Rien n’est plus difficile que de motiver à un ado de 14 ans. Quelque soit le truc. Un ado c’est mou, c’est blasé, ça connait déjà le monde bien mieux qu’un vieux con de 22 ans qui comprend rien à la vie. La preuve : à 14 ans, il n’avait même pas Facebook lui ! Msn ??? Pff, trop la honte…

Obtenir qu’un de mes jeunes lâche son portable pendant une réunion d’aumônerie est déjà une performance. Tenter de lui faire mettre sur silencieux, c’est rejouer David contre Goliath (avec un Samsung Galaxy dans le rôle de Goliath, et nettement moins de chance de victoire pour David). Lui faire carrément éteindre ? Ceux qui s’y sont essayé n’en sont jamais revenus.

Alors le faire aller à la messe d’aumônerie une fois par mois…

 

Parce que, vous voyez, l’ado a une réponse imparable, qui s’applique à toute situation et tout interlocuteur :

« Pour quoi faire ? » (si possible avec une voix un peu trainante)

Imparable je vous dis. Version non-censurée ça donne : « t’es gentil papy, mais parlons business, j’y gagne quoi moi là-dedans ? ». Les gamins c’est plus ce que c’était..

Quand il s’agit d’aller à l’école ou de se laver les dents matins et soirs, l’argumentation reste assez simple. Mais lorsqu’il faut expliquer l’intérêt de la messe ou de la prière, c’est forcément plus délicat.
C’est délicat parce que les mots qui décrivent la vie spirituelle sonnent souvent creux. J’ai mille fois expliqué ce que je vivais avec la religion, à mille personnes différentes, mais le constat est toujours le même : ça rend bof.

Quand les autres me parlent de la leur, c’est souvent la même : ils ont des phrases qui rendent bien, mais qui restent complètement abstraites pour moi. « Amour », « Intimité avec Dieu », « Paix intérieure »,pour celui qui ne le vit pas exactement de la même manière, ça ne veut pas dire grand chose. Encore pire avec la génération de mes animés. Il faudrait leur parler Cac 40, rentabilité, expliquer pourquoi Dieu est « bankable », là j’aurais peut-être une chance.

Donc je leur dis quoi à mes ados ?

 

Désormais je leur dis ceci : « faites et vous comprendrez ».

Je crois que c’est le seul chemin. Le témoignage d’un croyant n’est qu’une invitation à entreprendre par soi-même. Donner « l’envie de », prouver que oui, ça peut mener quelque part. Après c’est à chacun de faire sa propre expérience de la foi.  Souvent on ne sait pas où on va, on se sent même un peu con. Normal ! Il suffit de lancer le truc, Dieu se charge du reste.  Toute ma foi s’est construite comme ça : au bluff et par étapes. La messe, la prière, le Carême, à chaque fois c’était « histoire de voir », mais sans conviction. Je ne me rendais pas compte que je lançais des bonnes grosses perches à un mec là-haut qui n’attendais que ça.

J’ai commencé à aller à la messe le dimanche pour faire « comme si ma confirmation avait servi à quelque chose ». J’allais à l’Eglise, je revenais, et le dimanche suivant j’y retournais. Un parfait petit fonctionnaire du service des sports à la mairie. Mais bon, après quelques mois ça me semblait un peu inutile.

Je m’en suis ouvert à un prêtre, qui m’a expliqué que je posais les fondations de quelque chose, que cela pouvait prendre du temps, mais que les fruits finiraient par ramener leur fraise*. Je suis reparti avec l’impression d’avoir encore entendu une belle phrase vide qui ne voulait rien dire. Quelques années après, vous êtes les mieux placés pour voir la différence, et je peux vous dire que cette réflexion était la sagesse même.

 

Voilà le coup d’envoi parfaitement anodin de mon cheminement intérieur. Un ado qui s’est forcé à aller à la messe pour faire genre, et Dieu qui débarque sans faire de bruit. Un ado qui commence à prier un peu n’importe comment parce qu’il a envie de parler à Jésus sans trop savoir qui c’est, ni s’il est vraiment là. Et puis les rencontres, les JMJ,  l’animation de jeunes, re-les JMJ. Un grand père, des vietnamiens, des ivoiriens, un frère jumeau, une copine. Toujours cette présence qui grandit, et l’envie de la partager qui grandit avec. Et finalement un blog…

A qui le tour ?

 

Ps : Ce « témoignage » ne t’a pas parlé ? Mes mots restent de vagues énigmes ? C’est que c’est le moment d’y aller solo : CQFD

 

 

*Copyright sur cette blague, et interdiction formelle de partir sur la pub Oasis dans les commentaires…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

15 commentaires to “Pr koi fR ??”

  • Les mots ont leur limite, il faut se lancer à un moment. Attendre une apparition de la vierge risque de prendre du temps…

  • Très bon article, un peu massif mais c’est difficile de traiter le sujet en deux trois lignes.

  • comme si cetait aussi facile que ca. Moi souvent jai voulu me « lancer », ms je sais pas trop comment ou quoi faire.

    faudrait faire un article genre « la pratique pour les nuls »

  • Drôle et intéressant, vraiment, mais un peu long

  • Moi qui ait un ado à la maison je témoigne, pas facile de l’intéresser à la fois. Dans un monde où il faut tout tout de suite ça ne lui parle pas…

  • Comment en parler à un ado ? Par la dérision. Tu fais comme eux, tu les clownes. Et ça les fait rire. Y sont pas méchants, mais y sont paresseux. Ce qui est accessible ne les intéresse pas nécessairement plus que ce qui ne l’est pas. Si ça l’est, c’est comme Wikipédia, ou comme n’importe quelle info qui existe sur le net. Elle y est, qu’elle y reste. Leur assurance, c’est d’avoir tout à portée de main. ILS ne connaissent pas de monde sans électricité, sans chargeurs, sans batteries… Ils n’ont pas eu faim, ils n’ont pas eu soif. Sans trop leur faire peur (toi qui me lis d’Abidjan, je pense à ta mère), il faut percer leur carapace d’assurance, et semer le DOUTE en eux. Et leur parler avec des mots qu’ils entendent. Et si tout cela était VIRTUEL ? Et si la vraie vie n’était pas là ? Parlons statistiques ! Si on les convainquait que la majorité des terriens n’a pas l’électricité à domicile ? Ca interpelle forcément. Ils sont minoritaires, c’est une évidence. Et peut-être que là va naître le malaise salutaire.
    L’autre, même s’il est loin, est essentiel dans notre Foi. Le Témoignage, c’est fait pour être partagé. Quand ils tomberont raides devant ce qu’ils trouveront de plus beau dans leur existence, ils auront envie de le partager.

  • Très Très bon article.
    Sa me rappelle une Homélie d’un prêtre sur la foi, pour un enfants ou un ado la foi et comme un feu, mais ce sont les parents qui alimente ce feu en allant a la messe en faisant la prière du soir et quand l’ado et lâché a l’air libre ces a lui de gérer sont feu et dit mettre des buches.
    pour le faire comprendre au jeunes il faut leur montrer cela en métaphores et je vous promet ca marche.

  • Etant encore moi même une « ado » je te comprends quand tu dis qu’il est bien difficile de nous faire lacher le portable 2 sec et demi. Je pense que le meilleur moyen de nous faire écouter, c’est surtout de ne pas (comme le font certains animateurs) s’accrocher forcément au papier que l’on a préparé si l’on voit que cela ne motive pas. On fonctionne (du moins je le pense) plus par expérience que par théorie. Il faut partir de l’exception pour aller vers le général bien que la rigueur impose le contraire. Je pense que la rpincipale difficulté est d’arriver à prouver que ce n’est pas un truc « ringard » du Moyen-Age mais un message encore actuel. Il faut arriver à nous prouver que nous ne sommes pas seuls aux monde à vivre cela et que l’on peut être catho et avoir Facebook. Mon analyse est peut être décalée, à côté de la plaque mais voici l’analyse que je retire de mon quartier.

  • [...] solitudes sont ceux où tu flippes de te faire bouffer (je vous faisais part de mon désarroi dans cet article). Heureusement pour sauver l’animateur un peu en dépression à la fin de l’année, il [...]

  • [...] Pr koi fR ?? : Faire pour comprendre pourquoi on fait. Vous avez [...]

  • « S’engager pour parler de Dieu à des jeunes de 13/14 ans, c’est un peu comme partir prêcher la bonne parole au milieu des ours polaires  »
    « Quand il s’agit d’aller à l’école ou de se laver les dents matins et soirs, l’argumentation reste assez simple. Mais lorsqu’il faut expliquer l’intérêt de la messe ou de la prière, c’est forcément plus délicat. »

    … c’est sur que ça n’est pas facile… ayant moi même des enfants à l’aumonerie… je comprend bien ces difficultés… mais : ce n’est pas grave ! L’essentiel est ailleurs ! L’essentiel est d’être là avec plaisir. Et que ces jeunes gardent un bon souvenir de cette période de leur vie et une image sympa de l’église car pour beaucoup les prochaines années de leur vie va les en éloigner… études loin de chez eux, 1er boulot ailleurs, mariage, premiers enfants… et « ça serait bien de les inscrire au KT ! »
    Combien de parents de mon entourage ayant reçu une éducation religieuse m’expliquent-ils qu’il ne veulent pas « infliger ça » à leurs enfants tellement ils en gardent un mauvais souvenir…

    J’ai personnellement vécu une éducation religieuse très moderne et très sympas… et j’en garde un bon souvenir… et mes enfants vont au KT et à l’aumonerie et aux messes des familles sans « trop » rechigner…

    Donc l’essentiel est bien là : créer de bon souvenir… et si le « fond » ne semble pas bien passer… ça n’est pas grave… à ce stade là au risque de choquer un peu : la priorité c’est la forme… et que les jeunes viennent… parce s’ils ne viennent plus alors là, on a perdu gros !

    • Et voilà, tout est dit ! Merci pour ton commentaire pertinent et efficace ;)

  • Ahh!! Je me sens moins seule avec mes 5èmes… « Mais a quoi sa sert? de toute façon je suis la a cause de mes parents, je fais ma confirmation et je me tire a la fin de l’année » …

  • あなたがた 素晴らしい |重要} ブログ {ここに!でしょうあなたたい私にいくつかの招待の投稿をする?

  • I will noted and shared.

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags