C’est marrant comme des trucs peuvent vous paraître évidents, indiscutables, et étonnement ne font pas l’unanimité autour de vous. Evidemment que Fifa a repris le dessus le dessus sur PES (trop arcade !), et n’importe qui d’un peu sérieux admettra que Spiderman est sans conteste vachement plus classe que Superman (y a « collant » et « collant » quoi…). Pourtant même à propos de ces réflexions d’une évidence quasi-divine, vous trouverez des mecs pour négocier.

 

Une de ces questions qui ne devrait prêter à aucune discussion mais en fait si, c’est la nécessité de tenir compte de l’existence des religions pour comprendre notre monde (et accessoirement vivre dedans). C’est juste un facteur incontournable.
Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis ! On peut boucler sa vie entière sans jamais croire en Dieu (même si ce n’est pas mon cas), ni d’ailleurs s’intéresser à la religion, domaine globalement reconnu comme « plutôt relou » (toujours pas mon avis). Mais peu importe, le fait religieux est un truc dont on ne peux pas nier l’importance.

 

Pourquoi ? Ben déjà, parce qu’on vit dans un monde où l’immense majorité des gens adhèrent à une religion. Si tu prends les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes, et que tu les fous dans un grand panier (avec des trous pour respirer hein, on est pas des monstres non plus), tu te retrouves déjà avec les deux tiers de la planète dans le panier en question. En rajoutant les hindouistes on monte à quoi ? 80% ? Ca commence à peser…
Ensuite, parce que la religion est à l’origine d’un héritage millénaire pour toutes les civilisations du monde, et ça on en est forcément imprégné, croyant ou non.

Quand j’étais en Côte d’Ivoire, j’ai vite réalisé qu’il était impossible de comprendre les attitudes des gens et le fonctionnement de la société sans en savoir un minimum sur les différentes religions du pays. Les rapports Nord/Sud là-bas sont entre autres conditionnés par l’appartenance à deux religions : le christianisme et l’islam. Pareil quand on essaie de piger ce qui se passe dans les nations arabes en ce moment*, celui qui a pas la moindre connaissance des différentes branches de l’islam (chiites, sunnites, alaouites…) va rater 75% du problème au Yémen, en Syrie, au Bahreïn etc..

 

On a tout à fait le droit de ne pas croire, ou encore de trouver le concept de religion débile/ridicule/dépassé/détestable (rayez la mention inutile), mais là on est pas devant un choix, simplement devant un fait : la religion est une donnée centrale de notre monde.

Pourtant en France, beaucoup de gens décident que, comme le principe de « religion » ne leur plaît pas (ce que je peux comprendre, mais c’est pas la question), ils vont envisager le monde en niant son existence. Comme si moi, n’aimant pas les endives, je répondais à un pote qui me demande la recette des endives au jambon « Tu prends deux tranches de jambon et tu les mets au four 30 minutes ». Non seulement c’est une preuve d’intolérance crasse « j’aime pas ça, on fait comme si ça existait pas ! » , mais c’est surtout complètement débile.
Quand t’as des articles Wikipedia francophones** qui traitent d’un pays sans aucune mention de sa composition religieuse, ben je trouve ça ridicule. Dans l’article « Culture de la Syrie », t’as un chapitre sur les Hammams et rien sur les alaouites, franchement…

 

Le grand jeu de notre époque, c’est de mettre du relativisme partout. Rien n’est mal en soi et tout doit être toléré, tout comportement mérite le respect. Même si c’est une connerie sans nom (on en reparlera un de ces jours), je trouve que quittes à partir dans ce sens là, il serait peut-être pas mal que les religions commencent à en bénéficier aussi.

 

 

* Aucun rapport avec le 4-0 que l’Algérie s’est mangé au Maroc hier soir

** Ce n’est jamais le cas des articles de langue anglais

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

30 commentaires to “De l’importance des endives”

  • Commentaire pas très constructif mais bon …
    Ouiiii, mille fois ouiiii ! Ce relativisme ambiant qui voudrait qu’on vive comme des autruches me rend dingue, quelle hypocrisie! Et si on en fait la remarque, c’est nous qui nous faisons traiter d’intolérants…

    • N’empêche les endives au jambon, c’est horrible.

      • +1000 !

        @ Mustache : moi aussi c’est un truc qui me rend dingue, on en reparlera^^

        • moi, les endives j’adore ! allez voir: http://www.750g.com/recettes_endives_au_jambon.htm
          et vous m’en direz des nouvelles :-)

          • JE comprends pas ce que KTO peut bien avoir contre les endives…
            Je te soutiens Ichiban !

          • Je soutiens KTO et Wagram, les endives au jambon c’est vraiment pas bon. Je prends le jambon et je vous donne les endives.

  • Les articles Wikipédia sont fait pour être modifiés : à vos claviers !

    • Je voudrais bien mais je n’ai pas les connaissances nécessaires sur la Syrie…

      • Vous pouvez toujours rajouter rajouter un titre « Religion » dans le plan de l’article sans écrire de paragraphe, il se trouvera forcément quelqu’un d’érudit pour le remarquer et le remplir.
        Tiens je vais faire ça tout de suite si c’est pas fait :)

  • Un grand pouvoir implique une grande responsabilité

  • C’est vrai que je comprends pas ça, les gens croient pas en Dieu alors ils font comme si personne y croyait. La tolérance est une obligation à deux vitesses…

  • je suis tout à fait d’accord avec toi et comme dit le Pape à ce sujet : il nous faut aller à contre-courant et refuser ce qu’il appelle à juste titre la dictature du relativisme. Et n’oublions pas que vouloir être dans le vent, c’est avoir l’ambition d’une feuille morte.

    • Je sens que c’est en train de devenir la phrase officielle du blog…

  • Tout à fait exact mon cher KTO. Et comme le dit Sam, le Pape est l’un des seuls à se battre contre la dictature de relativisme et de la pensée unique. Alors soutenons le!!!!

  • Superman c’est de la propagande post-2e guerre mondiale et pendant la guerre froide.
    Spiderman c’est du catéchisme pour les moins de 12 ans (ou bien Ma première bible – énorme blasphème).
    Mais LE truc, sérieux et adulte, c’est Batman. Ca c’est du lourd !

    • Batman?? Mais il a même pas de pouvoir !

      • Si je peux me permette, Monsieur a une superbe Batmobile qui fait bien des envieux.

  • Vous voyez, il y a TOUJOURS un mec pour négocier. Merci KTO.

  • Je suis d’accord avec toi. Y a des athées (en grd nombre !) qui méprisent tellement la religion qu’ils décident qu’elle compte pour rien, alors qu’elles pèsent dans toute les sociétés !

    Jsuis d’accord avec le commentaire plus haut, la tolérance est pas du côté qu’on croit…

  • Pour être honnête, je n’ai pas bien compris contre quoi s’insurge l’article. je n’ai jalmais entendu personne nier la religion. Au contraire, ça serait plutôt « la relogion est responsable de tous les malheurs du monde » (trop fort !)

    Est-ce que quelqu’un a d’autres exemples que cette malheureuse ébauche de page Wikipédia -dont les rédacteurs avaient de toute évidence une conception de la culture assez personnelle- ?

    • Je crois avoir tout à fait compris le propos de KTO.

      C’est, par exemple, le fait qu’en France les statistiques n’entrent pas dans le cadre du recensement, contrairement aux pays anglos-saxons et germaniques.

      Nous savons tous que le fait religieux influe sur le comportement concret des individus. Et l’évolution de la société française est fortement marquée par l’évolution du fait religieux.

      Tout le monde le sait, mais on préfère bannir l’appartenance religieuse des statistiques au motif que c’est « personnel ». Bien pratique. Sauf que ça n’en a pas moins des effets concrets pour autant.

      Voilà la négation autruchienne dont parle KTO. Je crois. Vive la France laïque.

    • Moi je crois que la période de paix toute relative que nous vivons, nos concitoyens commencent à comprendre qu’elle est d’une rare fragilité. En réalité, elle s’érode petit à petit prouvant par là qu’une société exclusivement matérialiste n’est pas viable.
      Et pourtant, ils croient pouvoir repousser encore et toujours ces échéances fatidiques, rejetant sur la (les) religions la cause de tous les malheurs passés de l’humanité : moins on est religieux, plus on éloigne le mirage de la guerre de religions, CQFD. Comme c’est simple, vu comme ça.
      A nous donc au risque de me répéter, de leur prouver que la spiritualité est aussi un fait culturel avant que de s’exprimer dans une religion. En évangélisant pour les aider à extérioriser ce qu’ils croient être quelque chose de si privé que certains couples ne l’évoquent même pas dans l’intimité du foyer. En les aidant à affirmer leur culture à travers leur spiritualité. On ne peut pas relativiser au point de la passer sous silence une composante essentielle de notre âme d’humains.
      C’est parce que nous avons rompu l’équilibre de notre âme que nous sommes fragilisés. Et que nous ne comprenons pas que d’autres se sentent agressés par l’arrogance de notre matérialisme outrancier.

  • Ce n’est pas forcément une volonté de tout faire pour nier l’existence de la religion.

    D’après moi, pour un athée, la religion n’est pas plus importante qu’un autre sujet. Pour lui, une personne croyante n’est pas différente d’un supporter d’un quelconque club de foot ou d’un fan d’une célèbre chanteuse. J’entend par là que s’ils se rencontrent, ils peuvent évoquer la religion ou ne pas l’évoquer. Tout comme ils peuvent parler de football ou pas du tout.

    On le voit bien aux infos dans les médias : quand l’actu, c’est la religion (nouveau Pape, par exemple), ben on en parle. Quand c’est la coupe du monde de foot, ben on en parle.

    Wagram parlait dans un de ses commentaires des statistiques de référencement, par exemple. Ben là c’est pareil : d’après moi, on n’indique pas la religion dans ces sondages parce qu’on n’y indique pas non plus TOUS les autres sujets qui intéressent les gens. Je n’ai jamais vu, par exemple, une stat de référencement comme ça :
    - Hommes : 48%
    - Femmes : 52%
    - Amateurs d’équitation : 2%

    Reste l’Histoire, où là, c’est complètement vrai, la religion est très importante puisqu’elle a souvent participé à son écriture. Mais franchement, je suis moi aussi allé au collège puis au lycée : les catholiques, les protestants, les musulmans et consorts ont de la place dans les programmes scolaires, pas de doute là dessus.

    En conclusion, la religion est importante pour ceux qui croient. Ça ne veut pas dire qu’elle doit forcément l’être pour tous les autres gens :)

    • Je crois que tu fais la démonstration par A+B que cet article a un sens.

      1) Justement, le facteur religieux n’est pas un facteur comme un autre. Il a bien plus de conséquences que le fait du supporter un club de foot, ou d’être blond, par exemple. Voilà pourquoi passer à côté est une erreur. Et cela n’a rien à voir avec le fait de croire ou non, son impact sur la société est le même pour les croyants et pour les athées, nous subissons tous son influence.

      2) Tu n’es pas obligé de me croire sur parole, voilà donc ce qui fait que ce facteur est important: l’implication qu’il entraîne chez les gens. Dans un récent sondage publié par métro, lorsque l’on demandait aux français qui ils étaient, ils se définissaient 1) par leur nom 2) par leur lieu de résidence géographique 3) par leur appartenance religieuse (égalité avec leur profession). De fait, la religion entraîne des conséquences immédiates (morales, économiques, politiques, parce que c’est un enjeu crucial dans la vie des gens. Les caricatures de Mahomet, la Mort de Jean-Paul II, les manifestations pour l’école libre (voir wiki), ont remué (au sens propre et figuré) bien plus de personnes que n’importe quel concours d’équitation.

      En conclusion, j’ajouterai que ton point sur l’importance de la religion dans les livres d’histoires va joliment dans le sens de KTO: un livre d’histoire ne fait que reprendre des faits passés. Si les faits religieux méritent d’être relatés en cours d’histoire, c’est qu’ils ont une influence sur le cours des événements. Et donc sur l’actualité.

      CQFD

      En conclusion,

      • Tu remarqueras que je ne parle pas de l’importance de la religion en général (qui est de façon évidente plus importante que l’équitation dans la société) mais de son importance pour un seul individu, athée qui plus est.

        Pour un athée, le côté spirituel de la religion est très compliqué voir impossible à cerner, puisque lui n’y croit pas. Le rapport entre Dieu et un croyant, bien que très important pour ce croyant, ne veut pas dire grand chose pour l’athée qui n’en a pas conscience. Du coup, pour lui, ce que change la religion dans la vie d’un croyant c’est tout ce qui va avec : messes, prières, rencontres liées à la religion… Ce qui se rapproche, comme je l’expliquais dans mon commentaire précédent, de l’athée qui rencontre un fan d’un club de football : ce dernier va au stade tous les samedis, ses meilleurs amis sont les autres supporters, etc…

        Attention, je ne dis pas qu’au final, la religion, on n’en a rien à faire. Chez une personne croyante et fan du football, je pense que l’importance de la religion prend facilement le dessus sur celle du football. Mais pour quelqu’un qui ne croit pas, pas forcément.

        Je ne suis moi-même pas croyant, et je n’ai pas l’impression de mieux connaître une personne ou de lui accorder plus d’importance si celle-ci m’annonce être croyante.

        Enfin, je n’ai pas vu le sondage dont tu parles, mais une donnée m’intéresse : chez les gens qui se définissent par leur appartenance religieuse, combien sont athées ? Ça ne m’étonnerait pas que ce pourcentage soit faible, et ça viendrait appuyer mon propos : je ne pense pas qu’un athée se définisse comme un athée, justement, lorsqu’on lui demande qui il est. Puisque cette info n’est pas, pour lui, plus importante qu’une autre :)

        • J’aime bien ton commentaire, Newbie, parce qu’il est sincère.
          En même temps, c’est assez surprenant de lire que quelqu’un qui t’annonce qu’il est croyant n’aurait pas plus d’importance que ça pour toi. Attention, je ne parle pas de se mesurer à un fan de foot. Mais quand même, tu n’ignores pas que quelqu’un qui annonce sa foi a certainement plus de choses à te dire « D’EMBLEE » qu’une groupie qui te parlerait d’abord de Gorkuff (excuse-moi, je suis nul en foot, c’est peut-être un joueur de pétanque !) pour faire connaissance. C’est une question d’approche culturelle.
          Un athée DOIT savoir que le rapport du croyant à Dieu a de l’importance pour lui et c’est d’une certaine manière forcer le respect que d’accepter d’engager le dialogue sur ce sujet, même s’il ne croit pas. L’ouverture sur le monde et sur une foultitude de sujets qui ne concernent pas que la religion est garantie.
          Quant à moi je reconnais que je sèche totalement sur le foot et j’ignore tout des scores, records, et autres futilités people (combien il gagne, les mensurations de sa femme, etc…), et j’ose imaginer qu’un interlocuteur même passionné par son sujet saura proposer une réorientation du dialogue adaptée à mes connaissances. Il devrait en être de même pour tous les domaines à la mode qui relèvent du temporel pur.
          La religion est un plus dans la vie. Pas un centre d’intérêt comme un autre. Y a qu’à voir les gamins pas encore bien convaincus qui sèchent l’aumônerie pour un entraînement d’escrime. Pas très aidés par les parents qui l’envisagent comme un domaine de formation lambda ou comme une tradition qu’ils ne savent pas transmettre eux-mêmes.

          • J’espère tout de même que tu es au courant que c’est l’Espagne qui a été sacrée championne du monde pendant la dernière coupe du monde, en 2010, qui a eu lieu en Afrique du Sud.
            C’est le genre de détail qu’on ne peut pas rater quand même… ou si ?

            Et j’espère que tu sais qu’il y a une équipe de foot au Vatican :)

  • [...] Ca agace énormément ma copine (qui s’agace pour plein de trucs inutiles, soit dit-en passant), mais moi je me signe à chaque fois que je passe devant une église. Pourquoi ? Je n’y ai jamais vraiment réfléchi, je suppose que c’est une manière de dire au Paternel que je l’ai remarqué en passant devant chez lui. Une sorte de « tac-tac-t’inquiètes-la mifa-t’as-vu-tranquille ? » comme on dirait dans kaïra shopping. Ca peut faire sourire, et j’en connais un ou deux qui vont guetter les passages devant les lieux de culte pour se foutre de ma gueule quand on se baladera ensemble. Mais pour moi c’est important, comme bénir mon repas pour remercier Dieu avant de manger (même si ça fout la rage quand c’est des endives au jambon). [...]

  • At times the guy can not get a full night’s relaxation or perhaps transaction easily in school.

  • No lo sé. Gracias por compartir esto.

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags