-priere-a-l-ecole.php

      Et voici celui sur l’obligation faite de laisser dispo une salle de prière : http://www.liberation.fr/monde/0101594342-un-lycee-allemand-devra-creer-une-salle-de-priere

  • Je suis d’accord avec les explication sde Filou et Kto

  • La provoc’ c’est quand on lui donne une salle de prière et qu’il ne l’utilise pas. J’ai juste une question. Leurs prières ne sont pas censées être a des heures précises qui changent chaque jour? Et si ça tombe durant les cours, il faisait quoi? Il sortait prier dans le couloir?

    • Chez les musulmans, les prières peuvent être rattraper par après si tu n’as pas la possibilité de les faire sur le moment.

      Je pense que pour le coup ce type ne devait pas trop se gêner pour sortir de cour s’ils priaient dans le couloir.

      Je suis d’accord avec Chamatou, ça pue la crise d’ado

  • La prière n’a pas sa place dans un lieu d’enseignement public…

    • Et pour quelle raison ?

    • ah ? ^^

      Ecole = Prière interdite ? On peut savoir pourquoi ?

    • Oui et non, elle n’a pas lieu en plien milieu d’un cours. (quoi que, en eco, c’est peut être le plus utile a faire) mais en dehors des cours, dans une salle ou une chapelle (il y en a un trop belle dans mon lycée bien qu’il soit public) pourquoi pas.

    • Oups, je devrais quitter le lycée vu que j’essaye de  » prier sans cesse »…

      Petite anecdote marante: j’ai des pots non-croyant qui m’ont reprocher de ne pas dire le bénédicité au self.

  • Merci pour cet article…
    il m’arrive aussi de prier dans le métro… discrètement, pas pour qu’on me voie mais juste pour prier… ca se passe vraiment entre Jésus et moi … ca ne se voit pas (je pense que les autres croient que je dors :-) )
    Je pense à Madeleine Delbrêl qui disait « le métro est mon Carmel »… elle ne se baladait pas ostensiblement avec un énorme crucifix de procession dans le métro… elle priait juste pour les gens autour d’elle… simplement !
    A bientôt

  • Article intéressant, bonne structure.

    J’aime bien le côté « on montre le côté obscur des croyants ». Ca montre qu’ici on n’a pas peur de taper sur tout le monde.

  • Très bon article: il montre que tu es capable de discernement et que tu ne fonces pas toujours dans le tas.

    Et très bien écrit.

  • Bonjour à tous,
    In extremis, je voudrais vous proposer d’associer vos prières aux miennes, à l’intention d’une amie très chère, Danièle M., qui est rentrée en soins palliatifs en fin de semaine. Atteinte d’un cancer très rare, elle lutte encore, depuis près d’un an. Mais là, elle n’en peut plus. Demander à Dieu un miracle, oui, par l’intercession du Bienheureux Frédéric Ozanam, comme nous l’ont demandé ses enfants très impliqués dans les Conférences Saint-Vincent-de-Paul. Et si vous ne croyez pas aux miracles, priez au moins pour que Dieu l’accueille très vite dans son Royaume. Elle trouvera bien le moyen de s’y rendre utile, comme elle l’a fait toute sa vie dans les domaines des Arts, des Sciences ou plus simplement, dans sa paroisse.

    • Union de prière

    • Je prierai pour elle ce matin. C’est bien d’avoir posté ça Filou.

    • Je vais prier pour elle devant de Saint-Sacrement.
      Je crois non seulement aux miracles mais je crois aussi que Dieu nous a déjà exaucé, même si ce n’est pas forcément de la façon dont on l’attendais.

      • Danièle est décédée ce matin.
        Merci à ceux qui ont eu une pensée pour elle. Nous l’étendrons à ceux qui restent.

  • Planquez-vous, les services secrets Chinois vont débarquer…
    Bon c’est pas grave, on les évangélisera.

    En tout cas date à retenir, KTO fait peur au gouvernement Chinois!!!

  • Tu peux étayer stp ? Moi pas comprendre !

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags