Je crois que même avec toute la mauvaise foi d’un syndicaliste RATP, on peut difficilement m’accuser d’être un catho qui rase les murs. Je vous bassine avec ce refrain un article sur deux (selon la police) et ça frôle le harcèlement : ne jouez pas les planqués, montrez que Jésus est un mec cool avec qui on a envie de vivre, témoignez quoi !
Mais la semaine dernière j’ai assisté à une tentative (le mot idéal) d’évangélisation qui m’a fait sévèrement tiquer. Pourtant j’ai une tolérance naturelle pour ce genre de truc, simplement là c’était juste ridicule.

Je me baladais dans Paris à la recherche d’un crêpe Nutella/Banane/Noix de coco et d’un coca zéro pour faire passer (il faisait une chaleur à vous cuire un escargot sur place). Alors que je dépassais Citadium (un magasin de fringues qui fait semblant d’être un magasin de sport), j’entendis de l’agitation un peu plus haut, « Oh pitié, Jésus Marie Joseph et tous les saints du paradis, Papy, Mamy et Michael Jackson, faites que ça soit pas ça… ». Ben si, c’était ça.

Un mec avec un sens du style tout à fait personnel et un charisme relativement limité se tenait debout sur une table, juste devant le perron de l’église Saint Louis d’Antin. Pendant que des potes à lui distribuaient des tracts, il prêchait à grand coup de « Jésus vous aime », « Vous pouvez changer de vie aujourd’hui », «Avec le Chist vous avez -25% sur les McFlurry Daim napage chocolat ! ». Et quand je dis « il prêchait » j’entends « il gueulait » devant des passant éberlués, hilares ou perplexes selon les cas. Personne ne s’arrêtait pour l’écouter, on aurait vraiment dit un fou seul dans son délire. Ca, c’était une campagne d’évangélisation…

 

Sur le coup, j’ai trouvé que c’était du grand n’importe quoi, et après mûre réflexion…je suis d’accord avec moi-même. T’espère quoi quand tu te la joues tribun de la plèbe au milieu des grands magasins ? Que deux gamines de 17 ans vont se dire « oh putain il a raison ! J’étais venu acheter mon bikini pour l’été* avec 10% de réduc’ grâce à la carte Printemps, mais je faisais fausse route ! Il faut vraiment que je reconnaisse Jésus comme mon sauveur ! » ?

Pour moi, tout ce que ce bonhomme a fait, c’est conforter dans leur opinion les gens qui sont persuadés que la religion est un truc d’illuminés. Ca agace les athées, ça fout la honte aux croyants (perso j’étais deg qu’un mec donne cette image de nous), bref : Epic fail.

 

J’ose même pas imaginer la volée de bois vert** que je me serais pris dans la gueule si mes potes avaient été là. J’aurais mangé sévère, ça aurait alimenté des vannes à répétition pendant trois semaines et ruiné des années d’efforts pour leur faire accepter l’idée qu’on puisse être cathos et pas trop bizarre à la fois.

Je dis souvent qu’il ne faut pas faire dans la séduction, proposer le Christ tel qu’il est sans paillettes ni Ray Ban, et je le pense très sincèrement. Mais c’est pas non plus une raison pour faire n’importe quoi quand tu veux évangéliser ! Pendant qu’on y est, on peut commencer à se balader avec des panneaux « la fin du monde est proche » si on tient absolument à avoir l’air malin…
C’est comme les protestants évangéliques qui se posent dans une rame de métro pour hurler des trucs sur l’Apocalypse, un jour j’aimerais qu’on m’expliquer en quoi gueuler sur les gens les aide à se poser des questions.

 

Pour qu’ils soient touchés, je crois qu’il ne suffit pas de s’agiter en balançant des grandes phrases qui vont leur sembler creuses ou débiles. Le défi, c’est justement l’inverse, montrer que les chrétiens sont des gens normaux (aussi étonnant que cela puisse paraître), capables comme n’importe qui de partager et d’échanger des opinions. Il faut aller au contact ! Quand le Pape s’est fait flingué dans tous les sens y a 2/3 ans, on est parti à une quinzaine de jeunes et on a distribué des tracts dans Paris, répondu aux questions des gens, balayé les clichés avec des mots concrets.

 

Fini les arguments passe-partout et les réflexions toutes faites, le message de Jésus interpellera nos proches s’il est porté par des gens «comme eux ». Et les gens comme eux, ben c’est nous. On doit tous mettre les mains dans le cambouis*** et ce mec l’a compris, il a fait la moitié du boulot. J’espère juste qu’il tombera un jour sur cet article et le lira attentivement, c’est vraiment trop bête de gâcher une bonne volonté comme-là.

 

 

*Pourquoi les filles éprouvent le besoin de changer de maillot de bain chaque année… Il perd en étanchéité pendant l’hiver ?

**On parlait pas des expressions old school la dernière fois ? Celle là est pas mal aussi dans le genre.
***Ca va faire marrer mon père, j’ai même pas mon code et je fais pas la différence entre un carburateur et une plaquette de frein.

 

 

Ps : si j’ai peu posté ces derniers jours, ce n’est pas que je me désintéresse du blog, c’est même exactement le contraire. J’ai simplement consacré beaucoup de temps à deux projets assez top lié à Kto and the City. Vous en saurez plus la semaine prochaine !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

34 commentaires to “La bonne volonté c’est bien, mais bon…”

  • Putain, y a vraiment des gens qui font ça ???

  • Je pense en effet que cela vient de leur manière d’être. Certains prient comme ça, très expressif, très charismatique, et donc, ils essayent d’évangéliser de la même manière. Entre eux, c’est pas trop grave, mais dans une rue, c’est sur que ça choque…

    • Ben justement, celui-là n’était pas très charismatique. Et puis, j’en ai vu prier à 4 ou 5 en pleine rue, déjà ça fait drôle, ils passaient pour des illuminés, mais au moins ils ne haranguaient pas, ils n’étaient pas agressifs comme celui-là. Moi pour n’importe quelle cause, un type qui gueule, je prends pas ses tracts, je me barre…

      • Tu crois qu’en disant gueuler, il entendait agressif ? j’avais compris parlait fort plutôt… après, je vois mal comment évangéliser en criant sur les gens hahaha

      • Hurler des paroles bibliques dans la rue, je pense qu’un paquet de gens ont dû se sentir agressés !

  • En même temps, faut avouer que c’est les seuls qui se bougent aussi quoi…

  • De toute façon, il y a que le gospel qui marche dans la rue. Mais c’est souvent en anglais et les gens ne connaissent pas l’anglais (excuse bidon) ou alors les gens zappent le message du Christ présent dans les chansons automatiquement. Un peu comme s’ils avaient installé AdBlock dans leur cerveau.
    Au moins ils apprécient et on n’a pas l’air con.
    Il faut un peu de tout en fait. Mais de manière modérée.

    PS: Le pape s’est fait flingué il y a 30 ans et 2 mois jour pour jour. Avec ton vocabulaire de jeune tu m’as embrouillé l’esprit.
    MOI, j’aurais dit : quand le pape s’est fait « vivement critiquer » dans tous les sens…

  • L’Évangélisation de rue!! Une très bonne initiative! mais pas comme l’a fait ce mec… en revanche, les tracts pour le pape ou prier dans le rue, je trouve ça génial. Sinon le porte à porte sa marche bien aussi (j’en est pas encore fait moi même mais j’ai lu des témoignages et ça a l’air de marcher).
    Pour l’Evangélisation charismatique, voila le top du top ( c’est pas en anglais et y a plus de 5 personnes!!)http://www.dailymotion.com/video/xhwj3y_flash-mob-a-paris_webcamundefined Vraiment à voir!!!

    Et sinon, les catho sont illuminés (on mange quand même un bout de pain sec en croyant que c’est le Corp de christ) et c’est ça qui est bon!!!(Mais on sait aussi être raisonnable parfois) et cela vient de notre espérance en la résurection.
    T’a raison, on est aussi normal que les autres mais avec un p’ti truc en plus!!

    • La prière dans la rue est un moyen de se mettre en marge de la société, pas d’aller au contact des gens (processions mises à part) !
      Quand au porte à porte, laissons ça aux témoins de Jéhovah…

      • Alors là je suis pas du tout d’accord avec toi. L’évangélisation de rue, sa marche très bien, t’a qu’à voir ce qu »ils font à l’Emmanuel
        va voir ce lien et dis moi ce que tu en pense
        http://www.emmanuel.info/rubriques/qui-sommes-nous/communaute-missionnaire/evangelisation-de-rue
        Et j’ai entendu ou lu des témoignages de prêtres , de diacres ou de Laïcs qui faisaient du porte à porte, et ils touchaient vraiment les gens, sans aucun prosélytisme. Ça commence à se développer dans certains endroits et je trouve ça génial. C’est de la Nouvelle Évangélisation, si chère à Jean-Paul II.
        Mais bien sur, avant de se lancer, il faut se former un minimum, par exemple dans les écoles d’Évangélisation, ou au moins être accompagné par des gens qui l’on déjà fait.

        PS: Pour info, il y a pas que les témoins de Jéhovah qui font du porte à porte, mais aussi des protestants et des catholiques du Renouveau Charismatique (Issu du concile Vatican II)

        • Il y a aussi des jeunes cathos (scouts, volontaires, paroisses, …) qui s’essaient à l’évangélisation de rue dans une ambiance très bon enfant, mais sans aucune formation. Je ne sais pas si ça fait des dégâts, mais c’est tellement simpliste et creux (ouais, Jésus t’aime, c’est vachement bien parce que comme ça tu peux l’aimer aussi, ouais…) qu’à l’arrivée ça vaudrait peut-être le coup de rester chez soi !!
          Signalons l’école d’évangélisation de Paray-le-Monial de la communauté de l’Emmanuel. Personnellement je n’adhère pas, mais je cautionne parce que c’est « forcément » sérieux.

        • Attention : l’évangélisation dans la rue et la prière dans la rue, ce n’est pas tout à fait la même chose. Quelqu’un qui prie bruyamment, ça (me) fait plutôt peur.

          Et jéjé, qu’entends-tu quand tu dis que certains font du porte-à-porte « sans aucun prosélytisme » ?
          Pour moi le porte-à-porte, c’est du prosélytisme ( » Zèle ardent pour recruter des adeptes, pour tenter d’imposer ses idées » Larousse) par son côté intrusif.

          Je précise que je n’assimile pas évangélisation et prosélytisme : l’exemple, la réponse aux questions posées sont des formes d’évangélisation non prosélytes (comme ce blog ! :) )

          • Il ne fait pas toujours bon de s’adresser à Monsieur Larousse, Chamatou. Bientôt d’ailleurs nous en aurons la version manga je pense.
            Faire du prosélytisme, c’est susciter l’arrivée de prosélytes (nouveaux convertis). Avec un zèle ardent, je te le concède.
            Mais l’utilisation du terme aujourd’hui est entièrement tournée vers sa connotation péjorative et simplificatrice.
            Effectivement, pour susciter l’arrivée de nouveaux convertis, il faut bien les avoir convaincus, donc, d’une certaine manière, faire en sorte que les idées du « prosélytiste » s’imposent à eux comme une évidence et non pas qu’elles leur soient imposées. C’est subtil. Mais c’est essentiel pour éviter les anathèmes.
            Dans le premier cas, on peut parler de libre arbitre du prosélyte. Saint-Paul est l’exemple même de celui qui a pratiqué le prosélytisme.
            Dans le deuxième cas, ça devrait pouvoir aller jusqu’à la torure, tout dépend des limites du « zèle ardent ».

          • Ok avec ta définition filou (je l’avaus vu auparavant sur Wikipédia… désolée, on a les références qu’on peut ^^ ) mais là j’avais choisi une définition courante (je n’avais pas de Robert sous la main, va pour Larousse et le Wiktionnaire) qui a une signification péjorative (puisqu’il s’agit d’imposer) : quelque chose de très différent du sens primordial, qui signifiait simplement « convertir ». Mais qui est le sens contemporain.
            Si on n’a pas les mêmes définitions d’un terme cela va devenir très compliqué !

            Je voulais donc dire (en utilisant le mot prosélytisme) que pour moi le port-à-porte est une « technique » d’évangélisation intrusive voire agressive, tandis que proposer sans insister des tracts dans la rue, ou ouvrir un blog catho, n’ensont pas. Mais je reconnais que c’est assez personnel comme vision des choses.

          • J’entends par là que les témoins de Jéhovah font du prosélytisme, pas les charismatiques.
            Je ne sais pas la définition qu’il y a dans le dico et je m’en contrefiche.
            Ce que font ceux dont j’ai entendu leur témoignage, c’est se présenter comme des catholiques, puis essayer d’entamer une conversation plus ou moins autour de l’Eglise, de la foi, mais sans l’imposer, et surtout d’abord entendre ce que la personne a à leur dire (en général quand on dit qu’on vient pour l’Eglise, les gens ont des choses à dire). Ils peuvent demander pardon au nom de l’Eglise si ils ont eu des problèmes avec l’Eglise, ils essayent ensuite de dire comment eux voient l’Eglise et comment ils vivent leur foi. C’est vraiment un dialogue ou chacun dit ce qu’il pense, et sans essayer de convaincre l’autre, juste en lui montrant qu’on peu voir les choses différemment. Souvent aussi, ils prient pour la personne qu’ils ont vu avant de repartir.
            Et bien sur si la personne ne veut pas les accueillir ils n’insistent pas. Je vais essayer de te retrouver un témoignage si je peux.

        • Mais alors c’est quoi pour toi du prosélytisme ?

    • Pour le porte-à-porte, personnellement j’adore parler de religion, mais si des gens frappent à ma porte en disant « on vient vous parler de Jésus/Krishna/Mahomet/Jehovah », ils risquent de se prendre une porte dans la figure de façon rapide.

      • Pareil, je serai hyper choqué que des cathos fassent ça. Le porte à porte c’est intrusif, agressif, ça fait témoin de Jéhovah, secte ou tout ce que vous voulez. J’espère que pour la nouvelle évangéliusation on va pas passer par ce genre de trucs !

        • La nouvelle évangélisation utilise déjà cette technique. Je n’y suis pas opposé d’emblée. Je reste ouvert à celui qui vient me voir. On ne se refait pas, c’est culturel. La dernière fois que des témoins de Jéovah sont venus chez moi (il y a bien longtemps), je les ai accueillis, je leur ai offert des gâteaux et des jus. Quand ils sont repartis, ils m’on demandé que la prochaine fois, si toutefois il y en avait une, je les laisse parler…

  • Oui, c’est clair, là c’était plutôt contre-productif !

  • J’ai fait une fois du porte à porte, avec la communauté des béatitudes, les super sayans du renouveau charismatiques. On avait une liste de maison à visiter. Si on nous répondait c’était avec la porte fermée sinon c’était le chien, généralement très grand, qui tenait absolument à ce qu’on entre…

    Quand des témoins de Jéhova viennent à ma porte, généralement je reste dehors avec eux, je souris, je les laisse parler mais dans ma tête il y a comme un énorme mur avec un tag qui dit : « Vous êtes en terrain miné les mecs, ça passera pas ».

    A quoi ça sert de faire du porte à porte si on sait pas sur qui on va tomber ?

    Je trouve que des actions comme visiter des associations de démunis ou autres associations de personnes sont plus pertinentes car on sait déjà à peu près sur qui on va tomber, et on peut même adapter son message (on ne peut pas parler de la même façon dans une maison de retraite et dans un centre pour jeunes délinquants).

    • Dans un autre article on a pu voir que 30% de la population française est en recherche mais qu’elle ne trouve personne pour en parler. Je pense que le porte à porte est un moyen, pratiqué façon charismatique, c’est à dire sans intrusion et sans prosélytisme (voir mon message plus haut)de rentrer en contact avec ces gens en recherche, pour une discutions qui peut être un peu plus poussé que dans la rue(personnes pressés). Le but étant d’annoncer le Christ, je pense que si en 200 maisons visités on réussi à toucher une personne, on a réussi. Peu être que cette personne là attendais que des gens viennent lui parler de la foi.

  • Dans le domaine des « visiteurs de prisons », qui peut me dire leur latitude en matière d’évangélisation ?

  • Je suis carrément choqué par les commentaires que je peux lire ici.

    Comment, sur un blog de cathos (relativement impliqués semble-t-il), ou l’on se répète à longueur de commentaires qu’il est temps de se bouger, peut-on critiquer le porte à porte, le prêche de rue, etc…

    Faut savoir ce que vous voulez les mecs ! La nouvelle évangélisation qui est vitale pour l’Europe (et dont parlait filou) ne passe pas que par Internet !

    Alors même si c’est parfois maladroit, ou contre-productif, bien sûr qu’il faut aller rencontrer les gens. Le ratio de succès et sans doute faible, d’accord. Mais vous ne savais jamais ce que votre rencontre peut produire, sur le coup ou 10 ans plus tard. Et pardonnez moi de le rappeler, mais pendant l’évangelisation, vous n’êtes que les messagers/outils de Dieu: un minimum de confiance serait requis.

    Soit dit en passant: sur ce blog, l’un des arguments qui revient souvent est « Regardez Jésus ». Alors, justement, il faisait quoi Jésus ? Au moins lui, il n’avait pas peur de se foirer en prêchant, et pourtant il ne s’est pas fait que des amis.

    (Je crois même qu’à la fin des mecs ont essayé de le buter…)

    • Je me mets à la place de quelqu’un qui reçoit une visite surprise de chrétiens charismatiques : en ce qui me concerne, ça ne me ferait pas plaisir du tout, et pourtant je suis loin d’être anti-religieuse ou anti-discussion (sinon je n’aurais rien à faire sur ce blog).

      On a le droit de penser que toutes les méthodes ne sont pas bonnes. Pour certains, annoncer l’Evangile via un manga, c’est n’importe quoi ; pour d’autres, c’est le porte-à-porte qui pose problème.
      On ne va évidemment pas empêcher les charismatiques de frapper aux portes (à moins d’avoir la preuve que c’est absolument contre-productif, ce qui apparemment n’est pas le cas), mais on a le droit de ne pas approuver, non ? Il y a plusieurs façons de témoigner du Christ.

      Il me semble que Jésus prêchait sur les places publiques, et que s’il entrait dans les maisons (de gens demandeurs), c’était pour demander l’hospitalité, pas pour prêcher.

      • tu dis plus haut dans un de tes commentaires
        « si des gens frappent à ma porte en disant « on vient vous parler de Jésus/Krishna/Mahomet/Jehovah », ils risquent de se prendre une porte dans la figure de façon rapide. »
        Version charismatique, c’est plutôt
        « Salut, on est catho, on voudrais parler de la religion et de l’Eglise. T’en penses quoi? »
        Ensuite ils écoutent ce qu’il à a dire s’il acceptent puis ils donnent ensuite à leur tour leur vision des choses sans l’imposer.
        Après je pense qu’il faut en faire pour comprendre vraiment comment c’est fait.
        Je suis pas sur que tous les catho le font comme ça, mais c’est comme ça que je le vois en tout cas, et qu’ils faisaient dans les témoignages que j’ai écouter. Et il y a des gens qui sont vraiment touchés quand ils se rendent compte que c’est pas comme les témoins de Jéhovah.
        Dans un commentaire filou dit
        « La dernière fois que des témoins de Jéovah sont venus chez moi (il y a bien longtemps), je les ai accueillis, je leur ai offert des gâteaux et des jus. Quand ils sont repartis, ils m’on demandé que la prochaine fois, si toutefois il y en avait une, je les laisse parler… »
        Pour les charismatiques, je pense que la phase d’écoute est encore plus importante que de dire sa vision des choses. Et puis en général avant de repartir ils demande à la personne si elle accepte qu’ils prient pour eux (ce qu’on voit rarement avec les témoins de Jéhovah…)

        Je pense qu’il faut se battre contre le cliché porte à porte: Témoins de Jéhovah: prosélytisme.
        Ce n’est pas parce que c’est une technique utilisé pour une secte qu’elle est mauvaise.
        Les nazis distribuaient bien des tracts… ce n’est pas pour ça qu’il ne faut pas le faire.
        C’est le contenu qui compte.

        • Effectivement si ça se passe vraiment comme ça, pourquoi pas, j’imagine que ça peut toucher certaines personnes.

      • En tout cas ce n’était certainement pas pour goûter aux bons petits plats de son hôte !

  • Je vous avez promis un témoignage de quelqu’un qui fait du porte à porte, en voila un.
    Le problème c’est qu’il est payant, on peut le télécharger pour 3€ mais ça vaut vraiment le coup.
    C’est un témoignage de Richard Borgman, un ancien pasteur évangélique converti au catholicisme. Il parle de l’évangélisation en général et il y a des passages sur le porte à porte et l’évangélisation de rue. C’est vraiment génial.
    Pour l’acheter ou écouter un extrait gratuit, c’est ici
    http://www.exultet-solutions.com/eshop/pages-product_music_info/partner_id-5/manufacturers_id-286/product-2408/richard-borgman-levangelisation-dans-les-cas-difficiles-1.html

  • Si j’ai bien compris, KTO, et d’autres personnes, se dit plutot contre l’évangélisation dans la rue (appelez ça comme vous voulez) et le porte à porte. J’avoue que je suis en partie de son côté, et mes amis aussi.
    Mais je vois que de l’autre côté il y des gens de l’Emmanuel ici (ouais on vous a cramé), et qu’il sont plutot en faveur (j’espère que vous aimez mes euphémismes parce que j’ai envie d’énerver personne ici) du porte à porte et de l’évangélisation, etc.
    Or il se trouve qu’avec mes amis, nous allons aux JMJ avec la communauté de l’Emmanuel ! Si ça ça sent pas le bon gros débat c’est que je ne m’y connais pas ^^
    Ou je m’y connais pas ?

    • Nul ne songerait à mettre en doute ton expertise ! ;)

  • Je suis tombée sur ce site hier soir et j’ai lu avec attention tout ce que vous avez écrit.
    Ce matin, j’écoute http://www.radio-esperance.fr/ et justement il y a en ce moment une session à Paray le Monial et je me régale de l’enseignement drôle, enlevé, captivant d’un type dont le nom vous est peut-être connu : Richard Borgman. Le titre c’est « la créativité dans l’évangélisation » et je pense à chacun d’entre vous. Je prie pour vous.
    Avec de la chance, si vous allez sur
    http://player.radio-esperance.fr/index.php?webradio=enseignement, essayez de tomber sur lui quand c’est son tour d’intervenir . La liste des intervenants de la journée défile sur la gauche. Ca donne envie d’en écouter plein d’autres.
    J’aimerais savoir comment enregistrer, garder éternellement ces moments de grâce et les faire connaître autour de moi.
    Merci pour vos interventions, pour votre franchise et que l’Esprit Saint nous inonde de Sa lumière dans notre recherche de la Vérité !
    Bien cordialement M-Odile

  • Le porte à porte était un classique au 1er siècle. Les évangiles (Luc 8:1 ; 9:1 et surtout 10:1) laisse entendre que le porte à porte était la norme pour ce qui était de l’évangélisation… Pardon, mais ce n’est pas un scoop d’accepter que seuls les témoins de jéhovah le font depuis des dizaines d’année… Effectivement, hurler au passage des gens ne représente rien d’autre qu’une volonté de se faire entendre… Mais bon, c’est bien connu, le « heavy métal spirituel » a forcément ses limites… Si ce n’est que les « métalleux », ils ont le mérite d’être CLAIRS et en ACCORD avec leurs idées, EUX !! De plus, à mes yeux, Jésus n’était pas « un mec comme tout le monde », mais le FILS DE DIEU!! Lui même dira en Jean 17:14 : Je ne fais pas partie du monde »… Après, chacun voit… Néanmoins, il semblerait que les témoins de jéhovah y ont vu clair depuis longtemps, déjà… sans parler de leur connaissance du message du Christ…. J’y pense, ils ne sont pas toujours bien vus, n’est-ce pas ? C’est peut-être çà qui mérite qu’on s’y interesse… (c’est juste une idée, mais çà peut être pas mal, comme point de vue…)

  • あなたがしなければならない 参加する |おそらく最大|最新鋭のライン|最も最高の一つのためのコンテストでウェブ上で最高のブログの中で |最高の間|効果的。 私がしますこのサイト !

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags