Parmi les critiques envers l’Eglise qu’on entend régulièrement, il en est une qui revient encore plus souvent que les autres :« L’Eglise catholique est restée bloquée au moyen-âge ». Pas le moyen-âge classe genre chevaliers, dragons, Shrek et l’âne avec la voix d’Eddy Murphy. Non, non, plutôt le moyen-âge bien pourri version peste noire et choléra.

C’est inévitable, il y a toujours une personne pour vous expliquer que, même si elle ne croit pas en Dieu (ni au Big Foot), votre religion serait tout de même franchement mieux avec un bon coup de tunning (des flammes vertes sur le capot par exemple, ça rendrait bien). Et ce coup de peinture passe par le fait « d’évoluer un peu, pour changer ». C’est aussi l’avis de certains croyants.

Alors l’Eglise a-t-elle vraiment oublié d’évoluer ?

tristan

 

Le souci, c’est que pour les gens, une Eglise « évoluée », « moderne », c’est une Eglise qui se fond dans la société, dans le « Monde », et s’aligne sur ses principes.

Soyons sérieux deux minutes ! Cette même société crame ses « stars » en deux mois, s’invente et se détruit des idoles chaque semaine, la vérité d’aujourd’hui devient la honte de demain (avant de redevenir la vérité du surlendemain). Les mœurs de nos parents, ces vieux cons, sont dépassées (Vous imaginez, ils sont nés dans les années 60…) et la morale est devenue ringarde au possible.C’est la formidable équation magique de notre temps. Nous vivons sur une méga-girouette ballotée par le vent du grand n’importe quoi.

 

Voilà donc le mouvement que devrait suivre l’Eglise ? Je préfère encore passer pour un passéiste réactionnaire que de cautionner ça (en même temps je tiens un blog catho, je suis classé dans cette case de toute manière). Faut arrêter les conneries, depuis quand la religion est là pour s’adapter aux soubresauts de la société ? Au contraire ! Elle a un rôle de phare à jouer, de guide lorsque les repères sont brouillés. C’est justement quand les gens se détournent de nos valeurs qu’il faut s’y tenir et les défendre.

 

« Oui, mais les gens sont pas contents ». Mais, et alors ?! On est pas là pour faire plaisir ! Jésus est venu bousculer les juifs, pas leur dire ce qu’ils avaient envie d’entendre (vu la fin de l’histoire, il avait même un sacré talent pour les foutre en rogne). Etre chrétien, c’est reconnaître au message du Christ sa valeur divine. Doit-on tordre ce message dans tous les sens pour que les gens voient en nous quelque chose qui les dérange moins ? Ce serait pervertir notre foi (surtout qu’une foi qui dérange moins, c’est une foi sans Dieu dedans…). Le message de Dieu était le même il y a 2 000 ans, et il n’a pas changé. Les attentes de Dieu vis à vis de son peuple étaient les mêmes il y a 2 000 ans, et elles n’ont pas changé. Ne prenons pas les choses à l’envers, c’est à la société de changer pour Dieu. Sûrement pas à Dieu de changer pour une société qui ne l’écoute plus.

 

On peut penser ce que l’on veut des positions morales de l’Eglise, mais elles sont le fruit d’une longue réflexion, menée depuis des siècles. Contrairement à ceux qui veulent la voir « évoluer », l’Eglise a un message hors du temps, qui prend racine bien plus loin que les modes qui devraient désormais guider nos vies.

Enfin, rappelez-vous qu’il y a encore 50 ans, la messe se disait en latin, le prêtre tournant le dos à l’assemblée des fidèles. L’Eglise évolue ! Mais à son rythme, et surtout (par pitié !) sans rendre de comptes à personne. Elle doit écouter, prendre conscience de l’évolution du monde, mais ne jamais s’y soumettre.
L’Eglise n’a pas à « s’adapter ». Non. Elle mûrit, tout simplement.

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

25 commentaires to “L’Eglise a-t-elle oublié d’évoluer ?”

  • Surtout que les grandes « vérités » que les occidentaux assènent au monde, ne sont pas celles de l’Asie ou de l’Afrique. Les catholiques sont 1,6 milliards répartis partout dans le monde, notre cohésion, c’est la parole de Dieu et rien d’autre.

    Commencer à se préoccuper du reste nous détruirait.

  • D’accord avec toi, notre foi n’a pas à changer, et sur le fond nous devons garder le cap.
    Mais sur la forme, dans la communication ou le contact humain, y a des jours où j’aimerais bien que ça avance plus vite !

  • « Vouloir être dans le vent, c’est avoir l’ambition d’une feuille morte. »
    Dans les Yvelines, notre Evêque a convoqué un synode sur le thème: « un baptême à vivre ».

    C’est l’occasion pour tous les paroissiens de réfléchir en groupes et de donner des idées concrètes pour faire avancer l’Eglise dans les Yvelines, la faire avancer mais pas dans n’importe quelle direction: la faire avancer à la suite du Christ.

  • Je vous trollerais bien, mais je suis trop gentil.
    Allez, si un tout petit peu (promis j’insisterai pas).
    Pourquoi l’Eglise refuse-t’elle le mariage des prêtres, alors que de nombreuses autres religions, même chrétiennes l’autorisent et ne s’en portent pas plus mal ? Cela rendrait la fonction à la fois plus sympa aux yeux des fidèles potentiels et la rendrait en même temps moins contraignante, suscitant de nouvelles vocations chez les jeunes ayant la Foi mais souhaitant fonder une famille. Et ceux qui souhaiteraient la chasteté absolue pourraint toujours choisir en toute liberté de rester célibataires. Qu’est-ce-qui interdit cette réforme.
    (S’il vous plait, répondez-moi au moins brièvement, car je suis mi-troll mi-curieux, je vous l’ai dit je n’insisterai pas même si je ne suis pas satisfait)

    • Pourquoi l’Eglise refuse-t’elle le mariage des prêtres, alors que de nombreuses autres religions, même chrétiennes l’autorisent et ne s’en portent pas plus mal ?

      (S’il vous plait, répondez-moi au moins brièvement, car je suis mi-troll mi-curieux, je vous l’ai dit je n’insisterai pas même si je ne suis pas satisfait)

      Je vois que personne n’a répondu à Ovide…

      L’Eglise CATHOLIQUE ne refuse le mariage des prêtres (ou plutôt impose le célibat aux prêtres) que dans le « rite latin », mais elle l’autorise dans le « rite maronite, catholique libanais »: donc, ce n’est pas impossible en soi, puisque ça existe depuis longtemps. Et les prêtres libanais mariés ne sont pas moins bons que les prêtres latins célibataires. Lors d’une messe télévisée, un évêque libanais disait qu’il n’avait pas de problème de recrutement de prêtres…

      • Comme je l’ai déjà dit, j’ai une cousine libanaise qui s’est mariée avec un diacre … qui est devenu prêtre. 4 enfants, une vie formidable… etc.
        Bon, mais on ne va pas en faire une généralité. Au Liban, les prêtres ne sont pas là à se poser en candidats au mariage. Ils ne courent pas les boîtes de nuit à la recherche de l’âme soeur et ne s’inscrivent pas d’emblée à des associations de célibataires. Il s sont peut-être omniprésents sur les sites de rencontres, mais ça ils n’en parlent pas trop.
        Plus sérieusement, arrêtons le massacre. Si tu n’envisages pas la vie sans une femme auprès de toi, tu peux aller dans des pays étrangers, orientaux, et toujours tenter une magouille pour te faire admettre dans une culture qui n’est pas la tienne à la seule fin de satisfaire ton besoin. Il faut tout de même préciser que ce n’est pas en ces termes que la vocation est exposée par ici. On répond à un appel. C’est une relation privilégiée qu l’Appelé entreprend de faire vivre avec Dieu. C’est comme ça. Et ça ne servira pas à grand chose de chercher à tout prix à changer les évidences. Rien n’empêche aujourd’hui les laïcs de vivre des vies de Foi riches, ouvertes à l’Autre, généreuses. Le reste frise le caprice.

      • Mince, jamais je n’avais réalisé qu’on avait laissé ce commentaire de côté, c’est trop con.

        Comme je l’ai dit dans l’article, le catholicisme est la seule religion à donner cette place au clergé, même chez les protestants ça n’a rien de comparable. Donc on ne peut pas dire « les autres l’ont fait » comme on dirait « tous les pays sont passés à la retraite à 67 ans » ! Les enjeux et les conséquences n’ont rien à voir.

        Je précise aussi que les rites orientaux représentent des exceptions, pour des raisons culturelles et historiques, mais on ne peut pas prendre cette minorité comme justification pour généraliser certains usages.

    • Je rectifie ce que je dis plus bas arcenciel, j’avais répondu ! Muhaha je le savais. Simplement mes réponses sur l’ancienne version du blog n’ont pas été reprises lors de la migration (la flemme).

      L’argumentation était à peu près celle de mon article sur le célibat des prêtres (http://www.ktoandthecity.com/2011/05/pourquoi-le-celibat-des-pretres/)

      Je te mets quand même le lien pour que tu retrouves la convers, et je m’en vais comme un prince : http://ktoandthecity.over-blog.com/article-l-eglise-a-t-elle-oublie-d-evoluer-60780467-comments.html#anchorComment

  • Encore une fois, il s’agit d’un article très pertinent. La société actuelle pose un nombre conséquent de problème et de défit à l’Église, mais elle ne doit pas pour autant se renier et renier son message. Le plus important, c’est de rester « fidèle à l’original » (bref, préférez la Bible au davinci code). Somme tout, le chrétien est dans le monde ais pas du monde.

  • D’accord avec Pacman : Le message est toujours le même, c’est vrai, cela ne doit pas changer.

    Après, ce message est à murir, à sonder pour connaitre avec toujours plus de justesse les plans et la volonté de Dieu.

    Maintenant, si on pouvait être un poil plus dynamique dans la transmission, plus moderne et réactif, ca serait pas plus mal.

  • Article ok, cool, très bien, on vous remercie.

    Le rapport avec tristan et yseult ?

  • @ Wagram : « moderne et réactif » : je ne pense pas que ce soit possible ; on voit ce que ça donne au JT d’être réactif … on réagit sous le coup de l’émotion, sans aucun recul sur les évènements … et parfois même sans avoir vérifié ses sources !

    A part ça : très bon article ! Je suis d’accord à 100% !

  • @E.B.

    Oui, je vois l’objection. Alors transformons « réactif » par pédagogue.

    Disons que connaître la vérité est une chose, mais qu’il faut savoir la diffuser dans le monde par des biais modernes, ce que nous catholiques ne savons pas (toujours) faire.

  • [...] L’Eglise est-elle restée bloquée au moyen-âge ? : check [...]

  • L’Eglise a évolué et continue à évoluer. Mais elle évolue en profondeur et après mure réflexion, c’est pour cela que ça ne se voie pas forcément au premier abord. Si vous voulez quelques évolutions de l’Eglise depuis un demi siècle:
    -Le concile Vatican II et tout ce que cela entraine ( dont la réforme liturgique qui instaure la messe en langue nationale)
    -Le renouveau Charismatique et les communautés nouvelles comme l’Emmanuel
    (http://accueil.emmanuel.info/)qui pratiquent la Nouvelle Evangélisation et l’Evangélisation de rue
    -La nouvelle évangélisation, donc, fruit du concile et lancée par les communautés nouvelles et JPII
    -L’élection de papes non italiens (JPII et BXVI). Il faut savoir que depuis 5 siècles tous les papes étaient italiens
    -L’ouverture à œcuménisme et aux autres religions
    -Les JMJ, qui s’adressent à des jeunes
    -La Pop Louange et les groupes de rock chrétiens comme Glorious (http://www.glorious.fr/events.php)
    -L’Eglise est présente sur internet par des sites officiels comme le site du Saint-Siège (http://www.vatican.va/phome_fr.htm), des sites de diocèses, de communautés nouvelles et de mouvements et aussi par des sites et des blogs de ses membres prêtres et laïcs comme ce blog

    Voila ce ne sont que quelques évolutions parmi d’autre. Par contre, comme le dit Kto, l’Eglise doit continuer à annoncer l’Evangile à temps et à contre-temps.
    Un maire communiste a dit un jour au curé de son village « Il y a 20 ans, on parlait de la dictature du prolétariat, aujourd’hui, on n’en parle plus, vous, il y a 2000 ans vous étiez contre l’avortement, aujourd’hui vous êtes encore contre l’avortement et dans 2000 ans vous serez toujours contre l’avortement. Ne changez pas, vous êtes notre seul repère ».

  • désolé, le premier lien est mal passé
    c’est http://accueil.emmanuel.info/

  • Ne l’oublions pas, l’église n’est pas fait que de retraités, il y a aussi une église jeune (vive Glorious et ses musiques de ouf), elle ne se voit peut-être pas mais elle existe (FRAT de Jambville, de Lourdes, JMJ).
    Merci à tous.

  • « L’église évolue ! Mais à son rythme, et surtout (par pitié !) sans rendre de comptes à personne. »

    Ça oui on l’a bien remarqué, surtout les victimes d’abus… Sans la pression médiatique et des ouailles, en Irlande, aux USA, en Belgique ou ailleurs, les prédateurs pédophiles séviraient encore, avec la bénédiction (fait oh combien plus grave) de leur hiérarchie, qui bien souvent a préféré fermer les yeux. heureusement que la justice des hommes s’est penché sur leur cas, vous ne pensez pas?

    Si pour vous agir hors du monde sans avoir de compte à rendre sauf à votre créateur est suffisant, désolé, mais la société elle avance, progresse (pas tjs pour le mieux, mais pas la peine de tout jeter non plus). et personne ne vous en déplaise n’est au dessus des lois, sauf peut être au Vatican, pays souverain, pour le reste, policier, instituteur, employé, ouvrier, prêtre doivent répondre de leurs actes devant la justice, des hommes.

    • l’Eglise, comme tout organisme en contact avec des jeunes, a eu son lot de scandales liés à des prêtres pédophiles. C’est un fait, il existe des prêtres pédophiles et c’est cela le drame.
      Comment un prêtre, ordonné, ayant pour mission de perpétuer le miracle de la transubstanciation, peut il s’en prendre ainsi à un enfant? C’est une trahison de leur engagement de service des autres et est difficilement pardonnable justement parce qu’il s’agit d’un prêtre.

      Pourtant, arrêtons de ne parlez que des prêtres pédophiles. Surtout que la plupart des cas ont eu lieu il y a plusieurs décénnies… il ne faut pas oublier que l’on ne parle de ces vieilles histoires que parce qu’il s’agit de prêtres…
      quand un eurodéputé bien connu nous raconte qu’il caressait les enfants dont il s’occupait… on est en droit de demander des comptes aussi.
      Pourquoi n’entend on pas parler des affaires de pédophilies (des mêmes époques que celles des prêtres actuellement divulguées) survenues dans l’éducation nationale? pour préserver nos fameux « hussards de la république » peut être…

      arrêtons de toujours revenir à la même chose parce qu’on a pas d’arguments à donner… et que notre seule volonté est de blesser tous les fidèles qui souffrent d’entendre ces histoires, qui souffrent des trahisons de ces prêtres…
      laissons les hommes juger les hommes… Dieu laissera chacun s’expliquer au moment choisi…

      alors oui l’Eglise doit évoluer, mais comme elle le fait depuis toujours, en laissant le Christ la guider et sans tenir compte des souhaits et recommandations de ceux qui n’ont que faire de l’Eglise…

      • D’accord avec vous.

        Revenir sans arrêt au problème de la pédophilie c’est voir les choses par le petit bout de la lorgnette: l’Irlande, les USA et la France ont également leur lot de professeurs, animateurs sociaux, etc… pédophiles. Rien de nouveau la dedans.

        De plus, sachez que pour tout croyant, le jugement du Tout-Puissant, que vous semblez relativiser, est bien terrible que n’importe quel badinerie terrestre.

  • Juste une petite précision, dans la messe dans sa forme dite « extraordinaire » soit dit en latin, le prêtre n’est pas dos aux fidèles mais face à Dieu, c’est très important car cela explique une partie de la crise, on ne dit plus la messe pour Dieu mais pour les fidèles, c’est regrettable.
    Cordialement.

  • Précision utile, mais conclusion subjective qui n’appartient qu’à vous.

  • [...] II, l’attaque des clones. Non ? Tant pis, dans ce cas tu peux toujours aller lire l’article « l’Eglise a-t-elle oublié d’évoluer [...]

  • An impressive share, I just given this onto a colleague who was performing just a little analysis on this.

  • […] à avoir voulu ranger notre Pape dans la case « archi-conservateur », homme esclave des traditions, régnant sur un monde de pouvoir et d’argent. Ils peuvent aller tenter leur chance ailleurs, […]

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags