Avertissement : Cet article est long, sérieux, mais surtout, il est capital. Merci d’avance.

 

 

Il y a des soirs où tenir un blog est super frustrant : j’aimerais vous parler de Dieu, du Christ, « pour moi il a fait des merveilles et pour vous il fera de même, bla bla bla »,  des loutres ou de mon arrivée à Abidjan. Mais parfois l’actualité tambourine à la porte, et nous pousse à converser mariage des prêtres, persécutions ou préservatif. C’est con, mais c’est comme ça. Et force est de constater que ce week end, le Saint Père Benoit XVI a suffisamment fait parler de lui pour mériter un article sur ce blog.

 

Pape et Préservatif : rien ne me chagrine plus que d’avoir à arbitrer ce genre de débat, mais l’incompréhension et la mauvaise foi sont parfois telles qu’une pause s’impose. Avec le sérieux de rigueur, je vais tenter de faire le point sur ce sujet épineux et, je l’espère, vous donner quelques éléments de réponse pour la prochaine fois que vous aurez à l’aborder.

Vous avez tous entendu parler du livre qui sortira en décembre, qui regroupe certains entretiens du Pape avec un journaliste allemand. Ce livre est presque un livre bilan, le Pape y évoque de manière très concrète les questions qui secouent l’Eglise actuellement, et les enjeux des prochaines années de son pontificat. Si les médias ne retiennent que sa position sur le préservatif (comme c’est étonnant…), tous les sujets sensibles sont évoqués : intégristes, célibat des prêtres, ordination des femmes, relations avec l’islam, le sida, ou encore l’idée d’un « Vatican III » qu’il repousse pour l’instant.

 

Que changent les propos du Pape sur la question du préservatif ?

Pas grand chose. La position de l’Eglise catholique sur le préservatif ne change pas, mais elle a le mérite d’être clarifiée. La voici :

Dans certaines situations, l’utilisation du préservatif peut éviter une contamination par le virus du VIH. Voilà en substance ce que déclare Benoît XVI dans son livre d’entretien à paraître demain (le 3 décembre en France). Il cite en exemple le cas de la prostitution masculine.
Alors que peut-on bien reprocher au préservatif ?
Ceci : le préservatif est une réponse ponctuelle. Une rustine. Mais il ne suffira jamais à enrayer l’épidémie du Sida.

Il peut même conduire à des comportements très risqués. En France, on nous bassine avec le préservatif dès la 5ème, il coûte 50 centimes en pharmacie, et malgré tout cela n’empêche pas une masse de gens d’avoir des rapports non-protégés. L’immense majorité de mes connaissances a eu des rapports non-protégés avec des personnes qui ne s’étaient pas testées. S’il y avait la même proportion de contaminés par le VIH en France qu’en Afrique, la situation serait tout aussi catastrophique, préservatif ou pas.

 

Le préservatif, aussi fiable qu’il soit, induit un sentiment de sécurité qui encourage les comportements sexuels à risque et la débauche. C’est ça la vérité. C’est même pas une opinion, c’est du bon sens. Le préservatif dit « t’es protégé, tu peux taper dans tout ce qui bouge, on s’en fout ». Sauf que le jour ou tu ne te protèges pas, et cela arrive à tout le monde, t’es séropositif. Merde alors.
La seule solution au problème du sida, c’est une véritable éducation sexuelle. Je vous parle pas de « tiens, entraîne toi à le mettre sur une banane», mais d’une gestion de la sexualité plus humaine. Une alternative au « Tiens, elle est méga bonne, y a sûrement moyen de prendre son pied ». Mais c’est sûr que ça fait râler…

 

true-love.jpg

 

Ca fait râler, certes, cependant les chiffres sont très clairs, et pas de bol, ils sont de notre côté.

En 15 ans, l’épidémie qui s’était développée dans les pays catholiques d’Afrique s’est déplacée vers les pays protestants et musulmans (qui par définition, s’en carent un peu du message papal). Vous ne trouverez pas un pays catho dans les 8 pays les plus touchés d’Afrique*. Normal, dans les pays cathos d’afrique, l’Eglise bosse en étroite collaboration avec les états. Dommage que ça fasse pas réfléchir les mecs d’Act Up au moment où ils rédigent leurs panneaux « Le Pape tue 50 Millions de personnes par an » pour aller défiler à la sortie de Notre Dame.

Le Pape sauve des vies tous les jours, enfoirés. Et il me paraissait important de le dire.

 

Pourquoi c’est important de l’avoir répété ?

Parce que ça dissipe un malentendu. Evidemment qu’une personne infectée ne doit pas avoir de rapports non-protégés, transmettre le virus du VIH est criminel. Mais le fait que Benoît le précise est une bonne chose, il se démarque de cette image de vieux con intransigeant qu’on essaye de lui coller, un peu genre « La règle c’est la règle ! Crève mais dans la règle… ». C’est un grand intellectuel, mais un mauvais communiquant. Il se montre ici sous un jour moins distant, plus humain, et prouve que l’Eglise est capable d’apporter une réponse nuancée à un problème complexe. Il se rapproche de nos problèmatiques quotidiennes, et je crois que la communauté en avait besoin.

Mettons nos illusions de côté, le Pape peut annoncer ce qu’il veut, son attitude sera toujours tournée en dérision. Entre les « c’est un simple calcul politique », les « il a 20 ans de retard » ou encore « il est loin du compte ! », ne vous inquiétez pas, on va encore s’amuser pendant un certain temps. Et puis le jour où le sujet lassera, ce sera un autre, et encore un autre etc…

Faut bien comprendre que beaucoup des détracteurs du Pape, très visibles dans les médias, détestent l’Eglise par principe. Que le Pape soit dans le vrai ou non leur importe peu. Ils ne l’écoutent pas. Rappelez-vous de ce communiqué d’Act Up, le jour de la mort de JPII : « Aujourd’hui est mort le plus grand criminel de l’histoire de l’humanité ». Malaise.

 

C’est pour ça que je campe sur mes positions. Traçons notre route sans y faire attention*. Certains trouveront qu’on va trop loin, d’autres pas assez, alors les calculs sont parfaitement inutiles. A quoi bon ? Agissons en notre âme et conscience.

Dieu a choisi un chemin pour nous, qu’il bénisse le Saint Père qui nous guide sur la route.

 

Ci dessous, pour ceux qui ont le courage de lire encore quelques lignes, un extrait d’une lettre ouverte écrite par l’épidémiologiste René Ecochard.

« L’Ouganda est le seul où le nombre de malade a été divisé par trois à l’âge 25 ans. En plus de la campagne sur le préservatif, ce pays a mené une vaste campagne basée sur le triptyque ABC (Abstinence, Fidélité, Chasteté ou préservatif) (méthode qu’évoque également Benoît XVI dans son livre, ndlr). […] Cela n’est peut-être pas facile à reproduire d’un pays à l’autre mais aujourd’hui, c’est le seul espoir. »

 

 

* Chiffres de l’OMS

** Voir l’article L’Eglise a-t-elle oublié d’évoluer ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

17 commentaires to “Benoît 16/Sida 0”

  • très bon article. Très interessant. pas si long que ça par rapport au sujet si complexe.

  • Tout à fait d’accord avec Marie. Il est très important que ces choses là soient dites.

    D’après l’article écrit dans La Croix hier, ce livre d’entretien a l’air très intéressant et très abordable (intellectuellement parlant). Je vais me le faire offrir pour Noël.

  • Tout à fait d’accord.

    Il faut aussi voir que si l’Eglise en prend plein la figure à ce sujet, c’est parce qu’elle ose se prononcer et proposer des solutions.

  • Salut l’ami,

    Encore une fois, il s’agit d’un article très intéressant. Le sujet est complexe et grave, je te félicite donc pour le sérieux et la longueur (pas si longue) de rigueur de ton développement.

    À ta suite, je voudrais réitérer mon soutien à l’Église et à notre Pape dans un contexte où tout le monde à tendance à s’en prendre à lui de façon injuste.

    En ce qui concerne la communication du Saint Père, je trouve plutôt qu’elle est admirable. En effet, contrairement aux médias qui, loin d’être objectif et neutre, ont tendance à caricaturer, simplifier, désinformer, etc… Le Pape tient un discours cohérent, nuancé et réfléchi.

    J’ai hâte de lire ce livre en tout cas.

    Enfin, comme tu le dis, que Dieu bénisse Benoit XVI !

    à bientôt !

  • J’irais bien sur le site d’Act up pour voir s’il permettent aussi de laisser des commentaires. Et si oui, leur demander s’il leur arrive d’être tolérant et de reconsidérer leurs propos. Et voir s’ils me kickent ou pas…

  • Quoiqu’il dise il sera allumé ! Mais il faut un effort de comm’ qui me touche, je suis content qu’il ai parlé, et maintenant je comprend mieux. La position de l’Eglise est plus réaliste et humaine que je ne le croyais.

    Ce blog me rend ma religion plus accessible, soyez-en remercié !

  • J’aimerais beaucoup répondre @Lola.

    Mais j’ai peur de mal comprendre le sens de la question. Il y en a énormément même, j’en ai peur.

    Petites précisions? Qu’entends-tu par attendre le mariage? (C’est dans ces cas là que je me sens bête mais bête…)

  • En fait après mûre réflexion j’ai compris. Je ne suis pas apte à répondre à Lola… ça me chagrine, mais au moins j’aurais progressé quelque part :)

  • [...] Le sida et la capote : check [...]

  • Très bon article. J’en profite pour dire que je soutient à fond BenoitXVI!!
    Pour compléter pour ceux qui acceptent de lire longtemps (c’est tout de même un peu plus long que cet article).
    http://www.jtvh.fr/IMG/pdf/La_polemique_du_SIDA_en_Afrique.pdf

  • Petite réaction (mieux vaut tard que jamais).

    Tu dis, comme beaucoup de catholiques, « Le préservatif, aussi fiable qu’il soit, induit un sentiment de sécurité qui encourage les comportements sexuels à risque et la débauche. »
    Donc si le préservatif n’existait pas, les gens seraient plus chastes car ils auraient peur de la maladie ?

    Ne serait-il pas triste que la chasteté, au lieu d’e^tre un choix réfléchi, soit une réaction de peur ? Qu’on évite de tromper son conjoint non parce qu’on le/la respecte, mais parce qu’on a peur du SIDA ?

    • Bonjour,

      Je passais par là et je souhaite réagir à votre publication.

      Il ne me semble pas que le préservatif soit utiliser aujourd’hui par la majorité des gens pour contré le SIDA mais tout simplement pour éviter à la femme de tomber enceinte et c’est ce à quoi voulait faire cette phrase « Le préservatif, aussi fiable qu’il soit, induit un sentiment de sécurité qui encourage les comportements sexuels à risque et la débauche. »

      Les catholiques ne sont pas « pour la propagation du SIDA » comme le pense beaucoup de personnes mais contre la banalisation de l’acte sexuel.

      En espérant vous éclairez sur ce sujet.

      • Il est vrai que les le preservatif est moins utilisé comme moyen de prévention que comme moyen de contraception.

        Mais ma remarque reste la même : on ne tromperait pas son conjoint par peur de se retrouver enceinte/père de quelqu’un d’autre que notre compagne(on) officiel(le) ? Par peur ?

  • [...] ****Vous trouverez un article sur le sida et le préservatif ici [...]

  • Vu que c’est le sidaction ce WE, je pense qu’on va encore avoir droit aux phrases sur l’Eglise et le préservatif dans les jours qui viennent.

  • パワフルシェア、私はただ ほんの少しA やっていた同僚に、これを与えられた評価これで。そして彼実際私に朝食の結果として I発見それ彼のために..笑顔。だから私はことを言い換えるてみましょう:取引とのTHNX! しかし 議論するを時間を過ごすためのうんThnkxこの、I 本当に感じるそれについて強く愛する勉強 もっとこのトピックに関する。もしは、変身としての更新 、あなたは思考が気になる余分な ?私のため極めて 役立つ便利 | それはだからです。 巨大このため親指ブログ 我慢する!

  • Wow! Thank a person! I always desired to write on my blog something like that. Can I implement an element of your article to my own site?

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags