« J’ai pas besoin d’avoir peur de Dieu pour faire de bonnes choses»

Souvent, quand je dis « Dieu », on me répond « peur », « crainte », comme si à chaque pas je m’attendais à être foudroyé par le mécontentement divin. Dieu serait un peu mon épée de Damoclès perso, prêt à me latter la figure au moindre faux pas. Il fait Sauron*, je fais Frodon (et non, Benoît XVI ne fait pas Gollum).

Moi, croyant, je suis une petite créature faible et terrifiée.

Si j’avais su, j’aurais gueulé plus fort que ça le jour de mon baptême…

 

Il y a parfois un décalage monstrueux entre ce que je vis dans la foi, et l’image que les gens se font de ma religion(ont décidé de s’en faire ?). Alors réglons ce malentendu une fois pour toute : le péché ne se comprend pas en terme de peur, mais en terme d’amour.

Mes parents ont fait mon éducation et m’ont enseigné certaines valeurs : la politesse, la ponctualité**, le respect des anciens, ne jamais porter un maillot de l’OM etc…

Ca n’a pas toujours fonctionné comme ils le souhaitaient, mais c’est parce que je les aime que je cherche à ne pas les décevoir (ne leur dites surtout pas, après ils vont se la péter), et à respecter ce qu’ils m’ont appris. Je sais qu’ils l’ont fait pour mon bien (à une ou deux petites choses près, pour lesquelles j’ai un léger doute, mais passons).

 

On peut tenir exactement le même raisonnement avec Dieu : comme un Père, mais qui saurait tout, et qui aurait raison de manière systématique (les ados vont adorer…).

Son amour est sans condition, j’ai le libre choix de l’accepter, mais je peux aussi lui balancer à la gueule accompagné d’une brique ou d’un chat sauvage. Chacun fait comme il l’entend.

Comme vous le savez, de mon côté j’ai accepté, j’ai foncé en plein dedans (et j’en suis plus heureux que je ne saurais le dire). Voilà pourquoi le péché me préoccupe : parce que je ne veux pas décevoir Celui qui m’aime et à qui je dois tout. C’est pas une question de peur, je suis un garçon donc je n’ai donc peur de rien.

 

Quand on trahit la confiance de quelqu’un, on la ramène pas trop, voir pas du tout. Ben le péché c’est un peu ça, la vraie punition est là. Le péché nous éloigne de Dieu, et le pire, c’est que ça vient de nous-même.

D’ailleurs, quand je fais une connerie, je n’ai besoin de personne pour le savoir, croyez-moi. Un prêtre que j’aime beaucoup m’a dit un jour, « tu sais que tu déconnes lorsque tu fais quelque chose, et que tu ne voudrais pas que Jésus soit à côté de toi », j’adhère.

C’est parce qu’elle évoque le péché que l’Eglise se traine une image (entre autre)  de donneuse de leçons hypocrite.  Certains actes/comportements sont  mauvais par nature, et elle ose le dire. A l’heure où toutes les valeurs sont négociable, où chacun devrait pouvoir faire ce qu’il veut au nom de la « liberté », c’est un discours qui passe moyen (et je suis très soft).

 

Quand Benoît prend la parole, c’est souvent ça qu’on entend : « va plutôt t’occuper des prêtres pédophiles au lieu de donner des leçons ».

Que les gens soient rassurés, le Pape s’en occupe, et sûrement beaucoup trop à son goût. Mais cela l’empêche-t-il de vouloir continuer à faire avancer le monde ?

Il f aut bien comprendre que ce n’est pas pour dire  »Regardez-vous, bande de gros dégueu ! Nous on est tout purs, vous vous êtes tout moches ! ». Personne n’est jugé puisque pécheurs, nous le sommes tous. Le Pape se confesse lui-même chaque semaine. Mais beaucoup n’apprécient pas de se voir dire qu’ils ne sont pas parfaits, et c’était déjà le cas il y a 2000 ans :

« Le monde me hait parce  parce que je rends de lui le témoignage que ses œuvres sont mauvaises. » (Jean 7.7)

 

 

Pourtant, quel mal y a-t-il à dire que chacun peut devenir quelqu’un de meilleur ? Quel mal y a-t-il à me dire quand je suis sur le mauvais chemin ? C’est simplement m’inviter à une certaine introspection. Ca demande de l’humilité, c’est sûr, mais si chacun acceptait de vivre avec ce petit travail quotidien, le monde s’en porterait un peu mieux.

Voilà ce qu’est le péché : la honte de peiner Celui qui m’a  créé.  Saint Paul nous invite à n’être ni mercenaires (celui qui fait pour recevoir) ni esclaves (qui agit dans la crainte du châtiment), mais fils qui suivent leur Père par amour (Cor,XIII, 5).

Je suis croyant, et je ne crains pas la Justice de Dieu, j’ai seulement peur de ne pas me montrer digne de lui.

 

 

* Vous savez, l’oeil qui voit tout et qui guette la moindre faiblesse du héros dans le Seigneur des Anneaux

**Ceux qui me connaissent dans la vérité de la vie vraie doivent bien se marrer là.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

13 commentaires to “Ni esclaves, ni mercenaires”

  • Très pédagogique ton article, et c’est pas mal parce que c’est un reproche qu’on nous fait souvent. Genre on passe notre temps à avoir peur de Dieu…

    Mais Dieu j’en ai pas peur, si je veux je.. Ouais nan, en fait il me défonce si il veut. Mais je sais qu’il le fera pas, il a trop peur de ma mère.

    Bref, ton article éclair bien la notion « catho » du péché, et ça bouscule les idées reçus. J’adhère !

    Ps : tu as souvent des chats sauvages sous la main toi ?

  • tu a vu juste je me suis marrer en lisant ton article, mais ce vraiment vrai,alors plus besoin d’avoir peur.

  • Décidemment, j’aime ce blog !!
    Ca m’fait passer une bonne journée !!
    Merci

    Chache

  • salut,

    eh ben, t’en écrit pas mal de super articles, mais celui-là est sans aucun doute l’un des meilleurs !

    Plus on lit ton blog et plus on a envie de le suivre !! (remarque, c’est pareil avec l’Évangile !)

    ps : ah bon, toi non plus tu peux pas mettre de maillot de l’OM?! héhé)

  • Je valide les commentaires précédents !
    Y a un moyen de t’aider ? Te faire un peu de pub par exemple ?

    C’est vrai que l’Eglise passe souvent pour la grande méchante moralisatrice, qui manipule les pauvres crédules que nous sommes en leur faisant avoir honte d’eux même, transmettant la peur de l’enfer bla bla.

    T’as bien fait de rectifier les choses !

  • Y a quand même des commentaires qui déchirent dans la vie. Merci aux trois derniers intervenants pour les encouragements ! C’est jamais inutile, et bon pour le moral.

    Pour m’aider ? D’ici peu je vais peut-être avoir besoin d’un coup de main pour deux trois trucs, genre montage de vidéo. Je ferais signe, sympa de proposer.

    Un peu de pub ? C’est le meilleur service à me rendre ! Soit en rejoignant le groupe fb ici :http://www.facebook.com/pages/Kto-and-the-City-le-Blog/156997214333620

    Mettre les liens des articles sur tout mur c’est cool aussi, ou faire tourner l’adresse autour de toi tout simplement. C’est sûrement le meilleur moyen de m’encourager !

  • Wah, c’est un coup a illuminer toute une semaine ça ! Au moins !

  • Ni esclaves, ni mercenaires « Kto and the City

  • thank you for share!

  • You could certainly see your skills within the work you write. The world hopes for even more passionate writers like you who are not afraid to mention how they believe. All the time follow your heart.

  • 非常に素敵な 良いポスト、私は確かに実際にこの愛それウェブサイト、に運ぶ続ける

  • La información y los detalles eran simplemente perfecto. Creo que su perspectiva es profunda

  • Pour moi pécher c’est simplement me faire du mal a moi-même (et aux autres par rebonds) en posant un acte qui n’est pas guidé par l’Amour (mais par l’avidité, la peur, le désespoir etc…) et qui donc m’éloigne de Dieu puisque Dieu = Amour. Et donc forcement Dieu il a mal au cœur, pas tellement parce-que je m’éloigne de lui dans l’absolu je pense, mais plus parce-qu’il souffre de me voir souffrir ! S’il me voyait m’éloigner en vivant dans la joie et le bonheur véritables il serait content pour moi mais c’est pas le cas puisque la joie et le bonheur c’est seulement Lui qui les fournit ! Puisque la Joie et le bonheur véritables ne se trouvent que dans l’Amour et que l’Amour bien c’est Lui !! CQFD !

    Quand j’étais petite je comprenais pas pourquoi un péché était un péché et ça me faisait chier parce-que je pensais que c’était arbitraire, que c’était Dieu qui avait dit « Si tu fais ça t’es une connasse parce-que c’est mal parce-que je l’ai décidé et puis c’est tout ». Du coup je le trouvais cruel. Et je crois que la majeure partie des athées et surement même des croyants pensent ça : Que ce qui est un péché est un péché parce-que Dieu l’a décidé parce-qu’il fallait bien faire des règles et tester notre soumission/obéissance !

    Et puis je me suis complètement éloignée de Dieu durant des années et des années, comme si je ne l’avais jamais connu d’ailleurs, et j’ai donc vécu comme « mon bon sens » (ahum) et mes désirs me le dictaient. En étant mon seul maitre a bord quoi ! Et LA, a travers le chaos de ma vie (laule) ça a fini par être la révélation.
    J’ai compris en quoi un péché est un péché et en quoi même des péchés qui me semblaient complétement hors de propos et seulement destinés a « contrôler les gens » (genre le sexe hors mariage) étaient en fait REELLEMENT des péchés ! Et que donc même si a première vue un péché semble un peu arbitraire, et bin en fait il ne l’est pas. Comme quoi il sait tout Dieu hein !
    J’ai compris que le péché c’est simplement une chose qui fait du mal ! Une chose qui mène au dégout de soi, au vide intérieur, a l’esclavage de soi par ses pulsions/désirs. C’est simple en fait. Un péché c’est un plaisir immédiat (souvent) qui mène a une souffrance profonde et destructrice qui suit, qui revient dans la face comme un boomerang. Car tout ce qui n’est pas fait dans et par l’amour (de soi, des autres, du monde) finit toujours par n’apporter que du chaos.
    Ce n’est même pas que Dieu ne VEUT pas que l’on pèche. Il n’est pas la, genre « J’EXIGEEEE que tu m’obéisses et que tu ne pèches pas ! » C’est juste qu’il ne nous le souhaite pas, parce-qu’il ne nous souhaite pas de souffrir tout simplement. Il ne nous souhaite pas de vivre loin de l’Amour. Car l’Amour, et nous l’expérimentons tous, chaque humain sur cette terre, est le seul élément qui nous remplit véritablement, qui fait que l’on Vit et non pas seulement que l’on survit ! L’Amour c’est Jésus, le seul Chemin, La Vie. :)

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags