« Le prends surtout pas mal, mais je vais te dire un truc ». Déjà, quand ça commence comme ça, on peut s’attendre au pire.

« Je trouve que l’Eglise, ça ressemble trop à une secte ». Ouf ! On l’a échappé belle ! Ca aurait put tomber sur un truc super technique et hyper difficile à expliquer. Mais non. Juste une de ces réflexions pour lesquelles on a un discours rodé et un briefing percutant. En même temps à force de les entendre..

Mais est-ce si con ? Après tout, des mecs qui se retrouvent pour marmonner des incantations et tremper des gamins dans la flotte, ça peut faire flipper. De l’extérieur, ça fait quand même un peu assemblée d’illuminés. Alors non, c’est pas si con. Ca peut être agressif ou gratuitement provocateur, mais la question a le droit d’être posée.
Et puis de toute manière, je vous l’ai dit, mon discours est rodé.

Soyons objectifs, comment reconnait-on une secte ? On prend les critères de la Miviludes (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), et on compare. Maintenant ? Tout de suite ? Evidemment ! Allez, au boulot * :

 

 

Le caractère exorbitant des exigences financières

Une secte, c’est bien connu, c’est une machine à cash. Formations, livres, sollicitations en tous genres, dans la scientologie ça peut aller jusqu’à 70% des revenus. Et si on veut monter en grade, il faut casquer. Le grand maître cosmique est sensible aux petits cadeaux. De notre côté on voit quoi ? Aucun don obligatoire, déjà. Je peux très bien aller à la messe tous les dimanches, tout au long de ma vie, sans lâcher un centime. Vrai ou faux ? V’la la secte foireuse…

Le denier du culte ?** Liliane Bettencourt a donné des centaines de milliers d’euros à l’UMP, l’UMP est donc une secte ! Viiiite, faut absolument le dire à Harry Roselmack ! Faut pas déconner..

La quête ? Comme pour le denier, qui veut donner donne. Celui qui est généreux va donner 5 euros le dimanche, disons 20 euros par mois. Waow ! Quelle pression financière colossale ! Avec une paroisse un peu garnie, on frôle le million d’euros. Ou pas. Sans oublier que les kosovars sont plus nombreux que les bons samaritains, faut admettre.

« Oui, mais pour me marier à l’Eglise j’ai dû payer 300 euros ! », tu veux dire pour participer au salaire du prêtre qui te marie et à l’entretien du bâtiment où a eu lieu la cérémonie ? Non, t’as raison, c’est vraiment dégueulasse.

S’il voulait palper un max, Jésus a drôlement manqué son coup…

 

 

Isolement dans un groupe et enfermement, embrigadement des enfants

Attention, j’annonce, argument massue : il suffit de regarder le nombre de baptisés qui n’ont plus aucun lien avec l’Eglise pour être obligé de l’admettre, chacun est libre de croire ou non. C’est tout bête.

Pas convaincu ? Pourtant je suis sûr que vous l’avez testé (sinon essayez, rien que pour être sûr). Allez à la messe un dimanche, et le suivant faite une bonne grasse matinée. Alors ? Un Yakuza est venu toquer à votre porte ? Une grosse berline noire vous attend au coin de la rue ? Monsieur Indestructible a débarqué pour vous péter la gueule ? Ah non. Personne vient vous gonfler, peut-être même que personne n’a remarqué votre absence. L’interférence avec la vie privée ou publique de l’individu est nulle. Vous avez déjà vu un prêtre vous ramener à la messe en vous bottant les fesses ?

Pareil pour le baptême et le cathé : personne oblige les parents ! Si ils ne veulent pas que le gamin aille faire des coloriages rouges et verts sur la tête de la colombe du Saint Esprit, personne ne l’y enverra à leur place. On n’est pas dans la pub de prévention pour les carries.

« Oui mais l’enfant choisi pas d’être baptisé ! On le force à recevoir le baptême, c’est pas sectaire ça ! ». Bon, déjà, personne ne sait si on le force vraiment. Même heureux, un bébé ça couine. Ca couine quand ça a faim, ça couine quand ça a bien mangé. On peut pas trop savoir ! Il le demande peut-être, dans sa langue à lui, le baptême ! (mauvaise foi inside)

Si ça ne représente rien pour lui plus tard, alors on lui aura juste mis de l’eau sur le front, il a râlé un peu et gagné une gourmette. Star d’un jour en somme.  Vraiment de quoi hurler ?

 

 

L’existence d’atteintes à l’intégrité physique :

Les témoins de Jéhovah interdisent les transfusions sanguines, le temple solaire organisait des suicides collectifs, l’Eglise Catholique propose de manger du poisson le vendredi. Vous voyez-pas un décalage ? Moi si. On n’est même pas obligé de se mettre à genoux après la communion ! Alors j’ai beau chercher, là non plus je ne trouve pas grand-chose. Enfin si, c’est sûr qu’un mec allergique à l’eau bénite va morfler un peu, mais à part ça…

On peut continuer au jeu des comparaisons très longtemps. l’Eglise n’a rien d’une secte, c’est une évidence.

J’ai dis que la question n’était pas conne ? En écrivant l’article, je réalise que c’est la manière de la poser qui l’est. Elle l’est parce qu’aucune des personnes  qui me l’avaient posé n’avait réfléchi au sens du mot « secte ». A ce que cela impliquait vraiment.  Elles en faisaient un simple synonyme du mot « religion ». Partant du principe que la religion est une sorte de  manipulation mentale par nature négative***. Qu’on lave des cerveaux et qu’au fond, c’est justement parce que ce n’est pas visible que c’est hyper vicieux. En la traitant, on comprend que cette réflexion ne cache pas une interrogation personnelle. Simplement une preuve d’intolérance.

 

 

*Je vous épargne les critères du genre : détournement des circuits économiques traditionnels, ou tentative d’infiltration des pouvoirs publics.

** Voir l’article  Soutane et RMI

*** Voir l’article  Cachez cette croix que je ne saurais voir

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

20 commentaires to “L’Eglise est-elle une secte ?”

  • J’aime particulièrement cet article. Mais attention, t’as laissé échapper quelques fautes d’orthographe ;) Biz

  • L’argument du baptême revient très souvent… c’est saisonnier, mon brave gentleman.
    Certes, un enfant ne choisit pas d’être baptisé. Mais à quoi cela l’engage, s’il n’a pas la foi ? A rien, sauf peut-être à faire un peu de coloriage (comprenez, le caté) jusqu’à sa communion, puis après… pouf, plus personne.
    Pour quelqu’un qui n’est pas catholique, qu’est-ce que le baptême ? Une cérémonie où un mec en robe verse un peu d’eau sur la tête d’un bébé… Vu le nombre de personnes qui sont baptisées mais qui ne croient pas en Dieu, faut admettre que le lavage de cerveau catholique, bah il est foireux.

    • A propos de caté, les 4e année que j’avais en charge tremblaient tout seuls sans mon aide à l’idée de ne pas pouvoir se marier à l’église s’ils n’avait pas fait leur profession de foi !

  • l’Eglise, une secte….

    On a le droit de tout mélanger, y a des moments faut pas pousser.

  • Récemment j’ai entendu : » non mais sans vouloir être désagréable,la religion c’est juste débile » . De la Grande réflexion monsieur !

  • article très intéressant et pertinent. Il est vrai que ce genre de réflexions caricaturales sont assez fréquente et qu’il est de plus en plus difficile de défendre sa foi sans avoir l’impression d’être rejeté par tous tant le sujet est devenu tabou. On vit à une drôle d’époque…

    Au fait, tout mes compliments au chef, ce site est excellent ! On en vient à être impatient de voir un nouvel article arriver ! Bravo bravo !!!

    • J’adhère aux compliments !

  • Et il y en a à dire. Pourquoi te limites-tu à la définition de la Miviludes ? Les sectes ont toujours existé, et comme la plupart des anti-chrétiens d’aujourd’hui se réfèrent au passé pour justifier leur choix, laissons-les parler :
    « Jésus était une sorte de gourou ». Eh ouais. T’as raison. Sauf qu’il ne t’a rien obligé à faire.
    « Des curés qui ramenaient les gamins à la messe à coups de pieds aux fesses ». Eh ouais, là aussi t’as raison, ça a existé. Les prêches sont là pour le confirmer. Les registres aussi.
    « Les curés raquettaient les notables sous peine de faire courir des rumeurs à leur sujet ». On voit beaucoup ça dans les films qui ont tendance à dénigrer l’Eglise. En effet. Et ça a peut-être bien existé. Et l’Eglise est souvent montrée du doigt. Qui n’a pas été aux MEP (Missions Etrangères de Paris) ne connaît pas ce magnifique parc à la frontière des 6ème et 7ème arrondissements de Paris. On vous prévient tout de suite. D’anciens marais donnés pour trois francs 6 sous à l’Eglise au 17ème siècle.
    « Des papes débauchés ». Hélas, oui… Tout les monde le sait.
    « La pédophilie »… ooooh oui. Raël aussi. La preuve !
    Bref, oui, l’Eglise est une secte qui a réussi. En ce sens que les chrétiens ont été montrés du doigt, poursuivis, martyrisés, comme pour toutes les sectes, mais au lieu de « réussi », je dirais « triomphé » car elle n’est plus secte depuis les premiers temps, les accusateurs s’étant eux-mêmes convertis.
    A propos de l’intégrité physique, j’ajouterais quand même que la circoncision est abolie depuis le premier concile (49/50 après JC). Juste pour éviter que les foules d’hommes adultes et païens convertis n’aient à trop souffrir en suivant une tradition certes juive (car Jésus l’était) mais qui n’était pas la leur. Désormais le seul baptême suffirait en signe d’adhésion.

  • Intéressant, nous sommes souvent confrontés à ce genre de remarque du style « l’Eglise est une grande secte qui a réussi  » pour ne citer qu’elle.

  • [...] La religion catholique est-elle une secte ? : check [...]

  • je voudrais dire à domi, que la profession de foi n’est pas un sacrement, et que cela n’empêche pas de se marier à l’église. Voir même si on n’a pas fait sa 1ère communion………Et que lorsqu’on est baptisé on n’a pas seulement de l’eau versé sur le front, mais on reçoit l’Esprit Saint et cela à vie. Que lorsque des personnes demandent à être enlevées des registres de baptême pour ne plus être baptiser, ils y sont tjrs, car ils ont reçu l’Esprit dans leur coeur.
    bravo! pour ce site; je viens de le découvrir et je le trouve génial!!! continuez!!!!!!

  • Non, Filou, l’Eglise n’est pas une secte qui a réussi ou triomphé ! Pitié, pas ce lieu commun ! Kto and the city vient de nous donner plein d’arguments pour ne pas y succomber. Le principe d’une secte c’est de couper, d’isoler, alors que l’Eglise nous demande de créer une communauté n’excluant personne, et nous affirme que Dieu veut le salut de tout le monde (primauté de la conscience éclairée). Une secte a un gourou : même si on essayait de qualifier Jésus de gourou en raison de l’ascendance qu’il avait sur ses contemporains, ce serait un gourou sans succès, mort pauvre et abandonné. Par ailleurs, jamais une secte n’interdirait à son leader d’avoir des enfants car le principe de la secte est d’avoir des initiés et de transmettre la « connaissance » à la plus petite élite possible (la gnose), si possible de père en fils… Bien sûr il y a eu, il y a, il y aura des dérives sectaires. Mais le point de départ n’est pas sectaire.
    Merci Kto and the city pour ce site que je découvre avec joie !

  • Vieil imbécile à la fois impulsif et secondaire… Impulsif parce que, arrivé via twitter et @lepetitchose, j’ai cru que l’article était récent et y ai commenté comme tel. Secondaire parce que, ayant reçu un gentil ‘à bientôt’ de Clément j’ai repensé à mon commentaire et à ce que j’aurais pu dire. Et je l’écris maintenant…
    Pour contrer ce poncif « l’Eglise est une secte qui a réussi », on aurait pu prendre la question d’un autre côté. Si mon voisin Tahomet était pris d’une inspiration subite, recevait une révélation directement de Raphaël (pour changer :) ), se mettait à adorer une réincarnation de Bouddha et entraînait via twitter, facebook et google+ tout un tas de fervents adorateurs, ce serait le début d’une nouvelle religion. Et pas d’une nouvelle secte ! On n’y adhérerait pas forcément, mais en aucun cas il ne serait légitime de l’interdire. Juste essayer de convaincre (cf aussi l’article ‘gérer les relous’ :) ). En revanche si Tahomet tombait dans les travers précisés par Kto and the city, cela deviendrait une secte, et la question de l’interdiction se poserait.
    La différence entre une religion et une secte n’est NI une question d’ancienneté, NI une question de taille ! Cela me semble fondamental.
    À bientôt ! sur twitter ? ce serait bien que vous y fassiez une apparition…

    • Bienvenue à vous avec beaucoup de retard !

      Et pas de souci pour le commentaire, il est toujours bon de laisser une trace, les gens qui tomberont sur l’article au gré de leurs recherches internet vous liront avec plaisir.

      Pour info, je dirais que votre impulsivité se lit surtout dans votre mauvaise compréhension du commentaire de filou !

      Il était naturellement ironique, et Filou n’est pas du genre à comparer l’Eglise à la scientologie !

      ++

  • je ne pense pas que son commentaire soit si ironique. l’église était bel et bien une secte qui a réussi de nos jours a ne plus en etre une. elle s’en est sortie.

  • L’Eglise est-elle une secte ? « Kto and the City

  • One can find coastline, wetlands, woodlands not to mention swamps there.

  • […] ? Non ? Bah en échange tu peux donner une pièce de deux euros. Je glisse au passage le lien sur l’Eglise est-elle une secte ?, et celui sur le salaire des prêtres. On sait jamais, ça pourrait […]

  • Du temps ou l’Eglise incitait a tuer son prochain qui n’était pas catho (guerres de religions etc), a traquer et torturer les « hérétiques » (Inquisition), a exiger des fidèles des indulgences pour espérer sa place au paradis, si, c’était une secte.
    Car c’était devenu un organe de pouvoir politique corrompu par les faiblesses humaines…Elle était donc une secte oui, au même titre, de nos jours, que « l’empire capitaliste et ultra-libéral » qui instaure la pensée unique sur tout un tas de valeurs, prend le fric des gens sous des prétextes fallacieux (impôts dont la majeure partie ne va pas du tout en direction du bien commun en nous faisant croire que c’est le cas…)et fait la guerre aux pays qui n’arrangent pas leurs affaires sous des prétextes idéologiques… Et le peuple y croit et suit.
    Il y a bel et bien une emprise psychologique, morale et financière du pouvoir en place, pour ses propres intérêts et non pour ceux du « fidèle » ce qui l’assimile donc a une secte non? C’était pareil pour l’Eglise a une certaine époque et ça l’a été probablement de tout temps sous tous les pouvoirs en place qui agissent a grande échelle …

    • « L’emprise psychologique, morale et financière » est une notion vague pouvant recouvrir beaucoup de choses. Que l’on s’en tienne à la dialectique du Maître et de l’Esclave de Hegel ou à la théorie du bio-pouvoir de Michel Foucault, on constate que les mécanismes de pouvoir sont omniprésents dans une société: dans ce cas, tout de l’entreprise à l’État en passant par la famille serait alors des sectes: je sais que c’est la pensée des anarchistes mais c’est quand même un peu excessif!

      De toute façon, depuis le début, cette différenciation des sectes et des religions a été mal posée. On se rend compte que les critères sont mal foutus. Le vote de la loi Picard de 2001 a été en cela révélateur: on a tout simplement renoncé à définir juridiquement une secte (les critères de la MIVILUDE ne sont qu’informatifs) pour se contenter de qualifier « les dérives sectaires », c’est-à-dire des comportements qui peuvent être le fait de certains membres seulement de la « secte » voire des pratiquants de médecines alternatives souvent sans lien avec un quelconque spirituel ou religieux.

Laisser un commentaire

Avatar de Kto and the City

Bienvenue sur Kto and the city, blog catho décomplexé à l'humour décalé. Vivez les aventures d'un catho dans la ville, on décortique la Foi dans la joie, la bonne humeur et les vannes à pas cher. Mais surtout on assume à fond et on le vit bien.

 

Une supplique ? Une insulte ? Une lettre d'amour ? Contact : ktoblog@gmail.com Réponse dans l'année garantie !

  • Facebook

  • Rejoignez la newsletter !

  • Derniers articles

  • Commentaires récents

  • Kto and the City, l’appli android !

     

     

  • Catégories

  • Suivez KTO sur Twitter !

  • Tags