Années lycées, je vous présente Jabu Jabu*, un ado de 17 ans bien dans ses pompes, dynamique et plein de projets : faire le tour du monde en caleçon 100% coton, mettre la main sur la vache Milka, et assister enfin à un concert de Mickael Jackson au stade de France**.
Entre autres qualités, Jabu est ce que j’appelle un « semi-catho ». Baptisé bébé par tradition familiale plus que par conviction parentale, il vit dans un foyer où la religion est le dernier des sujets de conversation, bien loin derrière la suppression de l’ISF (déjà considéré comme bien nase), à des années lumières des faits divers du Parisien qui monopolisent les débats à l’heure du dîner (un mec est mort en mangeant au Quick, naaaan !!!).

Mais Jabu se pose des questions, sent poindre la foi à l’intérieur, et voudrait bien être éclairé sur le sujet.

 

Je vous l’ai dit, Jabu Jabu est quelqu’un de dynamique. Alors Jab’ va chercher ailleurs de quoi se « nourrir » un peu. Il va à l’aumônerie, se rend régulièrement à la messe, participe aux Jmj. Il cherche des réponses à ses questions.

Jab’ ne le sait pas, mais quand je le rencontre, j’ai l’impression de l’avoir déjà croisé des dizaines de fois dans ma courte existence. Non pas au beau milieu d’un rêve comme la belle au bois dormant et son prince charmant fadasse, mais au travers de pas mal de gens côtoyés durant mes 22 années ici bas.
Il représente tous ces français qui n’ont pas reçu d’éducation religieuse, ou pas vraiment, et qui ressentent l’envie d’en savoir plus sur cet aspect de la vie. Ça répond à un besoin, une curiosité, parce qu’au final ils se rendent bien compte que c’est pas franchement le nouvel anti-cerne correcteur superstay 24H Gemmey-Maybelline qui va les aider à mettre le doigt sur le sens de la vie (voir Call Of Duty Black Ops sur PS3, pour la version masculine).

 

 

Et puis les les années lycées se sont terminées, le bac est passé par là, chacun s’en est allé de son côté poursuivre de brillantes études, et j’ai un peu perdu Jabu de vue. Jusqu’à hier :

« Oh tu sais, la religion tout ça, je sais pas trop. Je suis plus trop dedans, j’ai un peu lâché l’affaire», m’annonce-t-il quand on commence à parler tambouille après s’être croisés à côté de la gare.

Je creuse un peu, voir ce qui a bien pu entrainer ce retournement de situation, et je réalise que c’est toujours le même problème, celui que rencontrent la plupart des cathos que je connais.

Quand on a ni famille, ni ami pour partager ce qu’on vit, on se sent rapidement très seul. La foi, ça demande des efforts, des questionnements, et lorsqu’on est isolé, ça devient vite compliqué. On se sent un peu comme Denver le dernier dinosaure, ultime représentant de son espèce. Le pauvre, il a beau aller siffler sur là-haut sur la colline* les soirs de pleine lune, personne lui répond.

 

 

Alors, petit à petit, Dieu passe au second plan pour notre Jabu : La déclaration d’impôt et les galères pour trouver un stage ont pris la place de la foi dans le quotidien. Finalement, il se dit que c’est beaucoup d’efforts pour pas grand chose, même quand il se sent chaud pour aller à la messe y a jamais personne pour l’accompagner. Alors il a bien un pincement au coeur quand il voit « Des hommes et des dieux », mais bon..

Naturellement, rien n’est perdu. Ayons confiance en Dieu, qui finit toujours par rappeler ses enfants à Lui. Mais si Jabu Jabu traverse mal sa période de désert, c’est un peu à cause de nous. Souvent, les cathos sûrs de leur foi se cachent, n’assument pas, et ça aide pas ceux qui auraient besoin d’eux pour avancer, notamment dans les moments de doute.

 

Je crois franchement que c’est aux cathos plus affermis dans leur foi de tendre la main à ces personnes qui souvent n’osent pas demander. Le besoin est là, les questions aussi, mais c’est pas le chemin le plus simple à suivre, ni à assumer. Alors quand on est heureux de croire, faut aller au charbon, on a pas le droit d’être égoïste et solitaire. C’est une mentalité de missionnaire, un instinct de communauté. On les a perdu, il faut les retrouver. Parce qu’un chrétien seul, même chrétien en devenir, c’est un chrétien en danger.

Et si vous savez pas trop comment vous y prendre, pourquoi ne pas faire tourner l’adresse du blog, après tout c’est aussi à ces questions là que j’essaie de répondre (et je suis toujours dispo par mail). Le principal, c’est de se bouger un peu pour apporter des réponses, et fortifier la foi de ces « semi-chrétiens » qui ne demandent qu’à vivre de Dieu comme nous en vivons !

 

Arrêtons d’en perdre en route. Et regardez autour de vous : des Jabu Jabu vous en connaissez aussi.

 

 

*Prénom modifié pour conserver l’anonymat
** A l’époque il le sait pas encore, mais c’est un peu compromis
*** Et attendre avec un petit bouquet d’églantine

 

 

Ps : Un film est sorti pour traiter de la découverte de Dieu, j’ai vaguement entendu parlé de ça à la télévision : « Qui a envie d’être aimé ? ». Si quelqu’un l’a vu et veut me donner ses impressions, c’est volontiers.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

31 commentaires to “La solitude de Denver”

  • Oui c’est sûr mais j’ai du mal à assumer aussi…
    Disons que je suis souvent amenée à parler de ma foi (un peu malgré moi) parce que mes petits camarades aiment lancer de gros débats sur l’Eglise ou les cathos, ou juste parce qu’ils remarquent ma médaille…donc bon je me dis que ma médaille est peut-être ma porte ouverte à la discussion, tant que j’ai pas assez la niaque pour lancer ce genre de débat…

    • Ma croix fait un peu cet effet là aussi. Mais même dans les discussions gonflante j’assume et je tiens. Parce qu’il m’est déjà arrivé qu’un mec qui joue la provoc vienne me voir ensuite avec de vraies questions.

      C’est pas facile à assumer, alors ils savent pas comment se lancer. Certains, faut même les pousser un peu quand on sent ce désir d’en savoir plus.

      On sait jamais qui on va aider, mais j’ai jamais l’impression de parler pour rien.

      Article super btw

      • On a un rôle pas toujours simple à tenir, souvent j’ai la flemme de me lancer dans des discussions sans fins… Comme le dit Plop, faut se dire qu’on parle jamais pour rien ! Sur 4 mecs, t’en auras trois qui vont faire de la provoc, mais un quatrième qui sera peut-être intrigué ou touché. On sait pas ce que Dieu fait dans les coeur.

        Je crois que ça fait partie de notre rôle de marquer notre présence.

  • Mais c’est sûr qu’il y a un paquet de gens qui attendent cette main tendue !

    Mais parfois il faut un peu les aider à le réaliser !

  • on dirait une psychanalyse perso, c’est dingue, j’ai eu l’impression de me reconnaître dans ce petit dinosaure des année 80′ qu’on a tous regardé le matin devant notre bol de céréales ! C’est vrai que reprendre le chemin de la foi est un parcours plutôt semé d’embûches, et tu as raison, la solitude renforce l’impression « 40 ans dans le désert » …. c’est d’ailleurs pour ça que je suis devenu un inconditionnel de ce blog comme d’autres sites catho .. on se sent beaucoup moins isolé dans la redécouverte de la foi.

    • @Sam
      De grands souvenirs !
      Que ce soit par internet, en se trouvant des potes pour aller à la messe ou n’importe quoi d’autre, je crois que chacun a besoin d’un petit « réseau » à lui pour casser l’isolement. On a besoin de ce sentiment de communauté.

      @Btp
      On en reparlera sur le blog. Je suis persuadé qu’il y a une vraie attente. Mais pour le moment l’Eglise (donc nous) n’a pas forcément réussi à se mettre à la hauteur des gens, ni répondre à leurs questions très concrètes. On a encore du boulot de ce côté là…

  • Y en a un paquet qui attendent une main dans la gueule aussi !

    Après, y a sûrement une certaine méfiance vis à vis de l’Eglise chez pas mal de gens, même quand ils se cherchent spirituellement.

  • Mais pourquoi les cathos se cachent autant putain…

  • Pour moi, c’est LE grand problème du catholicisme en France. Chacun pour sa gueule et personne qui s’affirme. Si seulement on étaient à l’écoute des autres et qu’on se serraient plus les coudes…

    • @Marcc et Beebop

      Je crois qu’on se comporte encore comme si on vivait dans un pays entièrement catho en fait. On fait pas trop d’efforts, on veut surtout pas être dérangés. Un jour, faudra bien commencer à se mettre au boulot…

  • Bonjour !

    Après un petit moment sur terre, une éducation et des engagements dans divers mouvements catho, j’ai eu ma période jabu, et j’en connais d’autres !! Est-ce que cela fait de moi un « semi-chrétien »… Hum, je n’irais pas jusque là. Tout vient à point à qui sait attendre, la foi ne se décréte pas, elle se reçoit (pour moi évidemment !) mais elle s’entretient aussi.
    Cf le film « Qui a envie d’être aimé » dont tu fais allusion en P.S. de fin de billet :
    On peut y suivre la re-rencontre d’un homme avec sa foi. Pas d’envolée lyrique d’un curé particulièrement charismatique qui aurait transporté cet homme éloigné de l’église par manque de… temps, envie, rencontres, vers une joie intense de retrouver la parole du Christ. Non rien de tout ça. Mais on sent le cheminement intérieur de l’homme par les gestes, les paroles qu’il est amené à faire dans sa vie familiale, les nouvelles façons d’aborder la vie, les valeurs, la communication avec ses proches…
    Contrairement à « des hommes et des dieux », on n’y voit pas de don de soi, de martyrs, d’hommes particulièrement transcendés, de lectures saintes et de fragments de liturgie (je n’ai toujours pas compris comment tant de personnes ont été transportées par un film leur montrant une messe qui dure 2 fois plus que d’habitude !! Attention, ceci n’est pas une critique négative du film, c’est une appréciation personnelle par rapport à l’engouement pour ce film – même si je me réjouis de cet engouement).
    J’ai été touchée par ce film « Qui a envie d’être aimé », il raconte bien l’évolution que peut avoir la foi dans la vie d’un homme, d’une femme… Je m’y retrouve par le cheminement intérieur.
    Voilà, c’était ma petite contribution. J’attends d’autres commentaires pour confrontation d’avis !!
    A +

    • Ne prend surtout pas mal le terme « semi-chrétien », ça n’a rien de négatif. J’entends par là que lui-même se cherche, ne s’est pas forcément encore trouvé dans sa manière d’aborder la foi ou l’Eglise. Ca ne concerne pas ses doutes, qui viennent de temps en temps dans la vie de n’importe quel croyant (enfin, j’espère !).

      Je suis d’accord, on ne décrète pas qui croit ou non, ni surtout la manière de croire de chacun. Ca me donne une idée d’article tiens !

      Merci à toi et à Anne Claude pour vos commentaires sur le film, je vais en profiter pour mettre la bande annonce dans l’article de ce soir, j’en ai vraiment entendu du bien.

  • Bonjour

    En lisant ce billet j’ai immédiatement pensé à ce film « Qui a envie d’être aimé ». Je ne l’ai pas encore vu (ici « Des hommes et des dieux » n’est même pas passé, il va falloir que j’aille « en ville »).

    Je vais en revanche régulièrement sur le blog de Thierry Bizot, le mari de la réalisatrice du film. Le film est une adaptation du livre de Th Bizot: « Catholique anonyme », dans lequel il raconte sa conversion. Je vous invite tous à aller également de temps à autre sur son blog:
    http://bizot.blog.croire.com/ car il y a de belles choses à lire.

  • Jeune Homme cherche Jeune Dino pour moment de communion dans la foi.
    Signé J.J.

  • Bon article, intéressant. Je pense qu’on peut tous se reconnaître dans un rôle ou da

  • Bon article, intéressant. Je pense qu’on peut tous se reconnaître dans un rôle ou dans l’autre.

    A titre personnel, j’essaye toujours de témoigner, soit. Mais surtout, de vivre ma Foi avec les autres ktos autour de moi: Aller à la messe, le dimanche ou pour les grandes fêtes, se motiver les uns les autres, et parler.

    Surtout parler, pour avancer tous ensemble.

  • Alors là, je suis par terre. Je viens de déposer une bafouille sur le précédent article, j’ai été un peu « absent ». Et le temps d’arriver sur celui là je me rends compte que le sujet est un peu ma réponse au précédent.
    Alors je suis heureux de lire tout ça. Mais oui, TE-MOI-GNEZ bon sang ! Ya pas à avoir peur, comme disait notre bon Pape ! Et le sens de notre Vie c’est bien ça ! notre MISSION, et elle n’est pas impossible. Vous y croyez ou non, à l’Esprit Saint ? Il nous inspire. Suffit d’avoir envie.
    J’ai la chance de pouvoir parler au boulot librement de ma foi et, à l’espace cafète, d’aborder avec quelques jeunes qui pourraient être mes gamins ma vision de la vie, des aspirations légitimes des uns et des autres… Le nouveau testament est si riche d’enseignements et si actuel, qu’on peut l’aborder comme n’importe quelle nouveauté qui viendrait de sortir ! Proposez de le lire, OSEZ ! Y a pas de raison qu’on vous rie au nez ou alors parlez-leur de leur intolérance. Et le sujet est lancé. Oui mais l’inquisition…etc et gnagnagna et patati…
    Référez-vous à ce blog. Il y a déjà des réponses sur plein de sujets. Et tenez bon. Ca fait un bien fou.

    N’oubliez pas, un témoignage ça se donne. Gratos. On reçoit du bonheur indicible en échange.

  • Salut!
    Moi, dans mon groupe de copains je suis la « catho »! Mais j’assume et on parle souvent! Ils me posent plein de questions et je trouve que c’est bon signe! Mais j’avoue que je suis dans le social et que c’est pas toujours évident de partager sa foi. J’en parle pas de moi même mais mon pendentif est souvent la source de discussions. Mais certains sont hermétiques à tout ce qui touche la religion alors pas facile! Et j’avoue que selon les caracteres ça peut etre difficile de l’assumer publiquement. Pourquoi? Je sais pas trop.
    Je regrette que dans ma paroisse il n’y ait pas grand chose de proposer pour les (rares) jeunes. Je me demande meme si le pretre connait mon prénom. Je trouve ça dommage et c’est vrai qu’il faut etre motivé pour aller à la messe.

    • Le problème, c’est que monter un truc pour les jeunes, comme pour n’importe qui, ça demande du temps et des bénévoles. Souvent, ça ne vient même à l’idée de personne de proposer des trucs, genre un groupe de prière etc..

      Bravo si t’arrives à tenir le rôle de la catho de service ! C’est parfois (souvent) ingrat, mais si on le fait pas, personne le fera pour nous. Après, ça demande d’être sûr de soit et de sa foi, parce qu’on en prend quand même plein la gueule…
      On dirait que, comme le disait Mustache dans le premier comm’, la médaille joue un rôle déclencheur dans les discussions. J’y aurais pas pensé, je vais sortir ma croix plus souvent !

      Franchement, pour les jeunes, =>>>>>Go Jmj !

  • hello hello!

    premier coment que je laisse sur ce blog qui envoit du FAT pâté!

    Je suis allé voir Qui a envie d’être aimé et ce film touche vraiment au coeur. Je vous invite à aller le voir avec des potes, des parents, votre chien, ou je ne sais quoi.. mais emmener des gens!

    on passe un tres bon moment (parce qu’il y a un peu du foutage de gueule catho gentil ) et on se remet clairement en question sur notre vie de foi!

    A voir!

    • C’est cool de venir donner ton avis sur le film, et c’est encore plus cool de faire remarquer à quel point ce blog est top !
      Reviens quand tu veux surtout ;)

  • « Denver le dernier dinosaure, c’est mon ami ET BIEN PLUS ENCORE »

    De 1 : Denver n’est pas seul il a des amis

    De 2 : « ET BIEN PLUS ENCORE » signifie très certainement que Denver a eu des relations sexuelles avec des hommes…je ne sais pas ce qu’en pense le catholique que tu es mais je trouve ça très limite !

  • I just extra up your RSS feed to my MSN News Reader.

  • あなたの場所私にとってvaluebleです。ありがとう!?

  • Hey there, You have done an excellent job. I will certainly digg it and personally suggest to my friends. I’m sure they will be benefited from this web site.

  • omg nunca he comprobado, gracias por decírmelo! Voy a llegar hasta él lo antes posible

  • Great beat ! I would like to apprentice while you amend your web site, how can i subscribe for a blog web site? The account helped me a acceptable deal. I had been a little bit acquainted of this your broadcast provided bright clear concept

  • I find it hard to accept that its safe to listen to you. I just read the preliminary report about the inquiry into why people were infected with hepatitis C and HIV from contaminated blood and blood products. Hundreds of people in Scotland, including haemophilia sufferers and other patients, were given contaminated blood in the over a period of about 20 years. Which is completely beyond belief. I found this site on symptoms of hemroids and everything looks to be true.

  • Hello can I quote some of the material found in this blog if I provide a link back to your site?

  • I agree with a lot of what you’re saying here but it could do with more detail. Keep a stiff upper chin. Samuel Goldwyn 1882 1974

  • It is remarkable, it is an amusing phrase

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags