Je crois que c’est LA question qui revient le plus souvent quand je parle à des cathos. On me l’a posé lors de mon témoignage au Frat, on l’a posé à mon frère lors du sien, on m’en a parlé sur le mail du blog bref, on se la pose tous : Quand on vient me faire chier à propos de ma religion, je fais quoi ?

Je vous ai toujours encouragé à assumer le « package catho » (Foi, Eglise, Pape etc…) et à oser en parler. On sait jamais qui on va toucher, ni sur le chemin de qui Dieu nous envoie, c’est la base de la base. Le collier de pâte du croyant quoi. Mais de temps en temps, voir malheureusement assez souvent, on tombe sur un mec qui colle pile poile avec la définition du connard type, tellement gonflant que ça nous pourrie un peu le moral.
Qu’il se greffe à une discussion déjà lancée ou vienne te chercher parce qu’il s’ennuie entre deux occupations de connard*, il tente généralement une approche fine et délicate : « Ouais d’accord c’est bien, mais et sinon, l’inquisition quand même ? hein ? T’en dis quoi ? »**.

 

 

En fait, le souci avec le connard, c’est pas tellement les sujets qu’il aborde, après tout ça pourrait cacher une vraie réflexion ou un questionnement intérieur. Non non, le vrai problème avec lui, c’est qu’il en a clairement rien à faire de ce que tu lui racontes. Il a pas le moins du monde envie d’argumenter ou d’en savoir plus, il veut simplement rebondir d’un lieux-commun à un autre pour être sûr que tu comprennes à quel point il trouve l’idée de « croire » absolument débile. Il t’écoute pas du tout, et quand il finit par s’ennuyer, clôt la conversation avec un « Non, mais je comprends qu’on ai besoin de croire pour s’accrocher à quelque chose », puis s’en va de sa démarche de sans-coeur étrangleur de chaton (bon, j’en rajoute un chouilla, mais vous avez saisi le principe).

C’est là qu’arrive le gros dilemme. Ce mec tu le vois débarquer à mille km, ok c’est très bien, mais tu fais quoi ?

 

Bien sûr, tu voudrais l’envoyer chier magistralement. Pourtant t’as pas envie de lâcher l’affaire, t’as pas envie d’abandonner parce que tu te rappelles que Jésus a dit : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades ». Alors t’espères toujours que toi t’auras la punchline, la petite phrase qui va le toucher, qui débloquera un petit rien du tout dans sa tête. Tu sais que c’est purement illusoire, mais est-ce que c’est pas ton boulot d’essayer quand même ?

Et bien si vous voulez mon avis, on a beau être catho, on est pas destiné à se coltiner tous les relous du monde entier par charité chrétienne.

 

Chacun a ses apriori, et Dieu seul sait qu’il y a des questions sur lesquelles je reste imperméable à tout raisonnement logique. Mais dans ce domaine, la foi est quand même vachement bien servie. Vous avez des cargos entiers de mecs qui, quoique vous disiez, mépriserons toujours le fait de croire, pour ça on est au top du hit parade (juste entre Dora l’exploratrice et les écoles d’ingénieur).

 

C’est pas la mort et ça ne m’empêche pas de dormir, mais le piège, c’est de se donner une responsabilité qu’on a pas. Se dire « oui, mais si machin garde cette image là des cathos, c’est parce que j’ai pas su lui expliquer, trouver les mots pour le toucher ». Bien sûr que non ! Machin garde cette image de nous parce qu’il a envie de la garder, et on y peut rien.

Je suis toujours disponible pour parler religion, pas pour convertir ou être mieux compris, simplement parce que j’aime ça et que ça me paraît important d’avoir des cathos pour le faire. Mais ça fait aussi très longtemps que j’en ai fini avec les conversations inutiles où on te lance sur ta foi simplement pour essayer de te basher derrière.

Alors je ne me mets plus de pression du genre « tu as abandonné une brebis égarée sur la route ». Je me dis simplement que le jour où la brebis voudra un GPS, elle pourra revenir me voir (si elle ne s’est pas égarée en plein milieu l’autoroute entre temps).

 

Dieu nous demande d’être des témoins, de montrer au monde que vivre avec Jésus est possible, pas de partir en guerre contre lui pour le faire changer à tout prix.

 

 

*Dessiner des pénis avec la poussière des voitures ou gratter des fiches de cours en s’étant jamais pointé à la fac de l’année, par exemple
** Vous pouvez remplacer « inquisition » par « Guerre de religion/pédophilie/capote » ou encore tout un tas d’autres trucs clichés

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

28 commentaires to “Gérer les relous”

  • Ah ben là, on peut liker !

  • Je me suis tué à faire un commentaire qui a planté ! Marre !

  • Tiens c’est drôle, ta réflexion colle parfaitement avec ma marotte depuis quelques mois : le féminisme. Je ne compte plus le temps gaspillé avec des c***ards qui avaient fermement décidé que les femmes sont des idiotes, me croyant investie d’une mission sacrée de conversion (alors que j’ai même pas le prétexte d’un prophète féministe m’ayant demandé de prêcher la bonne parole)
    Sur les forums, je ne réponds plus aux gens anti-religion, ils me font peur, je me contente parfois de leur faire remarquer leur intolérance. Et dans la vie réelle, j’ai la chance de croiser des gens qui restent ouverts à la discussion (un athée ancien musulman m’a même confié après une discussion musclée que je lui avais redonné un peu de foi, alors que ce n’était pas mon but).

    Bref tout ça pour dire que tu as raison, il y a des gens avec qui ce n’est pas la peine de discuter. Pas encore. Ce n’est ni le lieu, ni le moment.
    Au moins vous autres évangélisateurs avez l’Espérance :) (sans ironie aucune)

  • Tu as raison Chamatou, il y a des gens avec qui il est inutile de discuter, ce n’est pas le moment pour eux d’entendre ces choses. Ton commentaire m’a beaucoup plut, il est en même temps claire et tolérant.

    • Oh c’est gentil, merci :)

  • J’ai ce spécimen dans ma famille : la frangine à mon père. De confession protestante, comme toute la famille côté paternel. Elle n’a jamais digéré le fait que j’ai été baptisée catho par maman et surtout, qu’une foi majeure et vaccinée, je ne sois pas devenue protestante moi aussi. Bref. Durant des années j’ai eu droit à ce que tu décrit.
    Hélas ma patience a des limites et un soir de Noël un peu trop arrosé, je lui ai explosé à la figure et je lui ai dit tout ce que je pensais d’elle. Depuis on ne se parle plus. Cela fera 10 ans en 2012.
    Mais je ne regrette pas mes paroles. Je suis catho. Pas un paillasson.

    • « Je suis catho, pas un paillasson ». Best punchline ever \o/

    • C’est très dur quand ce sont les proches qui vous attaquent à propos de ça. Quasiment personne ne croit chez moi, je me prends des réflexions souvent et c’est pas agréable du tout. J’essaie de faire la part des choses, mais je trouve que ce que tu as fait est très courageux. On est pas obligé de tout accepter…

  • Tellement une impression de déjà vu avec cette article ! Heureusement, tous les athées ne sont pas comme ça, loin de là.

    • Ouais, enfin là le mec s’amuse juste à en rajouter sur les « méchants athées qui comprennent rien aux cathos ». Je cherche la tolérance là dedans…

      • Donc pour toi tous les athées sont aussi casse-couilles que le mec décrit ? Et ben putain…

        • euh non les putains c’est pas casse-couilles eh arrête

          ->

      • Kto parle uniquement de certains individus qui ne pensent qu’à provoquer et à se moquer, pas des athées en général ! Un « vrai » athée est quelqu’un de rationnel, donc prêt au débat. Là, on parle juste d’imbéciles (et de ceux-là, il y en a dans toutes les religions).

      • Ne tirez pas de conclusions trop vite.

        L’article est clair, il ne s’agit pas de dresser un portrait des athées et de les descendre.

        Mais les lecteurs attentifs du blog savent qu’on distingue souvent ici les non-croyants qui s’intéressent et interroge pour comprendre et ceux qui, au fond, s’en foutent et ne cherchent qu’à casser les couilles.

        Concentrons-nous sur les premiers pour leur donner des réponses claires, et laissons les seconds dans leur ignorance, il n’y a pas pire sourd…

        Que celui qui a des oreilles, qu’il entende.

        • celui qui s’en fout et ne cherche qu’à casser les couilles, ok il fait ce qu’il veut de sa liberté, point.

          N’empêche, on n’adopte pas ce genre d’attitude sans raison, même merdique.

          Alors oui c’est pénible, oui moi aussi quand je suis devant quelqu’un qui a décidé de ne pas entendre j’arrête de parler, mais on n’est pas totalement démuni pour autant. Il reste le témoignage de vie, à commencer par manifester explicitement le fait qu’on ne réduit pas le bipède à sa condition blairalique de l’instant, et encore moins à son monologue. Parce que là, si on foire, on le bétonne.

          Bon ok je foire souvent. Mais n’empêche.

          L’enjeu pour ledit connard est exactement le même que pour l’importe quel pignouf plus ou moins bien disposé à l’égard de l’Evangile. Si on commence à renoncer parce qu’un type est casse-burnes, on n’a plus qu’à s’installer dans le confort dans la gentille causerie avec les bien-disposés.

          On a peut-être d’autres manières à découvrir! Après tout c’est bien ce que j’ai lu adressé au P. de la Morandais dans un autre article. Bah ouaiche, on est tous inaudible pour quelqu’un, padbol. Le bol c’est tout de même qu’on est pas tout seuls ni tous pareils, et ledit pénible, va savoir si A. de la M. n’arriverait pas à à lui dégripper les boulons.

          Bref on est jamais bouché pour le plaisir, donc ben faut ESSAYER de trouver pourquoi, et voir si un truc quelconque, chépa, se foutre un entonnoir sur la tête, proposer un chouinegomme, parler à l’envers, chanter l’internationale, na va pas faire bugger le bougre.

          L’important c’est qu’entre nous on se retrouve pour s’encourager. Les croyants faut que ça s’entraide. C’est sûr que tout seul on est obligé de renoncer. Mais même le mec qui est objectivement complètement fermé, tant qu’il n’est pas claqué, il est fertile. Mais bon il a peut-être les oreilles en jachère. Faut juste trouver où lui flanquer la graine, voilou.

          Bon voilà je suis débordé de boulot et au lieu de bosser je réponds sur blog, rhaaaaa

  • malheureusement, quand on tombe sur une tête de mule, plus vite on a compris que ça sert à rien et mieux c’est.

    Mais parfois – je dis bien parfois – la persévérance peut s’avérer payante. Finalement, c’est Dieu qui vient à l’homme et pas l’inverse… il faut toujours garder espoir, c’est un peu pour ça qu’on croit, pour espérer!

    Au fait, conclusion éblouissante !

    :-)

  • Je crois que cet article parle de quelque chose que tous les cathos connaissent très bien…

  • « Alors je ne me mets plus de pression du genre « tu as abandonné une brebis égarée sur la route ». Je me dis simplement que le jour où la brebis voudra un GPS, elle pourra revenir me voir (si elle ne s’est pas égarée en plein milieu l’autoroute entre temps). »

    Tu peux aussi dire à la brebis égarée que, si elle est libre de ne pas croire, toi tu peux, en toute liberté, prier pour elle et la confier au Seigneur.

    • tu peux aussi le faire sans lui dire hein parce que sinon tu peux encore plus le dégoûter quoi :D

      non sans déconner, je serais athée, celui ou celle qui me dit ça, direct il me fout les nerfs quoi. Ca n’a pas l’air mais c’est assez bourrin quand même, même si c’est pétri de bonnes intentions.

      (moi on me dit ça alors qu’on me sait athée, le premier truc qui me vient à l’esprit c’est « fais pas chier ‘spèce de fanatique! » )

      • J’avais hésité à faire une remarque dans le même sens qu’oeuf : dire à quelqu’un qui ne croit pas qu’on va prier pour lui, c’est un peu flippant. Comme si quelqu’un te disait « Je vais jeter ma poupée de vaudou de toi dans le feu pour te purifier » (comment ça superstitieuse ?!)

  • c’est vrai qu’avec les rois on ne peut souvent pas faire grand de constructif mais parfois dans la grande masse des relous il y en a un qui est provocateur pour que l’on essaye de répondre a ses questions.

  • Il ne reste en effet qu’à prier pour eux! pour qu’ils découvrent combien Jésus les aime et qu’il meurt d’amour pour qu’ils viennent à lui… quant au mot « connard »… je le trouve un peu fort… je dirais « relou » oui…

    • c’pas grave c’est une question de référentiel…. celui qui a une asymptote en « pauv’ con » il déploie plus d’hostilité en te disant « imbécile » que celui qu’on peut dériver en « enc… de tête de b… » quand il te dit « connard »…

  • [...]  Généralement on se répartie trois rôles : le relou de base (qu’on avait rencontré ici et ici), le catho de service (devinez sur qui ça tombe) et le mec un peu perdu entre les deux. Et [...]

  • Super article! Super blog!
    Pour ceux qui souhaiteraient discuter avec ce genre de relou malgré tout j’ai sans doute une solution qui fonctionne neuf fois sur dix (et pourtant je suis le genre de personne à aller à la messe tradi avec des prêtres en soutane de la pire espèce de fasciste il parait ^^) : rien ne sert de leur prouver que vous avez raison car ils pourront toujours vous rétorquer quelque chose ou vous emmener sur une pente glissante. Non. Emmenez les là où vous le souhaitez en leur retournant leurs propres questions et leur prouvant qu’ils ont tort. C’est de la psycho et en général ils ressortent de là en disant des trucs du genre « oh c’est fou tu es bien plus tolérant que la plupart des cathos que j’ai rencontré »…
    Mission accomplished :D

    • Je confirme que ça marche à tous les coups. Ne pas répondre à toutes les questions, les laisser s’avancer dans leurs contradictions. Les laisser parler = les écouter = TOLERANCE. Ca reste un cliché mais ça les impressionne.

  • [...] on en parlait ici ou [...]

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags