[Flashback]

En 2008 aux JMJs de Sydney, nous avions croisé, mes amis et moi, deux cardinaux japonais. Si, si je vous jure ! Des vrais, avec des yeux tout bridés comme dans les mangas et tout ! Le truc qui n’arrive qu’une fois dans la vie, une sorte de comète de Haley du christianisme (mais habillée en cardinal). Autant vous dire que j’ai fait un voeu tout de suite après les avoir pris en photo. Des chrétiens au Japon, oh putain…




[/Fin du Flashback]

 

Hier après midi, j’ai accompagné mon ami le Père Thierry dans un quartier défavorisé d’Abidjan. Et quand je dis défavorisé, c’est pas pour faire genre « regarde-je-vais-dans-les-favelas-je-suis-un-fêlé-t’as-vu-lol !!! ». C’est sincèrement le type d’endroit où je n’aurais jamais imaginé poser un pied de ma vie (après ça, je peux même aller au stade Vélodrome).

 

2010-11-28-15.58.23.jpg

 

J’ai rejoins là-bas un groupe de jeunes catholiques qui préparaient les textes de la messe du lendemain. M’est alors revenue la même sensation que lors de la rencontre avec les deux cardinaux-naruto : celle de vivre en direct live l’universalité de l’Eglise.

Ils travaillaient sur l’évangile que mon frère entendra dimanche à Paris (et pendant lequel il dormira vraisemblablement), ils faisaient les même commentaires sur la vie de Jésus que mes gamins à l’aumônerie, alors que j’étais à des milliers de kilomètres de chez moi. Il n’y a peut-être aucun endroit sur terre où l’on a une vie aussi éloignée de mon quotidien à Paris. Je n’ai rien en commun avec ces jeunes, vraiment rien ! Pourtant, lorsque l’on parle du Patron, on se comprend tout de suite. Une sorte d’esperanto (vous savez, la pseudo-langue mondiale que personne parle) mais qui marche.

C’est con, mais je ne m’y attendais pas. Un truc de déglingos. Eux aussi en ont soupé du fils prodigue (Lc 15) et autres « pêcheurs d’hommes » (Mc 1, 16-20). Forcément ça crée des liens.

 

2010-11-28-16.15.50.jpg

 

Je débarque sur un continent où je n’ai jamais mis les pieds, dans un bidonville tellement affreux qu’il n’a pas de nom, je discute avec dix jeunes pendant cinq minutes et j’ai l’impression d’être à la maison (à quelques légers détails près) ! Parce que nos vies spirituelles vont dans la même direction, finalement nous partageons l’essentiel.

Quand j’y pense, je pourrais me retrouver en Corée, au Tonga ou au Mozambique (si si, je vous jure), j’aurais toujours quelqu’un pour partager ma foi, et je trouve ça ouf. Le message du Christ est passé partout, et il ne laisse pas les gens indifférents ! C’est dans ces moments là qu’on réalise qu’un milliard et demi de catholiques dans le monde, c’est colossal.

Certes, nous ne sommes pas des clônes, loin de là ! Chaque continent apporte son idendité, son ambiance particulière (rien que la messe africaine vaut le billet d’avion), mais « catholique » veut dire « universel », et aujourd’hui pour moi, c’est terriblement concret. Je souhaite à chacun d’entre nous de vivre ce genre de moments. Un grand coup derrière la tête de la part du petit Jésus (qui arrive dans un mois et file déjà des gifles d’esprit saint, ça promet), et la prise de conscience qui va avec.

 

C’est aussi une chose que les gens, croyants ou non, doivent comprendre. Le message du Chist, relayé par le Pape et par toute son Eglise,  touche aux quatre coins de la Terre. C’est à la fois une excellente chose (qui réchauffe mon petit coeur en ces longues soirées d’hiver*) et une énorme responsabilité qui pèse sur les épaules de Benoît.

(Question du jour: Cette responsabilité pèse-t-elle plus lourd sur ses épaules que son chapeau ? A vos claviers)

La prochaine fois que son discours nous fera râler, il serait bon de réfléchir à cela. En tant que petit occidental persuadé que le monde (donc l’Eglise) tourne autour de son vieux continent, j’ai pris une belle leçon d’humilité aujourd’hui. Une fois de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal.

 

 

* A plus de 30° tout de même

 

Petit ajout à l’article précédent : Hier soir, la paroisse a organisé une grande soirée d’information sur le Sida pour les enfants des rues, et les évêques ont convoqué toutes les organisations religieuses la semaine prochaine pour aborder cette question. Mais à part cela, l’Eglise ne fait rien pour lutter contre l’épidémie…

 

En cadeau, une photo du baptême de Marie et Grâce, auquel j’assistais ce matin :

IMG_0158.jpg

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

12 commentaires to “De toutes les nations, faites des disciples (Mt 28,19)”

  • Je quitte à l’instant le blog de « Zabou » avec des pas d’amour au coin de sa rue et je viens retrouver les tiens sur la terre de boue.
    Elle parle de sa rue propre et bien tracée où se croise toutefois la misère…Tu parles toi aussi de la misère mais bâtie comme une ville et qui ne peut tracer d’autres rue que celle de l’Amour avec des carrefours de Foi.
    Vos deux textes ont un mot commun qui n’est jamais écrit, celui du « regard »… Ce regard qui passe par les yeux mais qui vient de bien plus loin.
    Merci à vous, jeunes, au coeur tourné vers l’autre,jeunes marcheurs de Dieu….

  • J’avoues, un gros bidonville !

    Mais c’est là qu’est la place de l’Eglise, dans les endroits où les gens ont besoin d’espérance !

    Des cardinaux japonais ? Je suis scpetique… ;)

  • Mais t’es malade !
    T’es pas bien d’aller dans des endroits comme ça, tu vas finir en petit four un de ces jours…

  • C’est bien une « grotte » de Lourdes qu’on voit au fond de la dernière photo ?

  • C’est chaud.

  • A quand un Pape africain, asiatique ou sud américain?

  • Et ça fait du bien de voir que l’Eglise est plus dynamique ailleurs qu’ici !

  • Vraiment intéressant :-)

    Merci pour ce témoignage d’universalité de l’Eglise.

    Je pose une option haute pour ton retour pour un témoignage dans mon groupe ou à partager sans doute avec d’autres groupes !!

    A++

    Cyril

  • Je peux aussi témoigner qu’il y a des cathos sur l’île de tasmanie. Vous savez l’île qui est toujours associée au diable… c’est pas beau ça?
    Magnifique article-témoignage blanc-bec :)

  • C’est beau. Mais l’Eglise bouge partout ! Du travail de missionnaire, il y en a à chaque coin de rue. Il faut quelque fois prendre du recul pour mieux le voir. Toi, tu es parti assez loin, certes. Tu as là un sacré recul. Quand tu reviendras, tu seras un peu comme moi : 2 regards. On n’a pas fini d’évangéliser par ici. Tu es allé aux sources de l’Eglise, tu connais maintenant les antipodes de la misère du monde. Celle des villes et celle des bidons du même nom. Ne choisis pas, ne te pose pas de questions. Reste droit dans tes bottes et agis là où tu es.
    Ce dimanche, je suis allé à la messe de Syriaques à Paris. Une paroisse tout récemment enrichie des familles irakiennes des blessés. Une paroisse rajeunie. Du pain sur la planche. Des jeunes à intégrer. Leur apprendre le Français, maintenir le lien de la Foi chez eux qui comme beaucoup, doutent en ces temps de malheur… Tu quitteras ceux d’Abidjan dont le coeur est gonflé à bloc. Ils t’auront fait partager leur joie en Christ. Ils n’ont pas besoin de nous, c’est nous qui avons besoin d’eux.

  • Suite à votre réponse sur mon commentaire au sujet d’un Pape africain, asiatique ou sud américain:
    Lors de l’élection de Benoît XVI, sur le coup j’étais un peu déçue, et puis je me suis dit que s’il y avait un endroit où le Saint esprit soufflait c’était bien le conclave et j’ai pensé: il doit bien avoir ses raisons le Saint Esprit ! Effectivement, je ne suis plus du tout déçue par ce choix.
    J’espère juste vivre assez longtemps pour voir un jour un Pape non européen sur le siège de Saint Pierre.
    Si cela tarde trop, je regarderai cela de là-haut car je suis sure que cela arrivera un jour.

  • Merci beaucoup pour cet article et pour répondre à ta question la grande différence c’est que son chapeau quand il l’ôte il ne pèse plus alors que la responsabilité qu’il a c’est 24/24, 7/7.

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags